fbpx

Pourquoi le régime méditerranéen fait-il l’unanimité? 

Par Guylaine Campion, ND et journaliste 

Depuis plusieurs années, on ne cesse de vanter les mérites du régime méditerranéen, notamment en ce qui a trait à la santé cardiaque.  

Une étude espagnole publiée dans la revue médicale New England Journal of Medicine a confirmé qu’une alimentation de type méditerranéen permettait de réduire de près de 30% le risque d’accident cardiovasculaire, c’est-à-dire l’infarctus du myocarde, l’AVC et la mort d’origine cardiaque.  

De plus, le régime méditerranéen aiderait à réduire les risques de cancer, augmenterait l’espérance de vie et améliorerait l’état de santé en général.  

GRATUIT: abonnez-vous au magazine santé

Quels aliments faut-il choisir?

Les bienfaits du régime méditerranéen sont surtout attribués à l’huile d’olive, aux nombreux végétaux, aux noix, aux poissons gras et fruits de mer, au vin rouge, à la faible place des produits ultra-transformés de même qu’à un mode vie particulier intégrant, par exemple, la pratique d’activités en plein air.  

Dans le régime méditerranéen, il est recommandé de consommer des fruits et des légumes tous les repas, en bonne quantité, qu’ils soient crus ou cuits. Il est important de varier les couleurs et toujours choisir des végétaux de saison. Les céréales entières, les noix, les amandes, les légumineuses, les herbes et les épices sont aussi à la base de chaque repas.  

L’huile d’olive est l’ingrédient-clé de ce régime et elle est sans contredit la meilleure alliée. On attribue souvent les vertus du régime méditerranéen à l’apport élevé en acides gras mono-insaturés provenant de l’huile d’olive et à l’apport faible en acides gras saturés. Pourquoi? Parce qu’un régime riche en acides gras mono-insaturés réduit les taux de cholestérol total et de mauvais cholestérol (LDL) et augmente celui du bon cholestérol (HDL).  

Les poissons et fruits de mer peuvent être consommés au moins deux fois par semaine, de même que les œufs de poules élevées en plein air. Les produits laitiers doivent être consommés modérément et plutôt sous forme de fromage frais et de yogourt. Enfin, un verre de vin rouge à chaque repas est permis pour sa richesse en polyphénols.  

On privilégie la viande blanche et on limite la rouge, on élimine les charcuteries, les sucreries, les sodas et jus de fruits, les plats préparés, les aliments ultra-transformés et les aliments à base de céréales raffinées (pain, pâtes, biscuits) et on maintient un apport calorique quotidien raisonnable entre 1800 et 2500 calories.  

La richesse d’une forte consommation de fruits et de légumes 

Une grande consommation de fruits et de légumes représente une excellente source d’antioxydants qui protègent contre les maladies liées au vieillissement. En effet, des études ont démontré que les gens qui suivent un régime méditerranéen ont 20% plus de chances de vivre plus longtemps. En fait, ces personnes gagneraient deux à trois années de vie de plus.  

Par ailleurs, le fait de suivre le régime méditerranéen permettrait aussi de réduire de 35% le risque de diabète de type 2, de même que le risque de dépression. Dans ce cas, une grande consommation de fruits et de légumes riches en antioxydants et la consommation de poissons pourraient expliquer ces bons résultats.  

D’autre part, ce régime propose une bonne variété d’aliments très nutritifs. 

Maintenir le poids et préserver la mémoire 

Ce régime propose une grande variété d’aliments très nutritifs. Fait intéressant, une étude menée par la faculté de médecine de Harvard a révélé que les personnes qui ont adopté ce type d’alimentation pendant 18 mois avaient perdu plus de poids que les personnes ayant suivi un régime amaigrissant dont la seule caractéristique était d’être faible en gras.  

Par ailleurs, une autre étude, cette fois-ci du côté de l’Université de l’Alabama à Birmingham aux États-Unis et publiée dans la revue Neurology, a démontré que le régime méditerranéen pouvait aider à mieux préserver la mémoire et les facultés cognitives.  

D’où vient le régime méditerranéen? 

Le régime méditerranéen aussi appelé « régime crétois » est le reflet du mode vie des habitants du bassin méditerranéen, c’est-à-dire la Grèce, la Crète et l’Italie, soit des pays qui utilisent beaucoup d’huile d’olive dans leur alimentation.  

Plusieurs études scientifiques ont confirmé l’impact de ce régime sur les maladies cardiovasculaires.  D’ailleurs, le taux de mortalité cardiovasculaire des Crétois est plus bas que dans les autres pays. En effet, le régime méditerranéen allie à la fois « bonne santé » et « longévité ». Il repose sur une alimentation saine et équilibrée qui mérite qu’on s’y intéresse.  

En fait, les vertus de ce régime pour la santé ont maintes fois été louées, à la suite des travaux d’Ancel Keys dans les années 50. Ce professeur de santé publique au Minnesota et son épouse avaient alors comparé le taux de mortalité cardiovasculaire et les habitudes alimentaires de sept pays occidentaux soit les États-Unis, la Finlande, les Pays-Bas, la Yougoslavie, l’Italie, le Japon et la Grèce, et ce, sur une période de 15 ans.    

Résultats : le taux de mortalité des Crétois était extrêmement bas comparé à celui des Finlandais ou des Américains. En chiffres, 97,2% de décès par maladies cardiovasculaires chez les Finlandais, 77,3% chez les Américains, 63,6% en Hollande, 46,2% en Italie, 24,2% en Yougoslavie contre seulement 3,8% en Crète. Finalement, l’alimentation des Crétois les protège des maladies cardiovasculaires. 

En conclusion, le régime méditerranéen combine à la fois l’équilibre, la modération et la variété des aliments avec une vie active, et ce, au quotidien.  

Facile à suivre, ce n’est pas un régime restrictif, mais plutôt un mode de vie que l’on peut adopter. Il convient parfaitement à tous, peu importe l’âge.  

En somme, que ce soit pour garder sa ligne, protéger son cœur, préserver son cerveau, vivre plus longtemps, en bonne santé et même diminuer son risque de cancer en raison de sa forte teneur en antioxydants, le régime méditerranéen est une alimentation que l’on pourrait surnommer de « quasi parfaite »!  

Laisser un commentaire