fbpx

Le tournesol : une plante majestueuse qui tourne au rythme du soleil 

Par Guylaine Campion, ND et journaliste 

Le tournesol est une grande plante qui se caractérise par ses magnifiques fleurs jaunes qui nous rappellent le soleil. Au moment de la récolte, sa tige peut atteindre jusqu’à quatre mètres de hauteur et sa fleur 30 centimètres de diamètre. Pas étonnant qu’autrefois, les Amérindiens la considéraient comme une plante sacrée!  

Étonnamment, le tournesol suit le soleil tout au long de la journée! En effet, au début de la matinée, les jeunes tournesols sont tournés vers l’est; durant la journée, ils suivent le soleil; puis en fin d’après-midi, ils regardent vers l’ouest. Ce phénomène appelé en botanique « héliotropisme » agit sur la croissance de la tige en fonction de l’éclairement. Les feuilles conservent donc une exposition optimale au soleil tout le long de la journée. Cependant, une fois sa croissance achevée, la tige du tournesol cesse de tourner et s’oriente alors, définitivement, en direction du soleil levant.    

Il va sans dire qu’il s’agit d’une plante imposante qui attire les regards. Si les tournesols sont agréables à regarder, leurs graines sont un plaisir à déguster en raison de leur richesse. Son huile est une excellente source d’antioxydants tout comme ses pousses si nutritives. 

GRATUIT: abonnez-vous au magazine santé

Son incontestable richesse nutritive 

Le tournesol se caractérise par ses qualités nutritionnelles indéniables. Cette magnifique plante est reconnue pour sa richesse en acides gras essentiels, phytostérols, antioxydants, protéines végétales, fibres, vitamines, minéraux et oligo-éléments. 

En ce qui concerne les vitamines, les graines et l’huile de tournesol sont d’excellentes sources de vitamine E, principalement sous forme d’alpha-tocophérol. On sait que la vitamine E est un antioxydant majeur qui protège la membrane des cellules. 

Grâce à leur richesse en vitamine D, les graines de tournesol sont idéales à consommer, particulièrement durant la saison hivernale. 

On y retrouve également toute une gamme de vitamines du groupe B (B1, B2, B3, B5, B6 et B9) qui jouent un rôle, notamment, dans la production d’énergie et dans le fonctionnement des systèmes nerveux et immunitaire.

Pour ce qui est des minéraux, précisons que les graines de tournesol sont une excellente source de phosphore, soit le deuxième minéral le plus abondant dans l’organisme après le calcium. Il joue un rôle essentiel dans la formation et le maintien de la santé des os et des dents. Par ailleurs, elles sont riches en magnésium qui participe au développement osseux, à la construction des protéines, aux actions enzymatiques, à la contraction musculaire, à la santé dentaire et au fonctionnement du système immunitaire.  

Outre les vitamines et minéraux, les graines de tournesol sont aussi riches en oligo-éléments que ce soit le manganèse, le cuivre, le fer et le zinc. Elles constituent également une bonne source de lécithine et de pectine. 

Parmi ses vertus, le tournesol aide à diminuer les risques de maladies cardiovasculaires, l’hypercholestérolémie et l’athérosclérose. 

Les pousses de tournesol : des superaliments 

Les pousses de tournesol sont remplies de bienfaits pour la santé et sont faciles à faire pousser.  

Dans un premier temps, rappelons que les graines germées et les pousses sont les aliments complets les plus nutritifs sur la planète! Ce sont des aliments vivants qui procurent directement à l’organisme une énergie vitale tout à fait extraordinaire.  

Elles sont biologiques, économiques et d’une fraîcheur incomparable. De plus, les pousses ajoutent un bon goût aux salades. Les graines germées et les pousses se conservent plusieurs jours voire des semaines dans un contenant bien fermé dans un endroit frais et sec.  

Vous pouvez faire croître des tournesols facilement dans votre jardin. Il suffit de les faire pousser à un endroit ensoleillé dans un grand pot ou directement dans la terre. Leur période de floraison s’étend de la mi-juillet à la mi-août et on les récolte en septembre. Le tournesol aime bien la chaleur et l’humidité.  

Il est facile de détacher les graines de la fleur. Elles peuvent être consommées crues ou trempées quelques heures, puis séchées à basse température.  

Il existe plusieurs variétés de graines de tournesol à faire germer. Consommer des pousses vertes de tournesol ou d’autres plantes et des graines germées vous procurera de grands bienfaits pour votre santé. 

Graines et huile : comment les conserver et les cuisiner 

Les graines de tournesol avec écales se conservent pendant plusieurs mois à la température ambiante. Toutefois, en été, mieux vaut les mettre au réfrigérateur.  

Pour ce qui est des graines sans écale, on peut les garder au réfrigérateur dans un contenant bien fermé ou les congeler. À noter qu’au congélateur, elles peuvent se conserver pendant une année.  Certaines personnes suggèrent de faire tremper les graines de tournesol durant toute une nuit avant de les consommer, elles seront alors plus digestes.  

On peut manger les graines de tournesol comme collation ou les ajouter à nos mélanges de muesli ou granola, dans les salades de légumes ou de fruits, dans la préparation des pains, tartes, muffins ou bagels, dans les omelettes et les sautés de légumes. Elles sont savoureuses et contiennent des gras essentiels, des fibres et des protéines. Ce sont des collations idéales à emporter lors de vos randonnées en plein air. Par surcroît, elles font le régal des oiseaux et des écureuils. 

De son côté, l’huile de tournesol pressée à froid et non raffinée se conserve au réfrigérateur, une fois entamée.  

L’huile de tournesol possède un goût moins prononcé que celui de l’huile d’olive. Son usage est donc plus varié. Elle ajoute de la saveur aux salades et aux légumes grillés. Riche en acide oléique, l’huile de tournesol possède une plus grande résistance à la chaleur. Elle peut donc être utilisée pour la cuisson.  Son goût rappelle celui des noix, mais sans en contenir. 

Saviez-vous que le beurre de tournesol représente un bon substitut au beurre d’arachide et qu’il est beaucoup moins allergène? Il peut constituer une solution de rechange intéressante pour tartiner les rôties au déjeuner. 

Un peu d’histoire

Le tournesol est une plante d’origine nord-américaine qui aurait été domestiquée par les Amérindiens vers les 3e et 2e millénaires avant notre ère. Dans ce temps-là, le tournesol revêtait une très grande importance, car on ne connaissait pas encore le maïs, la courge et le haricot. Les Amérindiens réduisaient les graines en poudre et les ajoutaient à leurs plats.  

Après la découverte des Amériques, les Espagnols ont rapporté des semences dans leur pays. Puis, en Europe occidentale, on cultivait alors le tournesol comme plante ornementale, mais aussi pour ses propriétés médicinales.  

Puis, le tsar de Russie, Pierre Le Grand, qui a vécu du 17e au 18e siècle, a rapporté des semences de la Hollande. La population russe a donc commencé à consommer les graines en collation. Au début du 18e siècle, on a développé un procédé afin d’extraire l’huile des graines. Sa culture s’est ensuite répandue dans toute l’Europe.  

Quelques mises en garde 

Attention : la vigilance est de mise lorsqu’il est question de consommer des graines ou huile de tournesol.  

Par exemple, étant donné que le tournesol contient des oxalates, il n’est pas recommandé d’en consommer s’il y a risque de calculs rénaux ou urinaires.  

Par ailleurs, les graines de tournesol contiennent du cadmium, un métal qui, lorsqu’il est ingéré en quantités modérées pendant plusieurs années, peut s’accumuler dans l’organisme et éventuellement, causer des dommages pulmonaires ou rénaux.  

Cela ne signifie pas que l’on doit éviter de façon systématique de consommer des graines de tournesol.  On doit plutôt opter pour un apport modéré d’une variété de noix et de graines.  

D’autre part, les graines de tournesol font partie des aliments pouvant provoquer le syndrome d’allergie orale, c’est-à-dire une réaction allergique à certaines protéines contenues dans des fruits, légumes et noix. Ce syndrome affecte des gens ayant des allergies au pollen de bouleau. En fait, lorsque certaines personnes allergiques au pollen de bouleau consomment des graines de tournesol crues, une réaction immunologique peut survenir par des symptômes locaux à la bouche, aux lèvres et à la gorge, soit des démangeaisons ou des sensations de brûlure.  

Par ailleurs, une allergie au tournesol est rare, mais certains cas ont été rapportés.  

Les informations fournies dans cet article ne peuvent remplacer des conseils médicaux, un diagnostic ou un traitement. 

Laisser un commentaire