Pour prévenir le cancer du sein : lève-tôt ou couche-tard?

Une étude récente a observé un lien possible de cause à effet entre la durée du sommeil, le fait de se lever tôt ou de se coucher tard et le risque de développer un cancer du sein.  

Selon la Société canadienne du cancer, le cancer du sein est la forme de cancer la plus répandue chez la femme au Canada (à l’exclusion des cancers de la peau autres que le mélanome). C’est la deuxième principale cause de décès par cancer chez les Canadiennes. Il est donc important de savoir comment prévenir cette terrible maladie. On dispose déjà de données concernant l’alimentation, l’exercice physique et la gestion du stress. Mais récemment, des chercheurs ont peut-être découvert un nouveau facteur de risque du cancer du sein avec un lien potentiel de causalité : le sommeil.  

Les chercheurs ont suivi plus de 180 000 participantes, préalablement sélectionnées à l’aide de questionnaires et de contrôles génétiques. De ce nombre, 7784 ont développé un cancer du sein au cours de l’étude. Même si le cancer a forcément plusieurs causes, les chercheurs ont découvert que le fait de ne pas se lever tôt et dormir beaucoup (19% de risque supplémentaire par heure de sommeil dépassant 7 heures par nuit) joue un rôle dans l’apparition du cancer du sein. Au contraire, se lever tôt serait légèrement protecteur et les insomnies n’auraient pas d’effets.  

Une solution si vous n’êtes pas une lève-tôt : essayez de travailler sur votre horloge circadienne en vous levant légèrement plus tôt chaque matin, de manière progressive. Ainsi, vous pourrez y trouver plusieurs bienfaits tels que le fait d’avoir plus de temps dans la journée et une meilleure forme physique.  

Source :  www.lanutrition.fr

Précédent

Suivant

Pin It on Pinterest

Share This