fbpx

Bougies du temps des fêtes : quelle cire choisir? 

Par Marie-Christine Trépanier, journaliste 

Les belles bougies ont la cote à cette période-ci de l’année. Que ce soit pour offrir en cadeau ou pour créer une ambiance chaleureuse et lumineuse durant le temps des fêtes, elles demeurent très populaires. 

Vous souhaitez acheter ou même fabriquer vos bougies, sachez qu’il existe trois grandes catégories de cires et chacune d’entre elles présente des avantages et des inconvénients. Alors, laquelle choisir? 

GRATUIT: abonnez-vous au magazine santé

Quels sont les ingrédients qui composent une bougie? 

En fonction de sa composition, une bougie qui se consume peut produire des émanations toxiques que l’on appelle des « composés organiques volants » (COV). Ceux-ci peuvent être à l’origine de troubles respiratoires et d’autres problèmes de santé, d’où l’importance de faire le bon choix.  

Une bougie est composée de trois éléments principaux : la cire, les additifs et la mèche. Cependant, la qualité d’une bougie repose en grande partie sur le type de cire utilisé. En fait, la cire constitue la base de la bougie. 

Autrefois, on utilisait du jonc que l’on trempait dans de la graisse animale, c’est-à-dire du suif, et que l’on durcissait pendant un certain temps. Ce dernier servait alors de cire.  

De nos jours, il existe trois types de cire : minérale, animale et végétale. 

La cire d’origine minérale : nocive pour la santé et pour l’environnement 

La cire minérale est aussi appelée « paraffine ». Il s’agit d’une cire qui a été utilisée pendant très longtemps pour la fabrication de bougies parfumées et qui est encore aujourd’hui, très répandue.  

La paraffine est un composant issu de la pétrochimie et qui a été découvert au début des années 1800.  En fait, c’est un dérivé du pétrole. La paraffine est incolore, inodore et peu coûteuse. C’est la cire la plus répandue.  

Bien que l’on retrouve encore très souvent de la paraffine dans la composition de certaines bougies, elle peut représenter un danger pour la santé et aussi pour l’environnement (elle est non renouvelable).  Ce type de bougies n’est donc pas recommandable.  

La cire d’origine animale : son prix est élevé en raison de sa rareté

La cire d’abeille est la cire animale la plus souvent utilisée. Elle a été la première cire à remplacer le suif, dont on se servait autrefois. Il faut dire que le suif éclairait très mal, répandait de mauvaises odeurs en plus de dégager une épaisse fumée noire.  

La cire d’abeille existait déjà à cette époque, mais comme elle était coûteuse, seuls les nobles et le clergé pouvaient se la procurer.  

Faites de cire d’abeille, ces bougies dégagent une douce odeur de miel agréable et naturelle. Il existe de la cire d’abeille jaune et blanche. La première est naturelle alors que la deuxième a été modifiée et éclaircie avec de l’argile blanche.  

Ce sont des bougies qui se consument sans faire de dégâts et sur une longue période de temps. De nos jours, la cire d’abeille est largement utilisée dans la création de bougies moulées. Toutefois, en raison de sa rareté, son prix demeure relativement élevé.  

Son point négatif : ce type de bougies ne convient pas aux personnes véganes qui ne veulent pas utiliser des produits provenant des animaux.  

La cire d’origine végétale : l’autre possibilité, végane qui respecte aussi l’environnement 

La cire d’origine végétale possède plusieurs propriétés. Elle peut être fabriquée à partir de différents ingrédients d’origine naturelle, notamment le soja. Il s’agit d’une cire de qualité et qui brûle bien.  

On choisit des cires sans OGM, sans pesticides, ni herbicides, écologiques et biodégradables, ayant une bonne combustion, qui ne produisent pas de fumée noire et qui dure longtemps. 

En raison de son origine végétale, il s’agit d’une cire végane qui convient très bien à tous ceux et celles qui ne souhaitent pas utiliser des ingrédients d’origine animale.   

Précisons que la cire végétale est une cire « vivante » plus grasse que les autres cires. Elle peut donc laisser des traces ou des dépôts. Ajoutons, toutefois, que c’est aussi une cire qui se lave bien avec un bout de tissu et un peu d’eau chaude.  

Parmi les différentes cires d’origine végétale, celle de soja demeure la plus populaire. D’origine naturelle, elle est tout à fait respectueuse de l’environnement. C’est une cire qui est apparue sur le marché au début des années 1990. 

La cire de soja est une belle cire d’un blanc laiteux et sa combustion est prolongée. C’est une cire qui est de plus en plus populaire en raison de l’engouement des gens pour les produits naturels et d’origine végétale.  

Dans la même famille, il existe aussi de la cire de colza ou des cires de palme. Ces dernières ne plaisent pas à tous et à toutes. Tout comme l’huile de palme, la cire de palme est au cœur d’un débat écologique et humanitaire, et ce, en lien avec la déforestation. C’est pourquoi certains ne veulent pas l’utiliser. 

Quelques conseils avant de faire votre choix

En résumé, il va de soi que la cire d’abeille et la cire de soja sont naturelles, alors que la paraffine est un dérivé de pétrole extrait par un procédé de raffinage. La paraffine n’est donc pas naturelle. Cependant, elle se retrouve en grande quantité dans les magasins et à moindre coût.  En effet, les bougies faites de paraffine sont beaucoup moins dispendieuses que celles faites de cire d’abeilles ou de soja.  

Lisez bien les étiquettes, car il arrive parfois que la cire naturelle soit mélangée à de la paraffine.  

De plus, les fabricants peuvent ajouter des colorants ou des additifs pour fixer les parfums ou solidifier la bougie. Ces additifs qui sont ajoutés pour parfumer les bougies constituent de puissants allergènes.  

Enfin, pour ce qui est des bougies dites 100% naturelles, leurs parfums proviennent d’huiles essentielles.  

La mèche est le troisième élément qui compose la bougie. Elle peut être naturelle, mais peut aussi avoir été traitée et contenir des produits qui sont nocifs.  

Vous comprendrez que la bougie naturelle coûte beaucoup plus cher qu’une chandelle à base de paraffine, car ses ingrédients de base sont plus dispendieux et surtout de qualité.  

Se procurer une bougie 100% naturelle représente donc un achat écoresponsable, car elle est faite d’ingrédients renouvelables et non néfastes par l’environnement. De plus, elle ne rejette pas de substances toxiques et polluantes durant sa combustion.  

Donc, lors de vos réveillons du temps des fêtes, au lieu de faire brûler des bougies parfumées, choisissez plutôt des bougies 100% naturelles. Pour créer une ambiance aux doux arômes, vous pourrez toujours opter pour des huiles essentielles particulièrement bien choisies pour l’occasion. 

Laisser un commentaire