fbpx

La thérapie infrarouge 

Par Nicole Renaud ND.A, membre de l’ANAQ

Il y a plusieurs années, j’ai découvert le sauna à infrarouge. Chaque fois que j’avais l’impression de couver un rhume, j’allais immédiatement au sauna infrarouge et tous mes symptômes s’évaporaient comme par magie. Je savais à ce moment-là que cette sorte d’infrarouge permettait à mes cellules de se « nettoyer ». Cependant, je ne connaissais pas tous les bienfaits de cette thérapie ni comment cela fonctionnait dans mon corps.

En effectuant des recherches, j’ai mis la main sur un livre intitulé : The Ultimate Guide to Red Light Therapy que j’ai trouvé assez intéressant pour vous partager mes découvertes.

Le sauna infrarouge et l’appareil portatif à infrarouge imitent une partie du spectre électromagnétique du soleil et, par le fait même, affectent positivement la fonction de nos cellules. Le Dr Michael Hamblin, Ph.D. professeur agrégé à la Harvard Medical School, partage plusieurs expériences, dont une qui confirmera les bienfaits de l’infrarouge lors de l’apesanteur. Dans les années 1990, la NASA commença à l’utiliser. D’ailleurs, plusieurs expériences positives ont été répertoriées à partir de 1735 sur les bienfaits des rayons solaires, au début, puis de l’infrarouge par la suite. Des milliers d’études ont été conduites sur les animaux et sur les humains prouvant les bienfaits des rayons infrarouges.

GRATUIT: abonnez-vous au magazine santé

Pourquoi les humains ont-ils besoin de la lumière solaire pour être en bonne santé?

Ce titre provient du livre Red Light Therapy (The Ultimate Guide) et nous fait comprendre pourquoi il est important de profiter des rayons du soleil et aussi pourquoi les rayons infrarouges peuvent aider à renforcer nos cellules, affectent les hormones et les neurotransmetteurs, équilibrent les humeurs, améliorent le sommeil et affectent positivement l’expression de nos gènes. L’être humain a besoin de lumière pour être en bonne santé.

Dans les faits, la lumière infrarouge agit sur les mitochondries dans nos cellules en stimulant la production d’énergie (ATP). Malheureusement, l’homme moderne, après quelques générations, continue à vivre à l’intérieur sous la lumière artificielle et l’on remarque plus de problèmes de déficience et de toxicité sur la santé des gens dus à un manque d’exposition à la lumière du soleil; celle-ci ayant un impact positif pour le bien être comme, entre autres, la synthétisation de la vitamine D.

Sachez que plusieurs types de lumière ont un impact sur l’humain: 

1) la lumière bleue agit sur le rythme circadien;

2) les rayons UV permettent la synthétisation de la vitamine D;

3) l’infrarouge lointain (spectre du soleil) stimule les fonctions des cellules;

4) l’infrarouge a un impact direct sur les mitochondries, en augmentant leur nombre et leur grosseur tout en stimulant l’énergie.

Il y aurait un lien entre le manque de lumière solaire et plusieurs maladies : les maladies neurodégénératives, certains cancers, l’obésité, le diabète, le syndrome métabolique, les maladies cardiaques. Une étude en Suisse, suivant 30 000 femmes durant 20 ans, a permis de conclure à deux fois plus de décès chez les femmes qui ne s’exposaient que très peu au soleil. On en est venu à la conclusion que le corps humain a besoin de lumière infrarouge pour une santé optimale.

Tout comme le soleil, la lumière infrarouge corrige les déficiences (ex. en vitamine D) et aide à assimiler et garder les nutriments. Comme les différentes sortes de rayons (UV, bleu, vert, jaune) ne restent que sur la peau, au contraire, les rayons infrarouges pénètrent jusqu’à la cellule, le sang, les tissus et les nerfs, le cerveau et les os et même les yeux. L’infrarouge pénètre profondément dans l’organisme pour nous apporter des bienfaits.

Comment l’infrarouge fonctionne-t-il?

Le système de lumière infrarouge, soit le sauna infrarouge ou la lampe infrarouge, fonctionne à travers divers mécanismes.

  1. Dans les mitochondries de nos cellules, celles qui nous permettent de produire l’énergie, il y a un photorécepteur appelé cytochrome c oxydase qui aide la lumière à pénétrer dans les mitochondries tout en laissant entrer l’oxygène.
  2. Les mitochondries permettent de communiquer jusqu’au noyau de nos cellules en affectant positivement notre ADN.
  3. La lumière infrarouge permet le contrôle des ions comme le calcium, potassium, sodium dans nos cellules.
  4. Il augmente une réponse de stimulation de nos défenses immunitaires.

Au niveau cellulaire, les mécanismes de l’infrarouge permettent de réduire l’inflammation, de protéger les cellules contre l’oxydation par les toxines, de régénérer plus rapidement la division cellulaire, de stimuler la migration des cellules et de produire plus de collagène, par exemple. De plus, ce qui est intéressant, c’est la croissance et la viabilité des bonnes cellules souches déjà présentes dans notre organisme, tout comme la thérapie des cellules souches. 

D’autres mécanismes ont été répertoriés et étudiés aux niveaux musculaire, du cerveau, des nerfs, des os, des tendons, des cheveux, de la peau, et même pour la perte de gras.

La plupart des gens ont un fonctionnement cellulaire déficient dû au stress du travail et de la famille, aux toxines, aux pesticides et aux métaux lourds, à la pollution de l’air; tout cela fait en sorte de réduire la production de l’énergie dans nos cellules. 

Un autre mécanisme très intéressant est le fait que l’infrarouge peut transformer l’enzyme CoQ10 en ubiquinol, la forme la plus active, surtout en présence d’une alimentation riche en chlorophylle retrouvée dans notre alimentation. 

En conclusion

Les bienfaits du sauna infrarouge ou de la lampe infrarouge sont :

  • Un effet anti-âge par excellence;
  • Une réduction de l’inflammation;
  • Une amélioration de la perte graisseuse;
  • Une amélioration de la performance physique et de la récupération musculaire;
  • Une augmentation de la testostérone;
  • Une capacité accrue de réparer les plaies;
  • Une stimulation de la neurogenèse dans le cerveau humain;
  • Une aide dans la prévention du déclin cognitif;
  • Une diminution des anticorps thyroïdiens;
  • Etc.

À Trois-Rivières, il existe un sauna infrarouge pour l’usage de la clientèle externe (line65.jean@hotmail.com). Toutefois, si vous décidez de vous acheter une lumière infrarouge (near infrared) pour thérapie, vous devez vous assurer des points suivants :

  1. La longueur d’ondes doit être entre 630-680nm et 800-880nm;
  2. La densité en puissance; se calcule selon le nombre de watts;
  3. La grosseur de la lumière et la région de traitement désirée; il est préférable d’acheter une lumière infrarouge que vous n’avez pas besoin de tenir dans vos mains;
  4. La garantie devrait être d’un an ou plus;
  5. Quelle est la raison de votre achat?
  6. Assurez-vous que le produit donne des résultats thérapeutiques prouvés et qu’il permet de traiter une grande région d’un seul coup tout en pénétrant profondément tout comme le sauna à infrarouge le fait.

N’hésitez pas à en faire l’usage. Plus vous utiliserez l’infrarouge dans votre vie et plus vous aurez des bénéfices. Cependant, il faut débuter lentement, la première séance devrait être de 15 minutes; et vous pouvez augmenter progressivement jusqu’à 30 minutes la séance. Attention toutefois si vous êtes très fatigué, souffrez de fatigue chronique, avez un cancer ou une santé fragile. Vous pouvez utiliser l’infrarouge, mais en courtes séances pour débuter, parfois une minute suffira. Si vous avez de bons effets, c’est que vous l’utilisez à bon escient. Si vous n’avez aucun effet positif, c’est que vous ne l’utilisez pas assez longtemps. Vous pouvez pratiquer la thérapie par infrarouge jusqu’à six fois par semaine. Si vous avez une blessure, le fait de l’utiliser souvent va contribuer à la guérison plus rapidement.

Il est suggéré de consulter votre médecin si vous avez des doutes à utiliser le sauna infrarouge ou l’appareil infrarouge. 

Pour plus d’informations, vous pouvez lire le livre : The Ultimate Guide to Red Light Therapy (2018) écrit par Ari Whitten, bachelier en science de l’université de San Diego en kinésiologie. Il a aussi obtenu son doctorat en psychologie clinique.

Laisser un commentaire