fbpx

La médecine traditionnelle chinoise pour soulager l’endométriose

Par Nathalie Beaudoin, herboriste-thérapeute Hta et naturopathe N.D.

Facebook : Nathalie Beaudoin Herboriste-naturopathe 

https://www.facebook.com/nathalie.beaudoin.nd | Site internet : www.nathaliebeaudoin.com

L’endomètre est le tissu situé à l’intérieur de l’utérus qui est responsable des menstruations. L’endométriose est une maladie gynécologique caractérisée par la présence de tissu de l’endomètre en dehors de l’utérus, soit sur les ovaires, les trompes ou les ligaments qui supportent l’utérus et aussi sur les organes avoisinants comme la vessie et l’intestin. 

GRATUIT: abonnez-vous au magazine santé

Approches complémentaires

L’acupuncture, la pharmacopée chinoise, le massage tui na, la moxibustion et la diététique, peuvent être de bons compléments et un soulagement pour les femmes souffrant d’endométriose. L’acupuncture est utilisée dans le but de diminuer les dysménorrhées et les douleurs pelviennes.

Acupuncture

Certains points le long des méridiens tonifient le yang, et il existe de nombreuses façons de le faire. De nombreux traitements visent à nourrir les reins, en particulier lorsque la personne est sensible au froid, qu’elle a des problèmes de dos, une prise de poids, des mucosités et de la fatigue. D’autres traitements visent à augmenter le qi de la rate, surtout si la personne a des problèmes digestifs, de l’insomnie, des ecchymoses facilement et se sent fatiguée. De plus, il est important de « déplacer » le sang afin de disperser la stagnation. Lors de rendez-vous en acupuncture, l’utilisation d’une lampe chauffante et des compresses d’huile de ricin sur l’abdomen peuvent être proposées pour faciliter les mouvements.

Thérapie alimentaire

La diététique est un élément intrinsèque de la médecine traditionnelle chinoise. Il est donc impératif de réduire ou d’éliminer les aliments producteurs de mucosités dans le traitement de l’endométriose, tels que le fromage, la crème glacée, le soja, le blé et le sucre. 

Formules à base de plantes 

Les formules proposées à base de plantes chinoises traditionnelles (et même celles européennes ou nord-américaines dans certains cas) sont souvent composées d’une synergie de 5 à 20 plantes médicinales. Certains mélanges dits « réchauffants » comprennent l’écorce de cannelle et des épices telles que le curcuma, la cardamome, le poivre de Cayenne et le safran. D’autres plantes vont aider à éliminer les mucosités et l’humidité comme l’orge et l’écorce d’orange. 

Plantes médicinales reconnues

Certaines plantes ont fait l’objet d’études ou de recherches en laboratoire. En voici cinq d’entre elles avec leurs bienfaits qu’elles peuvent apporter pour l’endométriose.

Ashwagandha

Withania somnifera 

L’ashwagandha est souvent utilisé comme complément pour aider à réduire le stress. Une étude a révélé que les femmes atteintes d’endométriose avaient des taux de cortisol – une hormone impliquée dans la réponse au stress – considérablement plus élevés que la moyenne. Bien que des recherches supplémentaires soient nécessaires, ces études indiquent que l’ashwagandha pourrait potentiellement jouer un rôle dans la réduction du stress pouvant contribuer à l’aggravation de l’endométriose.

Camomille allemande‌

Matricaria recutita

L’infusion de camomille allemande possède des propriétés anti-inflammatoires et serait même légèrement « œstrogène-like ». Cela signifie que sa composition se rapproche de celle des œstrogènes féminins. Elle est utilisée pour traiter l’aménorrhée, le syndrome prémenstruel et même l’endométriose.

Curcuma

Curcuma longa

La curcumine, un ingrédient actif du curcuma, a des effets anti-inflammatoires. Certaines études montrent qu’il peut aider à réguler les hormones, ralentir la croissance du tissu endométrial et apaiser l’inflammation. Une étude suggère que la curcumine peut réduire la production d’œstradiol (un type d’œstrogène), tandis qu’une autre suggère qu’elle peut supprimer la migration des tissus. Une autre étude a exploré ses propriétés anti-inflammatoires et antioxydantes qui peuvent soulager les symptômes de l’endométriose.

Menthe poivrée

Mentha × piperita

‌La menthe poivrée est connue pour ses propriétés antioxydantes, qui peuvent aider à soulager les symptômes de l’endométriose.‌ C’est principalement son huile essentielle qui est utilisée en externe.

Vitex (gattilier)

Vitex Agnus-castus

Les vertus médicinales de la baie de gattilier sont connues. Il est utilisé traditionnellement pour une variété de problèmes gynécologiques. Un des composés pourrait traiter les irrégularités menstruelles et le syndrome prémenstruel (SPM). Bien que ses effets sur l’endométriose nécessitent une étude plus approfondie, d’autres recherches suggèrent qu’il peut affecter positivement l’infertilité chez les patientes atteintes d’endométriose.

Autres plantes utiles

Achillée millefeuille (Achillea Millefolium), alchémille (Alchemilla Vulgaris), framboisier (Rubus idaeus), pissenlit (Taraxacum officinale).

En résumé

L’acupuncture et la médecine chinoise sont très efficaces, mais vous devez laisser le temps aux traitements de fonctionner. Même si vous constatez une amélioration immédiate de l’énergie, du sommeil, de l’humeur, etc., il faut souvent au moins trois mois de traitements réguliers pour changer les schémas de disharmonie existants.

Les informations fournies dans cet article ne peuvent remplacer des conseils médicaux, un diagnostic ou un traitement.

Sources : Dr. Jill Blakeway, endometriose.quebec, Laurel Axen Carrol, WebMD.

Laisser un commentaire