fbpx

Chaud ou froid : quoi choisir?

Que ce soit pour soulager une douleur, une entorse, une élongation musculaire ou une déchirure, la première question qui nous vient à l’esprit : dois-je appliquer du chaud ou du froid?

Dans des termes plus scientifiques : dois-je opter pour la thermothérapie ou la cryothérapie?

Combattre les infections de l’hiver avec les huiles essentielles

L’été est déjà passé, la fin de l’automne est déjà là, et l’hiver commence bientôt. Cette période est très souvent annonciatrice des maux de l’hiver. Ces maux sont des infections telles que le rhume, la grippe, les otites, les sinusites, etc. Ces infections qui nous affectent sont des trouble-fête à notre bien-être.

Pour contrer ces infections, les huiles essentielles sont un outil thérapeutique extraordinaire. Elles sont efficaces, rapides si utilisées de la bonne façon. Elles nous aident à apaiser les symptômes de tous ces maux. Les huiles essentielles ne sont pas des médicaments, en ce sens qu’il n’y a pas eu de recherches exhaustives qui ont été faites sur elles. Mais traditionnellement, elles ont été utilisées à ces fins, et il existe plusieurs petites recherches faites sur les huiles essentielles. Voir Google Scholar et faire une recherche avec les mots-clés : « essential oil ». Vous aurez accès à plusieurs milliers de petites recherches scientifiques.

Sapin, houx et gui : des cadeaux de la nature!

Très présents à cette période magique et festive de l’année, le sapin, le houx et le gui étaient considérés comme sacrés dans les traditions celtiques où d’ailleurs ils puisent leurs racines symboliques. Les autochtones aussi les honoraient pour toutes leurs richesses.

Outre leurs précieuses propriétés médicinales, ils enjolivent nos maisons, nos tables et nos portes, et y ajoutent un air de fête!

Le cataplasme : un remède ancien et naturel 

Le cataplasme est un vieux remède de grand-mère entièrement naturel qui a traversé le temps. Encore aujourd’hui, plusieurs reconnaissent ses bienfaits pour soulager et même guérir plusieurs maux. Qu’ils soient à base de plantes médicinales, d’argile, de moutarde, d’oignon ou de feuilles de chou, les cataplasmes sont faciles à préparer. 

L’argent colloïdal : une pureté incomparable!

Connu depuis l’Antiquité pour ses remarquables vertus anti-infectieuses, l’argent colloïdal est un antiseptique d’une efficacité redoutable, qui a été largement utilisé jusqu’à la découverte des antibiotiques modernes. Abandonné un temps, il revient en force depuis peu : référencé comme solution naturelle, pour tous et dans toute la maison.

L’absinthe : un antiparasitaire puissant 

L’absinthe (Artemisia absinthium), tout comme l’armoise annuelle (Artemisia annua), fait partie de la famille des astéracées (Asteraceae).

Réputée à travers le monde pour ses nombreux bienfaits sur la santé, l’absinthe est aussi appréciée comme plante ornementale avec ses belles feuilles de couleur gris argenté. Ses propriétés sont appréciées depuis l’Antiquité.

Elle est surtout reconnue comme un puissant vermifuge. D’autres vont l’utiliser pour lutter contre les maux d’estomac, la fatigue et même le mal de mer.

Les types de plantes en herboristerie 

L’herboristerie traditionnelle est un art ancestral de plus en plus étudié scientifiquement, offrant des nuances aussi diverses que les relations uniques que nous tissons avec le corps humain et les plantes médicinales qui nous entourent. Que nous apprenions de notre famille, d’une école, d’un enseignant, d’un livre, et que nous travaillions en boutique d’aliments naturels ou simplement avec les herbes qui fleurissent près de nous, comprendre le langage de l’herboristerie pour notre bien-être peut être un avantage dans plusieurs situations dites du quotidien.

L’utilisation de ces catégories communes nous permet de reconnaître des modèles qui peuvent éclairer notre processus d’apprentissage lors de l’utilisation d’une nouvelle plante, de la prise de décisions concernant les formulations ou des moments où nous avons besoin d’un substitut à l’une de nos préparations incontournables. Plusieurs fois, une plante médicinale présentera plusieurs actions, faisant à elle seule une tasse unique de cette seule herbe sous forme de tisane, et d’un glycéré ou d’une teinture mère dans l’alcool d’un remède naturel parfait à lui seul.

Le thé du Labrador : des feuilles très prisées par les Autochtones

Le thé du Labrador ou « lédon du Groenland » est une plante des régions froides d’Amérique du Nord. D’ailleurs, les Autochtones l’apprécient grandement pour ses nombreuses propriétés médicinales. Ils en buvaient pour se désaltérer et son goût parfumé a vite conquis les premiers colons de la Nouvelle-France.

Les propriétés médicinales du bouleau et du tilleul  

Le bouleau blanc

Les feuilles du bouleau blanc, Betula papyrifera, sont ovales, doublement dentées. L’été, le feuillage est vert et d’aspect léger et l’automne, il est jaune. L’écorce du bouleau est mince, lisse, rouge foncé à presque noire chez les jeunes arbres, devenant brun rougeâtre et ensuite blanc crème brillant.

Le tilleul d’Amérique

Les tilleuls sont des arbres de la famille des Tiliacés, connus depuis des temps très anciens pour leurs propriétés calmantes. C’est un arbre fort, puissant, protecteur, qui apporte un soutien bienvenu aux nerveux et anxieux. L’aspect du tilleul d’Amérique, Tilia americana, est un grand arbre au port pyramidal, s’arrondissant avec l’âge et à couronne large.

Le cassis : miraculeux pour soulager les rhumatismes

Dans toute la pharmacopée naturelle, il y a des plantes qui se démarquent de manière remarquable. C’est le cas du cassis, une plante extraordinaire dont toutes les parties offrent leurs richesses.

Que ce soient les baies, les feuilles ou les bourgeons, ce groseillier noir, riche en vitamines C et E, est un remède naturel sans pareil pour traiter les inflammations dues à l’arthrite et aux rhumatismes, mais aussi pour soigner les allergies.