Suivre un régime pour perdre du poids semble affecter le bien-être et le comportement alimentaire alors que les régimes que l’on suit pour être en meilleure santé (paléo, sans gluten, végétarien ou végétalien), même s’ils sont restrictifs, n’auraient pas ces conséquences négatives.   

Dans une récente étude, des chercheurs australiens ont comparé différents groupes de personnes suivant au choix un régime pour perdre du poids, un régime végétarien, un régime végétalien, un régime sans gluten ou un régime paléo. Ils ont comparé l’apparition de troubles du comportement alimentaire, de grosses fringales, de faim émotionnelle, etc. et le bien-être général des personnes qui suivent ces régimes alimentaires par rapport à la population en général qui mange sans restriction particulière. 

Les résultats mettent en évidence les conséquences néfastes d’un régime pour maigrir sur tous ces paramètres. Par ailleurs, les résultats démontrent le contraire en ce qui a trait aux régimes végétalien et sans gluten qui obtiennent des scores similaires à la population en général pour les paramètres bien-être évalués. D’autre part, il semblerait que chez les adeptes du véganisme et du paléo, deux types d’alimentation assez restrictives, ces troubles du comportement et de l’humeur soient moins présents que dans la population en général. 

On peut donc émettre l’hypothèse suivante : ce n’est pas la restriction en elle-même qui engendre des conséquences négatives, mais le but pour lequel on y a recours. On peut aussi supposer que les véganes et les paléos se sentent mieux que les autres parce que leur nouvelle alimentation s’accorde mieux avec leurs croyances ou leurs idéaux, ce qui rend plus fort leur bien-être ou leur appartenance à une communauté. De leur côté, les personnes qui souhaitent perdre du poids vivent plutôt leur régime amaigrissant comme une contrainte.  

En somme, supprimer certains aliments pour améliorer sa santé ou répondre à un impératif éthique est mieux vécu que de se restreindre pour maigrir et correspondre à des normes extérieures de beauté.

En conclusion, ces résultats ne signifient pas qu’il faut adopter pour autant un régime végétalien ou paléo pour se sentir bien. Et si vous souhaitez suivre ces régimes, il est important de vous renseigner auprès d’un professionnel de la santé afin d’éviter les carences. Finalement, si vous ne souhaitez pas suivre un régime pour des raisons morales ou de santé, sachez toutefois que le régime méditerranéen demeure une excellente option pour un mode alimentaire équilibré et protecteur pour l’organisme.  

Source : www.lanutrition.fr