fbpx

LE BONHEUR ET SES SAISONS

Par : Véronique Pierre

La quête du bonheur est l’un des thèmes principaux derrière l’industrie du bien-être. Nous recherchons tous le bonheur et nous savons même maintenant qu’il existe en soi. Malgré tous les livres et conférences sur le sujet, la plupart d’entre nous, malgré les changements apportés à l’aide de ces outils et malgré une nette amélioration de notre vie, ne semblent pas totalement « l’atteindre ». Pourquoi? Eh bien, c’est simplement que nous aimons croire à un bonheur statique qui, une fois atteint, restera toujours le même. Nous sommes bombardés d’images publicitaires de gens qui ne cessent de sourire. Ces personnages fictifs semblent avoir un emploi où tout se passe parfaitement 12 mois par année. Ils possèdent une voiture qui ne « brisera jamais ». Ils ont une famille avec qui ils ont atteint l’illumination ultime. Bref, tout va comme sur des roulettes de zénitude, car ils se sont procuré telle ou telle chose, ou ont suivi tel et tel programmes.

Mais la vérité est que notre vie, comme la nature, évolue avec ses propres saisons et que la plupart de ces outils de l’industrie du bien-être ne nous préparent pas à gérer intérieurement les saisons plus automnales et hivernales.Vraiment, chaque matin, je me réveille excitée de la vie, mais pour quelque raison que ce soit, mon soleil intérieur à un certain moment s’était éteint. Quoique plusieurs projets prenaient fin, ce n’est pas le genre de détails qui m’avaient arrêtée dans le passé. Alors pourquoi étais-je dans ce trou noir soudainement?

Malgré le manque de lumière dans ma vie, il y avait un élément qui était différent dans cette expérience : je savais que j’étais en saison hivernale et j’ai été capable de lâcher prise sachant que la vie m’arrêtait dans certains secteurs, afin de faire de la place et de m’amener autre chose lorsque mon printemps arriverait. Je savais aussi que j’étais sous une leçon d’apprendre à accepter ce que la vie voulait pour moi et non seulement ce que je voulais de la vie. Mais cela est le sujet de tout un autre article! Notez que si ma saison hivernale tombait exactement au début de l’hiver, nos saisons ne sont pas nécessairement reliées aux saisons en cours. Vous pouvez bien vivre une saison hivernale au mois d’août.Eh bien, seulement deux mois plus tard, soit en février, les premiers bourgeons commençaient à sortir et l’abondance de contrats a commencé à pleuvoir comme toute bonne pluie de printemps. Donc, la prochaine fois que vous arrivez dans une saison où les choses vont moins bien que vous le désirez, rappelez-vous que vous entrez en saison automnale, la saison où certaines choses commencent à s’éteindre pour vous préparer à l’hiver, qui sera un moment d’inertie. Au lieu de paniquer et de vous plaindre, acceptez de vivre cette saison en prenant du temps pour vous et pratiquez des activités que vous aimez. Prenez le temps de méditer et prier et ainsi de redéfinir aussi où vous êtes rendu dans la vie. Observez également si un autre secteur de votre vie se retrouve en saison printemps ou été et concentrez-vous sur ce secteur. Vous pouvez bien être en saison automne/hiver dans trois secteurs de votre vie, mais deux autres secteurs vont bien. Dans mon cas, durant ce moment de crise de foi, la famille s’avère ce qui est venu me nourrir le plus. J’ai donc énormément concentré mes énergies sur mes moments en famille.

Dernier point : il est facile de pratiquer la gratitude quand tout roule comme on le veut, mais lorsque vous expérimenterez votre prochaine saison hivernale, je vous invite à remercier la vie pour ce moment présent où vous ne voyez peut-être pas la lumière, mais que vous savez nécessaire pour un renouveau qui ne se trouve pas très loin.

 

Namaste

Suivant

Pin It on Pinterest

Share This