fbpx

Souffrez-vous de fatigue mentale?

Par Guylaine Campion, ND et journaliste

En plein cœur de l’hiver, il est fréquent de se sentir fatigué et épuisé physiquement, mais aussi mentalement. Le manque de soleil, le stress, le froid et la saison hivernale qui n’en finit plus sont des facteurs qui peuvent nous mener à la fatigue mentale.  

Un jour, vous entrez dans une pièce et vous oubliez pourquoi vous êtes là. Vous essayez de vous souvenir du nom d’une personne, mais vous n’y arrivez pas. Vous vous sentez embrouillé et vous êtes incapable de vous concentrer. La transition se fait lentement jusqu’au jour où les changements deviennent assez évidents pour faire une différence dans votre qualité de vie. Il s’agit de la fatigue mentale.  

Souvent, les symptômes reliés à la fatigue mentale sont des signaux que nous envoie notre corps pour nous informer qu’il est temps de faire des changements dans notre mode de vie.  

GRATUIT: abonnez-vous au magazine santé

Quels sont ces symptômes?

D’autres noms peuvent définir la fatigue mentale, par exemple : fatigue nerveuse, fatigue psychique, asthénie ou dysfonctionnement cognitif.

En effet, la fatigue mentale est un type de dysfonctionnement cognitif qui entraîne des problèmes de mémoire, de concentration, d’énergie et aussi de clarté mentale. Toute une gamme de facteurs peut causer la fatigue mentale, y compris la COVID-19. 

Plusieurs personnes qui souffrent de fatigue mentale peuvent ressentir quelques-uns des symptômes suivants :

  • Une impression de vivre dans le flou, le brouillard;   
  • Une difficulté à se concentrer, à intégrer de nouvelles informations;
  • La nécessité de devoir relire un chapitre déjà lu d’un livre;
  • Le besoin de faire répéter les gens parce que nous n’avez pas retenu ou compris le sujet de conversation;
  • Une fatigue qui persiste;
  • Une diminution de la motivation;
  • Une augmentation de la confusion;
  • Des difficultés à dormir une nuit entière;
  • Un dysfonctionnement de la mémoire, surtout la mémoire à court terme;
  • Un manque d’attention;
  • Une difficulté à se souvenir où vous avez déposé vos clés;
  • De l’irritabilité, de l’anxiété;
  • Un seuil de tolérance diminué;
  • Un manque d’enthousiasme.

Quelles sont les causes de la fatigue mentale?

Plusieurs facteurs physiologiques peuvent causer l’apparition de la fatigue mentale. Jetons un coup d’œil sur les principaux.

Le stress

En situation de stress, notre corps répond en produisant de l’adrénaline et du cortisol. Les muscles s’activent, le rythme cardiaque et la respiration s’accélèrent, et la pression artérielle augmente. Ainsi, vous êtes prêt pour affronter le danger.  

Cependant, dans la vie moderne, le stress peut facilement s’installer sur une base constante, entraînant une accumulation de cortisol dans le cerveau, ce qui, du même coup, réduit le nombre de neurones : les cellules nerveuses qui transmettent des signaux vers le cerveau. Le cortisol endommage aussi l’hippocampe qui est responsable de la mémoire.  

Une forte consommation de sucre

Le sucre est partout! On nous propose d’innombrables produits sucrés sur les étagères des supermarchés. On retrouve également du sucre dans les aliments transformés et les boissons. Ce bombardement constant de sucre entraîne une dépendance et une surcharge en insuline qui agit comme une substance pro-inflammatoire. 

Il existe une association entre le déclin cognitif et la consommation de sucre. D’ailleurs, certains surnomment la maladie d’Alzheimer : le « diabète de type 3 ». De plus, cette inflammation dans le cerveau diminue la libération de la sérotonine et de la dopamine reconnues comme étant les « hormones du bonheur ». 

L’instabilité de la glycémie

Les montées et les baisses de taux de sucre dans le sang entraînent une libération d’hormones de stress pro-inflammatoires qui pourrait mener à de la fatigue mentale.  

La perméabilité de la barrière hématoencéphalique

Une exposition constante à des facteurs irritants tels que des problèmes immunitaires (intolérance au gluten), l’intoxication aux métaux lourds et le stress conduit à une destruction de la barrière hématoencéphalique qui ne peut plus protéger le cerveau. Ajoutons que des infections chroniques, qu’elles soient virales, bactériennes ou fongiques, de même que l’exposition aux ondes électromagnétiques endommagerait aussi la barrière hématoencéphalique. Il en résulte une inflammation et les symptômes de la fatigue mentale.  

La candidose  

Nous avons tous des levures dans les intestins. Cependant, il y a problème lorsqu’elles prolifèrent et surpassent les bonnes bactéries, ce qui crée un environnement toxique. En fait, le candida albican se nourrit de sucre et libère des sous-produits qui peuvent être toxiques pour le cerveau.  

Le manque de sommeil

Le manque de sommeil est aussi lié à l’inflammation. 

Les toxines environnementales

Nous sommes constamment en contact avec des perturbateurs endocriniens dans notre environnement. Parmi ceux-ci, on retrouve les parabènes, phtalates, BPA, mais aussi les pesticides, herbicides, carburants et métaux lourds. Toutes ces toxines créent de l’inflammation et finissent par entraîner de la fatigue mentale.  

La déshydratation 

Lorsque nous sommes déshydratés, notre cerveau fonctionne moins bien. Un mal de tête est souvent l’un des premiers signes que le cerveau est déshydraté. Au bout du compte, une fatigue mentale peut s’installer.  

Les maladies auto-immunes

Les problèmes reliés aux maladies auto-immunes tels que l’arthrite rhumatoïde, la maladie d’Hashimoto, le lupus et la sclérose en plaques, résultent du fait que le système immunitaire confond les tissus corporels avec des envahisseurs étrangers et les attaquent. Résultat : une inflammation chronique s’installe et peut affecter le cerveau. 

Une mauvaise circulation sanguine 

Lorsque le cerveau est privé d’oxygène et de nutriments en raison d’une mauvaise circulation sanguine, une fatigue mentale peut se manifester.  

Comment traiter la fatigue mentale?

Heureusement, dans la plupart des cas, la fatigue mentale ou nerveuse peut être traitée.  

Les principaux conseils pour maintenir un corps sain sont les mêmes que pour le cerveau. Les voici : 

  • Ayez une alimentation riche en aliments complets;
  • Diminuez votre consommation d’acides gras oméga-6 qui contribuent, lorsqu’ils sont prédominants comparativement aux oméga-3, à l’inflammation et aux douleurs chroniques.  
  • Éliminez tous les aliments transformés de votre alimentation;
  • Assurez-vous d’une bonne hydratation; 
  • Suivez un programme de désintoxication afin de contrer la surexposition aux produits chimiques. La chlorophylle est excellente pour purifier le corps; 
  • Prenez soin de votre lymphe, car la circulation lymphatique est aussi importante pour le corps que la circulation sanguine. Elle a la responsabilité d’évacuer les toxines;  
  • Vérifiez les allergies et intolérances alimentaires qui sont souvent à l’origine de problèmes d’inflammation;
  • Faites de l’exercice;
  • Faites des activités relaxantes (yoga, méditation, musique douce, etc.) et apprenez à mieux gérer votre stress;
  • Dormez suffisamment.

Des nutriments pour améliorer la santé du cerveau

Outre le fait qu’il faut d’abord éliminer les produits transformés de notre alimentation, il existe plusieurs vitamines et minéraux que l’on peut ajouter à notre programme pour améliorer la santé de notre cerveau.  

Parmi ces nutriments, on retrouve : le fer, les vitamines du complexe B, le zinc, les acides gras, les antioxydants (flavonoïdes) et la vitamine E.  

Par ailleurs, le magnésium aide à améliorer la mémoire, la qualité du sommeil et à réduire les symptômes de la fatigue mentale.  

Les probiotiques et les prébiotiques sont essentiels pour créer et maintenir une flore intestinale saine. Ne dit-on pas que notre intestin est notre deuxième cerveau?  

D’autre part, le ginkgo biloba est utilisé depuis des milliers d’années en médecine traditionnelle chinoise. Il est reconnu pour améliorer la circulation dans le cerveau, stimuler les neurotransmetteurs, améliorer la mémoire, augmenter la production de sérotonine et de dopamine et diminuer les taux de cortisol.  

Enfin, la curcumine, un composant du curcuma, a de grandes propriétés anti-inflammatoires. Elle peut aider les personnes qui souffrent d’arthrite, de dépression et de fatigue mentale.  

Les femmes enceintes ou qui allaitent, les enfants, les personnes qui prennent des médicaments ou qui souffrent de maladies graves ou d’allergies devraient consulter un spécialiste en santé naturelle avant d’utiliser les plantes médicinales.  

Les informations fournies dans cet article ne peuvent remplacer des conseils médicaux, un diagnostic ou un traitement.  

Laisser un commentaire