fbpx

L’extrait de pépins de pamplemousse : un excellent antibiotique naturel

Par Guylaine Campion, ND et journaliste 

L’extrait de pépins de pamplemousse (EPP) (Nutribiotic, Pur-Santé ou New Roots) est un remède antibactérien très puissant qui devrait faire partie de notre pharmacie naturelle. Sa richesse en bioflavonoïdes et en vitamine C lui confère tous ses bienfaits. En fait, l’EPP agit contre plus d’une trentaine de micro-organismes connus.  

Il possède des propriétés antibactériennes, antivirales, antifongiques, antiparasitaires, antioxydantes. De plus, il stimule le système immunitaire et diminue les problèmes de fatigue chronique.  

Comment a-t-on découvert les vertus de l’extrait de pépins de pamplemousse?

C’est en 1980, aux États-Unis, que le médecin et physicien d’origine serbe Jacob Harich a observé que les pépins de pamplemousse ne pourrissaient pas sur son compost. Il a ensuite étudié les graines de pamplemousses en laboratoire, en partenariat avec l’Institut des sciences de l’agriculture et de l’alimentation de l’Université de Floride, il a conclu que l’extrait de pépins de pamplemousse était un puissant antibiotique naturel, moins nocif que les antibiotiques conventionnels et avec un niveau de toxicité très faible. 

GRATUIT: abonnez-vous au magazine santé

Ses incroyables vertus

Cet extrait si précieux provient du pamplemousse Citrus paradisi (ou Pomelo). Ses pépins sont broyés puis mélangés avec de l’eau et de la glycérine. L’extrait de pépins de pamplemousse contient une forte concentration de flavonoïdes, des molécules antioxydantes qui protègent les cellules du vieillissement prématuré, en plus de stimuler le système immunitaire.  

Ses utilisations sont multiples. Il favorise l’équilibre microbiologique naturel tout en augmentant la résistance aux micro-organismes nocifs.  

Antibactérien et antiviral, l’extrait de pépins de pamplemousse permet de prévenir et soulager différentes infections bactériennes et virales des voies digestives telles que la salmonelle, le E. Coli, la gastroentérite et les intoxications alimentaires.  

Il agit également contre les infections de voies respiratoires (bronchite, pharyngite, angine) et sur les infections génito-urinaires (cystites infectieuses et infections vaginales).  

Antifongique, l’extrait de pépins de pamplemousse aide à prévenir et à traiter les mycoses, les infections à champignons aux ongles et le pied d’athlète. Il agit également comme antiparasitaire.   

Antioxydant, il prévient le vieillissement cellulaire accéléré provoqué par les radicaux libres en excès dans l’organisme. La preuve: avez-vous remarqué qu’en coupant une orange ou un pamplemousse, le fruit ne s’oxyde pas comme c’est le cas pour une pomme? Dans notre organisme, le phénomène d’oxydation contribue au vieillissement, nous rendant plus vulnérables aux intrus pathogènes.  

De plus, les principes actifs de l’EPP contribuent à renforcer le système immunitaire. Par surcroît, il réduit les problèmes de fatigue chronique.  

Grâce à ses propriétés assainissantes, l’extrait de pépins de pamplemousse peut être appliqué sur la peau, localement, dans les cas d’acné. Il peut aussi être ajouté au shampooing ou au dentifrice pour une meilleure hygiène.  

Enfin, ses propriétés antivirales aident à lutter contre les aphtes, la gingivite, l’herpès et les verrues.

Comment l’utiliser?

On peut déposer quelques gouttes d’extrait de pépins de pamplemousse sous la langue tout en respectant, bien entendu, la posologie indiquée sur le flacon ou diluées dans l’eau. Il est aussi possible d’ajouter quelques gouttes au shampooing dans le creux de la main ou sur la brosse à dents avant le dentifrice afin de profiter de son action antibactérienne.  

L’EPP peut s’appliquer sur la peau, par exemple, sur les boutons d’acné, à l’aide d’un coton ou d’une compresse ou pour cicatriser une petite plaie, tout en se référant aux indications mentionnées sur l’étiquette de la bouteille. Il est d’ailleurs préférable de vérifier avant sur une petite surface afin d’éviter une réaction allergique ou une irritation.  

Il est préférable de privilégier la forme liquide de l’extrait de pépins de pamplemousse, car elle serait plus efficace.    

Animaux, agriculture et jardin

Saviez-vous que l’extrait de pépins de pamplemousse n’est pas seulement utile pour soigner les humains? En effet, au fil du temps, ce remède naturel s’est retrouvé dans les fermes d’élevage où on l’utilise pour soigner les animaux, et plus particulièrement ceux qui souffrent d’infections à champignons. On s’en sert aussi pour nettoyer le pis des vaches.  

Les agriculteurs biologiques aiment bien utiliser l’extrait de pépins de pamplemousse afin d’éviter d’avoir recours à des antibiotiques comme dans les exploitations conventionnelles. 

Les propriétés de l’EPP sont fort appréciées en agriculture biologique et en jardinage. En effet, l’extrait de pépins de pamplemousse est souvent utilisé pour lutter contre les moisissures, champignons, limaces, pucerons, et araignées. Il suffit d’en ajouter 6 à 8 gouttes dans 1 litre d’eau pour ensuite pulvériser le liquide dans le jardin. L’extrait de pépins de pamplemousse peut aussi être utilisé sur les plantes d’intérieur. 

Utile aussi dans la cuisine et la maison

Saviez-vous que l’extrait de pépins de pamplemousse peut aussi être utilisé dans la cuisine et aussi pour le nettoyage de la maison? 

On peut s’en servir pur ou diluer dans de l’eau pour laver les légumes et les fruits qui sont consommés crus avec leur peau, pour nettoyer les ustensiles de cuisine, les planches à découper, les comptoirs, assainir la brosse à dents (1 à 2 gouttes), et nettoyer les brosses à cheveux (10 gouttes dans un bol d’eau dans laquelle on les laisse tremper). 

Quelques mises en garde 

En terminant, il est déconseillé de prendre de l’EPP en cas de prises d’immunosuppresseurs, de statines et de traitements contre les troubles cardiaques. De plus, il n’est généralement pas suggéré de consommer de l’extrait de pépins de pamplemousse durant tout traitement médicamenteux, car il pourrait interférer sur sa bonne assimilation ou en inhiber ou minimiser l’action. Les femmes enceintes et celles qui allaitent doivent également l’éviter.  

Les informations fournies dans cet article ne peuvent remplacer des conseils médicaux, un diagnostic ou un traitement. 

Laisser un commentaire