Par Marie-Christine Trépanier

Des capacités cardio-pulmonaires élevées et une pratique sportive importante sont associées à une probabilité plus faible de mourir prématurément. C’est ce que révèle une étude de cohorte rétrospective, débutée en 1991, qui a rassemblé les données de plus de 122 000 patients.  

Les chercheurs ont soumis les patients à des tests sur tapis roulant afin de mesurer leurs capacités cardio-pulmonaires respectives. On a déterminé cinq groupes distincts :  

  1. Faibles capacités cardio-pulmonaires,
  2. Bonnes capacités cardio-pulmonaires (moyenne basse),
  3. Bonnes capacités cardio-pulmonaires (moyenne haute),
  4. Très bonnes capacités cardio-pulmonaires,
  5. Excellentes capacités cardio-pulmonaires.

Quelques années plus tard, les scientifiques ont vérifié la mortalité toutes causes confondues dans chaque groupe et ont analysé les résultats. Voici ce qu’ils ont observé : plus les capacités cardio-pulmonaires des sujets étaient élevées, comme c’est le cas pour les sportifs de haut niveau, et plus ils vivaient longtemps.  

Si ces résultats ne peuvent faire l’objet d’une relation de cause à effet, l’association trouvée est néanmoins intéressante. Les scientifiques encouragent donc la population à maintenir un bon niveau d’activité physique et des capacités cardio-pulmonaires optimales.  

Cependant, avant de vous lancer dans la pratique effrénée d’un sport, assurez-vous d’être en bonne santé et de consulter votre médecin.  

Source : www.lanutrition.fr