Par Marie-Christine Trépanier, journaliste

La prise de probiotiques pendant la grossesse et après la naissance diminuerait le risque d’eczéma chez l’enfant pendant les 11 premières années de sa vie.  

C’est ce que révèle une étude parue dans la revue Pediatric Allergy and Immunology. Au cours de cette étude, on a séparé 474 femmes enceintes en trois groupes. Les participantes des deux premiers groupes ont reçu un supplément d’un des deux probiotiques (Lactobacillus rhamnosus ou Bifidobacterium lactis), et celles du troisième groupe ont reçu un placebo. La supplémentation a commencé à un stade avancé de la grossesse soit la 35e semaine et s’est poursuivie jusqu’au sevrage de l’enfant. Par la suite, les probiotiques ont été administrés aux enfants de la naissance jusqu’à l’âge de deux ans. Puis, les enfants ont été suivis jusqu’à l’âge de onze ans.  

Des études précédentes avaient démontré l’effet bénéfique des probiotiques sur le risque d’eczéma à l’âge de deux, quatre et six ans. Cette fois-ci, les résultats montrent que la supplémentation en « Lactobacillus rhamnosus » a réduit de moitié le risque d’eczéma chez les enfants à l’âge de onze ans. L’autre probiotique, le « Bifidobacterium lactis » n’avait pas d’effet bénéfique significatif par rapport au placebo. Le supplément de probiotiques protégeait aussi les enfants contre l’asthme, le rhume des foins (rhinite allergique) et les allergies mesurées par un test cutané aux allergènes courants.  

Les chercheurs croient que l’eczéma précoce pourrait prédisposer un enfant à développer d’autres allergies.  Donc, en prévenant l’eczéma, les probiotiques pourraient avoir un effet protecteur sur les autres maladies allergiques.  

Source : www.lanutrition.fr