fbpx

Le cassis : miraculeux pour soulager les rhumatismes

Par Guylaine Campion, ND et journaliste 

Dans toute la pharmacopée naturelle, il y a des plantes qui se démarquent de manière remarquable.  C’est le cas du cassis, une plante extraordinaire dont toutes les parties offrent leurs richesses. 

Que ce soient les baies, les feuilles ou les bourgeons, ce groseillier noir, riche en vitamines C et E, est un remède naturel sans pareil pour traiter les inflammations dues à l’arthrite et aux rhumatismes, mais aussi pour soigner les allergies.  

GRATUIT: abonnez-vous au magazine santé

Le fruit ou la baie de cassis : un anti-inflammatoire exceptionnel 

Le fruit ou la baie de cassis se distingue par son taux tout à fait exceptionnel de vitamine C et son taux de vitamine E. Par conséquent, la baie de cassis possède une puissante activité antioxydante pour combattre les radicaux libres et pour s’opposer aux processus de dégénérescence cellulaires et aux phénomènes inflammatoires.  

De plus, les anthocyanosides et les flavonoïdes du fruit présentent aussi une action anti-inflammatoire.  

Ce qui est extraordinaire avec le cassis, c’est qu’il peut agir sur différents plans, et ce, peu importe l’endroit dans l’organisme où se manifeste l’inflammation. Par exemple, le cassis est recommandé dans les cas suivants : arthrite, arthrose, douleurs chroniques, eczéma, psoriasis, urticaire, allergies cutanées, rhinite allergique, rhinopharyngite, bronchite, sinusite et inflammation de la prostate.  

Par ailleurs, les baies de cassis peuvent aussi être utilisées pour traiter l’insuffisance veineuse, la fragilité capillaire de même que pour améliorer la vision nocturne.  

Le cassis peut être consommé sous forme d’infusion, de teinture mère, en capsules ou en gélules.  

Pour les personnes qui souffrent de problèmes inflammatoires régulièrement, il est recommandé d’en prendre aux changements de saison, soit à l’automne et au printemps.  

Saviez-vous qu’en Europe, on utilise la baie de cette plante pour fabriquer la délicieuse liqueur de cassis? Avec son goût qui éveille les papilles, la liqueur de baies de cassissier offre un parfait équilibre entre la saveur sucrée et acidulée de sa note fruitée. On en fait aussi du sirop et du jus. Sur le plan gastronomique, ce petit fruit juteux et délicieux peut être consommé sous forme de confiture ou de coulis.  

La feuille de cassis : un excellent diurétique 

De son côté, la feuille de cassis stimule l’élimination de l’urée et de l’acide urique de l’organisme, ce qui en fait un remède naturel très intéressant pour calmer la douleur, mais aussi dans les cas d’inflammation chronique, d’arthrite, d’arthrose, de goutte et pour prévenir les calculs rénaux.  

En fait, la feuille de cassis diminuerait la concentration de molécules pro-inflammatoires dans le corps, tout en ayant l’avantage de ne pas nuire à la muqueuse gastrique comme le font les médicaments anti-inflammatoires.  

Par voie externe, on peut aussi utiliser les feuilles de cassis pour soigner les piqûres d’insectes et sous forme de cataplasme, on peut s’en servir pour traiter les furoncles, les abcès et les plaies.  

Attention : la feuille de cassis est déconseillée aux femmes enceintes, aux enfants, aux personnes souffrant d’insuffisance rénale ou pour celles qui prennent des médicaments diurétiques.  

Le bourgeon de cassis : contre les allergies et les oedèmes 

Pour sa part, le bourgeon de cassis peut être utilisé dans les cas d’allergies. En effet, cette partie de la plante stimule les glandes surrénales et la production de cortisol, ce qui se traduit par un effet semblable à la cortisone. Il désengorge les oedèmes liés à une inflammation, une allergie ou une piqûre d’insecte.  

Comme vous pouvez le constater, que ce soit, le fruit, la feuille ou le bourgeon, chacune des trois parties du cassis offre des vertus idéales pour soulager les problèmes inflammatoires.  

Les femmes enceintes ou qui allaitent, les enfants, les personnes qui prennent des médicaments ou qui souffrent de maladies graves ou d’allergies devraient consulter un spécialiste en santé naturelle avant d’utiliser les plantes médicinales.  

Les informations fournies dans cet article ne peuvent remplacer des conseils médicaux, un diagnostic ou un traitement. 

Laisser un commentaire