Les vertus de l’huile essentielle de myrrhe

Par Guylaine Campion, ND et journaliste 

On connaît tous l’histoire des trois mages venus d’Orient, guidés par une étoile vers Bethléem pour venir adorer l’Enfant Jésus qui venait de naître. Melchior, Gaspard et Balthazar ont alors apporté trois présents en offrande au nouveau-né : l’or pour la royauté de Jésus, l’encens pour sa divinité et la myrrhe annonciatrice de ses souffrances et de sa mort puisqu’elle servait aux embaumements. 

Mais saviez-vous que de cette myrrhe, on fabrique une huile essentielle des plus miraculeuses? En ce temps de l’année, l’occasion est parfaite pour apprendre à la découvrir…

LA MYRRHE À TRAVERS LE TEMPS

La myrrhe est appréciée depuis la nuit des temps! D’ailleurs, les Égyptiens s’en servaient quotidiennement dans leurs rituels sacrés et aussi pour embaumer les pharaons. De leur côté, les soldats grecs l’utilisaient pour ses propriétés antiseptiques et anti-inflammatoires, eux qui étaient souvent au combat. Elle servait à nettoyer les blessures et à prévenir l’infection ou la progression de la gangrène. 

Au Moyen-Orient, la myrrhe est utilisée depuis des millénaires. Dans l’est de l’Afrique et en Arabie saoudite, on l’apprécie pour ses propriétés anti-inflammatoires et pour soulager les douleurs rhumatismales. L’usage de la myrrhe est aussi bien présent en Inde en médecine ayurvédique notamment pour traiter les ulcères buccaux, la gingivite et la pharyngite. Par ailleurs, en médecine traditionnelle chinoise, on utilise souvent la myrrhe en association avec d’autres plantes dans le traitement de blessures traumatiques, d’hémorroïdes ou de douleurs menstruelles.  

Aujourd’hui, elle est souvent utilisée sous forme de rince-bouche et ajoutée à de nombreuses préparations médicinales afin de traiter les inflammations des muqueuses de la bouche et de la gorge ou dans les dentifrices naturels.  

DES CARACTÉRISTIQUES RARES 

L’huile essentielle de myrrhe représente une synergie assez rare de composés qui lui assure une action antiseptique, anti-infectieuse, antivirale et antiparasitaire assez exceptionnelle. Elle est également légèrement anesthésiante en bains de bouche particulièrement en ce qui a trait aux affections de la cavité buccale.  

D’autre part, elle possède des propriétés anti-inflammatoires en raison de son abondance de sesquiterpènes. De plus, elle contient des composés qui sont à l’origine de son action anesthésique locale puissante. Ces composés agissent sur les récepteurs opiacés des neurotransmetteurs qui modulent la réponse de la douleur.  

Favorisant la cicatrisation et l’augmentation de la réponse immunitaire, la myrrhe est tout indiquée dans les troubles cutanés. Parmi ses autres vertus, elle est régulatrice endocrinienne et immunitaire, et harmonisante du système nerveux central. 

DE MULTIPLES INDICATIONS 

En raison de ses multiples propriétés, l’huile essentielle de myrrhe présente plusieurs indications : 

  • Elle augmente globalement la réponse immunitaire aux agressions extérieures;  
  • Elle est efficace dans les cas de fatigue, infections virales et bactériennes, infections de la zone otorhinolaryngologique (ORL) et respiratoires, bronchite, rhinopharyngite, mal de gorge et toux grasse; 
  • Ses vertus antibactériennes et cicatrisantes peuvent être de bon recours dans les cas suivants : abcès, aphte, eczéma, gerçure, herpès buccal, psoriasis, plaies légères, ulcères cutanés et vergetures; 
  • Son pouvoir antalgique permet de soulager l’arthrose, l’arthrite et les douleurs articulaires; 
  • Calmante, elle aide à surmonter l’anxiété, l’angoisse, la nervosité et le surmenage. 

L’huile essentielle de myrrhe peut être utilisée de plusieurs façons, mais en cas de doute, il est préférable de s’adresser à un professionnel de l’aromathérapie qui saura bien vous guider en fonction de vos besoins. 

Par exemple, pour les problèmes cutanés et des douleurs, une goutte d’huile essentielle de myrrhe peut être diluée dans de l’huile végétale que l’on applique et masse sur la zone concernée.  

Pour les infections de la sphère ORL, on peut mélanger une goutte dans de l’huile végétale que l’on applique en massant la colonne vertébrale. Pour les rhinopharyngites et maux de gorge, on peut effectuer un gargarisme en mélangeant quelques gouttes dans de l’eau, alors que dans les cas de gingivite, on peut faire des bains de bouche avec le même mélange. Pour les aphtes, il suffit d’appliquer une seule goutte avec un coton-tige. Ne jamais avaler et bien rincer la bouche après l’application et le gargarisme. 

En cas de stress, il est recommandé de respirer un flacon d’huile essentielle de myrrhe lentement et profondément.

Attention : l’huile essentielle de myrrhe est contre-indiquée chez les enfants de moins de six ans, les femmes enceintes et qui allaitent de même que chez les personnes qui souffrent d’hypothyroïdie.  

Les femmes enceintes ou qui allaitent, les enfants, les personnes qui prennent des médicaments ou qui souffrent de maladies graves ou d’allergies devraient consulter un spécialiste en santé naturelle avant d’utiliser les plantes médicinales.  

Les informations fournies dans cet article ne peuvent remplacer des conseils médicaux, un diagnostic ou un traitement.  

Précédent

Suivant

Pin It on Pinterest

Share This