fbpx

Les feuilles de moringa : une source exceptionnelle de nutriments  

Par Guylaine Campion, ND et journaliste 

Le moringa est un arbre des régions tropicales qui attire de plus en plus l’attention des « amoureux » des remèdes naturels et aussi des scientifiques, en raison de ses nombreuses propriétés nutritionnelles.  

Baptisé « arbre de vie » et « arbre-miracle », on l’utilise depuis des siècles pour traiter des centaines de maladies dans la médecine traditionnelle indienne.  

Depuis quelques années, le moringa est en train de se tailler une place de choix dans la culture occidentale. En fait, le moringa fait partie des superaliments au même titre que la spiruline, la chlorophylle, l’aloe vera, le kale et les baies d’açaï.  

GRATUIT: abonnez-vous au magazine santé

Des feuilles d’une richesse indéniable

En médecine ayurvédique, on utilise l’entièreté de l’arbre, soit les racines, l’écorce, les fruits et les feuilles. Mais sur le plan nutritionnel, ce sont les feuilles qui sont les plus appréciées, car on les qualifie de « trésors nutritionnels ».  

Les feuilles de moringa sont très riches en minéraux (potassium, calcium, magnésium, fer et manganèse), en vitamines A, B, C et E, en acides aminés, en acides gras essentiels et en antioxydants. Tout comme la spiruline, le moringa est très nutritif et idéal pour combler des carences nutritionnelles. 

D’ailleurs, une étude en laboratoire a permis de confirmer la richesse de ses feuilles séchées qui contiennent sept fois plus de vitamine A que les carottes, sept fois plus de vitamine C que les oranges, quatre fois plus de calcium que le lait, trois fois plus de potassium que les bananes et deux fois plus de protéines que le yogourt! 

Très nutritives, certains comparent les feuilles de moringa à des multivitamines!

On peut consommer les feuilles de moringa comme un légume feuillu cru ou cuit ou en poudre dans des smoothies, des soupes, des salades ou des sauces.  

Les multiples vertus du moringa

Avec une telle richesse nutritionnelle, il va sans dire que le moringa possède de nombreuses propriétés. En effet, il améliore les défenses immunitaires, augmente la concentration et l’énergie et soulage les douleurs articulaires, et ce, grâce à son pouvoir anti-inflammatoire. 

Nous savons que les antioxydants ont la capacité de réduire l’inflammation et de prévenir les dommages cellulaires. Dans le cas qui nous intéresse, des études ont démontré que les antioxydants présents dans le moringa pouvaient jouer un rôle important dans la réduction et le traitement des maladies associées à l’inflammation chronique. Par exemple, le moringa peut aider à diminuer les effets de l’asthme, des réactions allergiques, de l’arthrite et des colites.  

Mentionnons qu’une étude publiée en 2018 dans la revue scientifique américaine The FASEB Journal reconnaît les qualités anti-inflammatoires fort prometteuses du moringa qui sont supérieures à celles du curcuma.  

De plus, d’après l’étude Moringa Genus : A Review of Phytochemistry and Pharmacology, les feuilles de moringa pourraient aussi inhiber la prolifération de cellules cancéreuses.  

D’où vient le moringa? 

Le moringa est un arbre qui croît rapidement dans des climats tropicaux et subtropicaux comme en Afrique subsaharienne, dans le sud-ouest de l’Asie, dans le sud de la Chine, en Inde et dans le sud de la Floride.  

Le moringa est reconnu pour sa résistance à la chaleur extrême, à l’humidité, à l’exposition intensive, au soleil et même aux sols pauvres sableux. En fait, le moringa a la capacité de tolérer de grandes sécheresses.  

Pas étonnant que l’on surnomme le moringa : « arbre-miracle », puisque sa culture est une véritable bénédiction dans des pays africains tels que le Niger où l’agriculture est presque impraticable et où la malnutrition est bien présente.  

D’ailleurs, les ONG qui travaillent à combattre la malnutrition dans le monde utilisent le moringa depuis de nombreuses années. 

En Afrique, les populations locales consomment les feuilles de moringa dans des recettes traditionnelles telles que le couscous.  

L’huile de moringa : hydratante, adoucissante et antirides 

Outre ses vertus nutritionnelles et alimentaires, le moringa possède aussi des propriétés cosmétiques.  

Son huile hydratante et adoucissante rend la peau plus souple et moins sèche. Par surcroît, l’huile de moringa est absorbée rapidement et ne laisse pas de gras sur la peau.  

Fait intéressant, des études ont démontré que l’application d’huile de moringa atténue les microrides.  

Enfin, en ce qui a trait au soin des cheveux, l’huile de moringa aide à éliminer les pellicules et rend la chevelure plus soyeuse.  

Utile pour le traitement de l’eau 

Saviez-vous que le moringa peut aussi aider à traiter l’eau pour la rendre potable?

En effet, une étude, réalisée par l’Université du Nord de la Colombie-Britannique et publiée en mars 2018, a démontré la capacité du moringa à assainir l’eau infectée par la bactérie E. coli. Plus précisément, on dit que la poudre des racines de moringa pourrait tuer jusqu’à 87% de la bactérie E. coli dans l’eau contaminée.  

Pour une utilisation optimale, assurez-vous que le moringa soit toujours 100% naturel ou 100% pur poudre.  

Les femmes enceintes ou qui allaitent, les enfants, les personnes qui prennent des médicaments ou qui souffrent de maladies graves ou d’allergies devraient consulter un spécialiste en santé naturelle avant d’utiliser les plantes médicinales.  

Les informations fournies dans cet article ne peuvent remplacer des conseils médicaux, un diagnostic ou un traitement.  

Laisser un commentaire