fbpx

Le plantain major : plante de nos gazons à connaître 

Par Nathalie Beaudoin, herboriste-thérapeute (Hta) et naturopathe (ND)  www.nathalieenherbe.com  Facebook : Nathalie en Herbe Herboriste https://www.facebook.com/nathalieenherbe.nd

L’une des adventices des pelouses les plus répandues après le pissenlit, s’appelle le plantain commun. Il colonise nos gazons et également des habitats entièrement artificiels comme les fissures des trottoirs et des stationnements. L’espèce a des propriétés médicinales et à l’époque, était largement utilisée en phytothérapie dans son Europe natale.

Le plantain commun, Plantago major L. est une plante vivace appartenant à la famille des plantaginacées. Il peut atteindre environ 15 cm de haut, mais la taille varie beaucoup selon les habitats de croissance. Les feuilles poussent en rosettes et sont ovales à elliptiques avec une nervation parallèle. Les feuilles sont glabres et ont une marge entière ou irrégulièrement dentée. Les fleurs sont petites, vert brunâtre sur de longs épis non ramifiés.

GRATUIT: abonnez-vous au magazine santé

Qu’est-ce que le plantain et quels sont ses bienfaits ?

Le plantain commun, Plantago major, est un type de plantes à fleurs que l’on trouve couramment en Amérique du Nord, en Europe et en Asie. Pendant des centaines d’années, les gens ont reconnu sa valeur médicinale et l’ont utilisé pour aider les gens, guérir plus rapidement des blessures, soulager les irritations et même aider à résoudre certains problèmes digestifs.

Malgré la similitude de la plante avec le fruit du plantain, Musa × paradisiaca, une certaine espèce de banane, les deux ne sont pas du tout liés.

Le plantain lancéolé (Plantago lanceolata) n’est pas à confondre avec le plantain commun (Plantago major), mais les deux espèces très communes dans les prés s’utilisent de façon identique, tout comme un troisième qui est le plantain moyen (Plantago media), ou plantain bâtard. Tandis que le plantain psyllium (Plantago ovata) appelé aussi Ispaghul ou plantain des Indes, est utilisé pour traiter la constipation, à partir de ses toutes petites graines, riches en mucilages, que l’on récolte sur la plante. 

Le plantain commun, qui peut également être appelé plantain à feuilles larges, grand plantain, herbes à cinq côtes, pied du blanc, plantain à grand épi ou herbes à couture, est une plante originaire d’Europe et de quelques endroits en Asie. La plante fleurit normalement entre avril et novembre, et elle est si abondante (en tant que mauvaise herbe relativement envahissante) que vous pouvez la trouver dans votre jardin dans de nombreux cas, même sans la planter vous-même.

On l’identifie assez facilement grâce à ses fleurs vertes et ses feuilles ovales. La meilleure partie, ces feuilles sont entièrement comestibles et peuvent être consommées crues ou cuites.

Beaucoup de gens mangent les feuilles de Plantago major, car elles sont une grande source de divers minéraux et vitamines clés, notamment le calcium, le fer, le magnésium, la vitamine A et la vitamine C.

Pour cette raison, de nombreuses personnes utilisent Plantago major dans le cadre de pommades ou de baumes.

Ses avantages pour la santé 

Il existe de nombreuses études qui démontrent les nombreux avantages pour la santé et les utilisations médicinales de Plantago major. Voici quelques-uns d’entre eux!

Brûlures et piqûres d’insectes

Ce sont les vertus apaisantes, cicatrisantes et astringentes du plantain qui le rendent intéressant en usage externe sur la peau pour soulager les brûlures ou les piqûres d’insectes, soigner les plaies et resserrer les tissus. Bien que de faibles niveaux d’irritation fassent généralement partie d’une réponse corporelle saine à certaines blessures, une irritation prolongée n’importe où dans le corps peut causer de graves dommages, et l’utilisation du plantain commun dans les crèmes, les onguents et les pommades peut aider à compenser ces effets. C’est en partie parce que les feuilles contiennent des composés apaisants comme les tanins, les glycosides et les flavonoïdes.

Peau irritée

Utilisé seul ou avec d’autres plantes comme la calendule ou les fleurs de camomille allemande, plusieurs formules d’onguents peuvent soulager une grande partie des picotements, des démangeaisons et des cloques qui accompagnent généralement les boutons de fièvre sur tout le corps. Au fil du temps, les bienfaits apaisants peuvent également aider à calmer la peau irritée causée par un bouton de fièvre, une ampoule ouverte, une coupure, une écorchure, une plaie, des hémorroïdes, le zona, etc.

Affections respiratoires

Dans les affections respiratoires, en particulier en cas de bronchite chronique, de toux sèche et d’allergie, le plantain montre des effets anti-inflammatoires, antiallergiques, antispasmodiques et antimicrobiens particulièrement intéressants.

Sources :

Herboriser une trousse verte pendant vos activités de plein air, S-M Guye, 2003.

Materia Medica Volume 1 et 2, Flora Medicina www.floramedicina.com

Plantes du soleil levant Waban Aki, Recettes ancestrales de plantes médicinales. Michel Durand Nolett, 2008.

Laisser un commentaire