fbpx

Êtes-vous naturellement joyeux?

Par Luce Bertrand, coach spirituelle | www.lucebertrand.com

« Un cours en Miracles » nous dit : « Quand tu n’es pas joyeux, sache que tu as mal choisi ». Et c’est ainsi toutes les fois où tu as refusé de pardonner, où tu as préféré garder ton ressentiment jusqu’à vouloir te venger ou blesser l’autre d’une quelconque façon, où tu t’es posé en victime rendant les autres responsables de tous tes maux. Toutes ces attitudes ne peuvent que te faire perdre ta joie et ta paix. Cette paix si précieuse qui est le gage de ta santé physique, émotionnelle et mentale.

GRATUIT: Abonnez-vous au magazine santé

En fait, tu t’éloignes de ta joie dès que tu donnes la moindre pensée à l’ego qui te suggère de critiquer, juger, contrôler et j’en passe. Mais tu n’es pas un ego, tu es un être divin par création. Ceci est ta véritable identité alors que l’ego s’identifie au corps à travers lequel tu exprimes ta personnalité. Avec d’autres personnalités, on se joue des scénarios d’évolution dans une pièce de théâtre où nous sommes tous étudiants et enseignants. Mais nous avons aussi d’autres rôles, nous sommes à la fois les scripteurs et les acteurs de notre pièce de théâtre. Or, dès que l’on se rend compte qu’on vient de prendre une tangente dramatique où les accusations vont fuser et où les couteaux risquent de voler bas, il est toujours temps de s’arrêter en disant : « Time out », comme quand l’arbitre arrête le jeu pour discuter avec les joueurs, et proposer une prise 2 comme au cinéma.

L’idée avec ce truc génial, c’est de reprendre le gouvernail de notre vie qu’on venait de donner à l’ego, qui est l’antithèse de la joie. En faisant une prise 2, on se permet de réécrire le scénario autrement en y mettant même une touche d’humour. On peut toujours choisir d’écrire une comédie au lieu d’un drame. On peut carrément sortir de la pièce où on venait de jouer un ego pour rentrer quelques instants plus tard avec une autre attitude et ainsi retrouver l’harmonie et la joie. 

Peu importe les situations de vie, il n’y a toujours que deux façons de les percevoir : dans l’Amour ou dans l’ego-peur. Alors que l’Amour nous apporte joie, bonheur, paix et santé; l’ego nous offre la souffrance garantie ou l’argent remis. Chacun de nous en a fait l’expérience! Alors la suggestion que je t’offre, c’est de passer ta commande dès le réveil : « Aujourd’hui je choisis la JOIE! »  Ce qui veut dire que tu choisis de bénir au lieu de maudire, de t’ouvrir au lieu résister, d’apprécier au lieu de critiquer, de trouver la leçon d’apprentissage que t’offre chaque situation, d’accueillir et d’aimer tout ce qui se présente sur ton plateau sachant que c’est quelque chose que tu t’es créé pour évoluer, et que dans ce sens, tout est parfait! Je n’ai pas dit nécessairement facile mais parfait.

Pour n’en donner qu’un exemple, la mère d’une amie vivait chez elle au premier étage. Elle lui avait aménagé parce qu’elle était rendue en fauteuil roulant après la canne et la marchette. Mon amie et son nouveau chum, à qui sa mère faisait des misères quand sa fille était au travail, vivaient au sous-sol. Sa mère se casse la hanche un 23 décembre, la veille de la réception des fêtes que mon amie donnait chez elle. Ambulance, opération, hanche artificielle, maison de convalescence pour deux mois, bref ce qui avait eu l’air d’une véritable catastrophe cette journée-là apporta étrangement de très gros avantages et beaucoup de joie. Le couple qui battait de l’aile à cause des mauvais traitements de la belle-mère se solidifia durant ce temps, leur temps des fêtes se passa en amoureux, la mère réapprit à marcher et put reprendre un appartement. Elle admit ses torts face au chum et mon amie récupéra toute sa maison. J’avais lu un jour : quand on fait affaire avec l’Univers parfois ça a l’air d’aller mal, mais en fait, ça va bien. 

Êtes-vous naturellement joyeux quand vous vous levez le matin ou faites-vous partie de ces gens qui se déclarent non parlables avant quelques tasses de café ? Posez-vous ces questions : « À qui avez-vous donné votre nuit ? À l’ego-inquiétude (du travail, de l’argent, de la santé ou des enfants) ; à l’ego-stress (après avoir écouté les nouvelles rarement inspirantes à la télévision) ; à  l’ego-chicane (parce qu’on règle souvent les comptes sur l’oreiller) ou encore à l’ego-haine (de votre travail, de votre vie amoureuse ou de votre solitude même à deux) juste avant de vous coucher ? » Ou si, au contraire, vous l’avez donné à l’Amour en commençant peut-être votre nuit par l’écriture de votre cahier de gratitude qui apporte reconnaissance, paix et joie ?

La joie est naturelle, mais comme tout autre talent, plus on la cultive, plus elle se développe et devient manifeste. Pensez à un étudiant récalcitrant et bougonneur par rapport à un autre qui est ouvert à apprendre dans la joie. Les deux ont les mêmes devoirs et leçons, mais ils vont vite réaliser que lorsqu’on se ferme à la joie, tout est plus difficile et la réussite n’est pas nécessairement au programme. Quelle sorte d’apprenant êtes-vous ? Pensez-vous d’entrée de jeu que ça va être difficile ? Que vous n’y arriverez pas ? Êtes-vous dans la fermeture et la peur ou dans l’ouverture et la joie ?

La joie est aussi un facteur déterminant dans la santé en général, dans le fait de se garder jeune, et ce, malgré un âge même avancé, d’avoir de meilleures relations, une capacité à être entouré d’amis et une vitalité remarquable. Regardez-vous, n’êtes-vous pas davantage attiré par des gens qui sont des rayons de soleil que par ceux qui s’entourent d’ombre et abaissent vos vibrations ? Par des personnes qui par leur joie illuminent la vie des autres, rendent joyeux un environnement de travail, ou apportent l’espoir là où il n’y avait que pessimisme ? Alors, rappelez-vous que la joie est une qualité divine que tout le monde possède en soi et qu’il ne tient qu’à vous de la manifester. À certains, elle semble avoir été offerte sur un plateau d’argent alors que d’autres devront l’extirper du fin fond de leur coffre d’outils divins. C’est la leçon qu’ils ont choisie, mais sachez qu’aucune leçon ne nous est présentée que l’on n’a pas la capacité de réussir. Je vous laisse sur cette profonde réflexion.

Date du prochain cours en Miracles : 10 au 13 septembre 2020                                                                   

Réservation: 819-714-0226 | coursenmiracles@lucebertrand.com

Pour plus de détails, allez sur mon site : www.lucebertrand.com

Laisser un commentaire

shares