fbpx

Prendre des multivitamines : est-ce nécessaire ?

Par Guylaine Campion, ND et journaliste 

Certains prônent la prise de multivitamines pour combler les carences. D’autres nous assurent que nous trouvons toutes les vitamines nécessaires à notre santé dans notre alimentation.

GRATUIT: abonnez-vous au magazine santé

Vous êtes-vous déjà posé la question à savoir si l’utilisation d’un complément vitaminique était essentielle à votre santé? Avez-vous des carences en vitamines à combler? Êtes-vous perdu devant l’étalage de tous les produits vitaminiques disponibles sur le marché?

Voir notre dossier complet sur les vitamines.

Les vitamines : des substances indispensables pour une bonne santé

« Vitamine » vient du mot latin « vita » qui veut dire « vie », et pour cause! Tout comme les minéraux, les vitamines sont des substances absolument indispensables à notre santé. Elles exercent des fonctions vitales sur le plan métabolique.  

Notre organisme est incapable de fabriquer des vitamines et minéraux à l’exception des vitamines D et K. En conséquence, toutes les autres vitamines et les minéraux doivent obligatoirement provenir de notre alimentation ou de compléments vitaminiques, sinon des carences se développeront. Les carences s’installent quand notre corps ne reçoit pas la dose minimale de vitamines nécessaire à son bon fonctionnement.  

Nos fruits et légumes sont-ils moins vitaminés?

Pour plusieurs scientifiques, la prise de compléments vitaminiques est complètement inutile. Il est vrai qu’en théorie, pour les besoins quotidiens, une alimentation variée et équilibrée devrait nous fournir tous les minéraux et vitamines essentiels à notre santé. Toutefois, nous devons faire face à un constat plutôt inquiétant : depuis plus de cinquante ans, la valeur nutritionnelle des fruits et des légumes a nettement diminué en raison de l’appauvrissement des sols. Par exemple, la tomate de 2018 n’est pas aussi nutritive qu’elle l’était dans les années 50.  

Plusieurs études en provenance des États-Unis, de l’Angleterre et même du Canada le confirment : une pomme qui contenait 400 mg de vitamine C autrefois en contient à peine 4 mg aujourd’hui. De plus, la vitamine A aurait disparu de nos pommes de terre et oignons. Également, on constaterait une diminution de la teneur en fer et en calcium des végétaux. Par surcroît, les traitements industriels que subissent certains aliments réduisent les nutriments comme la vitamine E que l’on retrouve dans les huiles et le magnésium issu des céréales.  

Tous les facteurs environnementaux et reliés à notre mode de vie peuvent aussi provoquer une augmentation de nos besoins nutritionnels et vitaminiques : pollution, stress, tabagisme et consommation d’alcool. Aussi, la prise de médicaments peut nuire au métabolisme des vitamines et minéraux et, par conséquent, favoriser l’apparition de carences. D’autres facteurs ou changements tels que la grossesse, la pratique intensive d’un sport, la croissance chez les adolescents, les infections peuvent augmenter nos besoins vitaminiques. Dans certains cas, la prise d’un complément peut devenir essentielle.  

Quelles sont les conséquences de carences nutritionnelles?

Les vitamines et les minéraux exécutent plusieurs fonctions importantes dans notre organisme. Ils participent à la régulation du métabolisme, à la libération d’énergie et ont une activité antioxydante capitale (considérable). En cas de manque de vitamines et minéraux, des dysfonctionnements dans l’organisme peuvent survenir. Même si les répercussions des carences peuvent apparaître plus tard, elles ne sont pas à négliger. Parmi celles-ci, on retrouve la fatigue, une mauvaise gestion du stress, une baisse des défenses immunitaires et des changements de la peau.  

Plusieurs études ont démontré le rôle important de la prise d’un complément de multivitamines dans la prévention de certains problèmes de santé. Par exemple, des recherches ont démontré que la prise quotidienne d’un supplément de vitamine D pouvait protéger l’organisme de plusieurs types de cancers. D’autres études ont déterminé qu’une supplémentation en zinc et en antioxydants pouvait réduire de 25% le risque de développer une forme avancée de dégénérescence maculaire.  

Outre tous les bienfaits que peut nous procurer un supplément de multivitamines à titre préventif, il peut aussi nous aider à réduire l’anxiété, le stress et la fatigue, et ainsi favoriser une meilleure qualité de vie.  

Évidemment, si vous optez pour un supplément de multivitamines, il est primordial de ne pas dépasser les doses permises quotidiennement afin de ne pas provoquer des problèmes de santé reliés à des surdoses. Il faut être vigilants principalement avec les vitamines liposolubles qui peuvent s’accumuler dans l’organisme (vitamines A, D et E). 

Des trucs pour faire le bon choix

Un bon complément de multivitamines doit pouvoir vous offrir une combinaison de vitamines, de minéraux et d’antioxydants qui respectent le dosage nécessaire au maintien d’une bonne santé. Par exemple, le zinc est essentiel au bon fonctionnement du système immunitaire et pour bien faire son travail, une dose quotidienne de 15 mg est recommandée.  

Autre fait très important, dont il faut tenir compte lorsqu’on choisit un supplément multivitaminique, est celui d’opter pour une source naturelle et non pas synthétique. Par exemple, une vitamine E issue d’une huile végétale s’absorbe beaucoup plus facilement qu’une vitamine E synthétique. Elles n’ont pas la même structure chimique. En fait, au moment de l’absorption, notre organisme reconnaît beaucoup mieux une vitamine de source naturelle. 

Pour ce qui est des oligo-éléments tels que l’iode, le chrome, le cuivre et le manganèse, il est important de respecter les doses minimales, puisque ces éléments en excès peuvent être nuisibles à la santé. Cependant, dans un complément multivitamines, ceux-ci sont généralement bien proportionnés.  

Voir le choix de multivitamines dans la boutique

La vitamine D : un intérêt capital et différent

Depuis quelques années, on ne cesse de nous rappeler l’importance d’une supplémentation en vitamine D, plus spécialement durant la saison hivernale. En effet, durant cette période froide de l’année, le rayonnement solaire est alors insuffisant pour bien la synthétiser.  

La vitamine D fait partie d’une classe à part. Elle est nécessaire pour la santé des os et des dents. Aussi, elle joue un rôle essentiel pour le métabolisme du calcium. Elle prévient et ralentit la progression de l’ostéoporose. Ostéoporose Canada recommande un supplément de 400 UI à 1 000 UI par jour de vitamine D pour les moins de 50 ans et de 800 UI à 2 000 UI par jour pour les plus de 50 ans. Dans les deux catégories d’âge, il est suggéré d’y ajouter un apport alimentaire en calcium de 1 200 mg à compléter par un supplément, au besoin.   

De plus, la vitamine D stimule le système immunitaire et peut même prévenir certains cancers, le diabète, certaines maladies auto-immunes dont la sclérose en plaques et les troubles cardiovasculaires. De son côté, la Société canadienne du cancer recommande un supplément de 1 000 UI par jour de vitamine D en automne et en hiver. Par ailleurs, pour les personnes qui ont des risques plus élevés de carence en vitamine D, on suggère de prendre un supplément tout au long de l’année. Cependant, même si les autorités canadiennes et américaines ont nettement augmenté l’apport quotidien en vitamine D, plusieurs chercheurs le considèrent encore comme trop bas. Ils suggèrent de l’augmenter à au moins 2 000 UI afin de réduire l’incidence du diabète, du cancer et des maladies cardiovasculaires.  

Si vous êtes végétaliens, assurez-vous de prendre une supplémentation adéquate et suffisante. Votre alimentation vous fournit très peu de cette précieuse vitamine. Étant donné que vous ne consommez ni viande, ni poisson, ni œuf, ni produit laitier, vous êtes plus à risque de développer une carence.

Les informations fournies dans cet article ne peuvent remplacer des conseils médicaux, un diagnostic ou un traitement.  

Laisser un commentaire