Par Guylaine Campion, ND et journaliste

On les appelle familièrement des « bleus », mais en fait, ce sont des ecchymoses et des hématomes. Ce sont des lésions cutanées que l’on voit souvent chez les enfants et les sportifs qui sont susceptibles d’avoir des contusions. Que ce soit une ecchymose ou un hématome, dans les deux cas, le sang fuit dans les tissus à la suite de vaisseaux sanguins endommagés.

ECCHYMOSE OU HÉMATOME : QUELLE EST LA DIFFÉRENCE?

Une ecchymose est un épanchement de sang diffus peu ou pas gonflé qui apparaît comme une tache bleu violacé, et qui devient par la suite jaunâtre et verdâtre.  De son côté, l’hématome est une « bosse » soit une lésion bleutée en raison de la présence de sang. L’hématome est plus gros et gonflé qu’une ecchymose. On retrouve souvent ces contusions sur les bras et les jambes. Elles peuvent être visibles de 3 à 4 semaines environ.

La plupart du temps, les ecchymoses et les hématomes apparaissent à la suite d’un choc physique. Les ecchymoses peuvent être dues à un choc léger alors qu’un hématome peut être causé par un choc violent, un coup intense, des chocs légers à modérés mais à répétition ou la chute d’un objet lourd. Dans tous les cas, le choc endommage les vaisseaux sanguins et le sang fuit dans les tissus.

Mais il existe d’autres facteurs qui peuvent causer des ecchymoses et des hématomes, par exemple :

  • Les maladies qui perturbent la coagulation sanguine (anémie, hémophilie, maladies infectieuses, insuffisance hépatique, etc.);
  • Certains médicaments (anticoagulants, corticoïdes sur une longue durée);
  • L’âge (les vaisseaux sanguins deviennent plus fragiles et la peau plus fine);
  • Une exposition trop longue au soleil peut fragiliser les petits vaisseaux sanguins;
  • Une piqûre telle une prise de sang.

En général, les ecchymoses et les hématomes sont sans danger et finissent par disparaître, à part les hématomes situés sur la paupière, au niveau de l’oreille, sous l’ongle ou dans la boîte crânienne qui peuvent créer des complications.

COMMENT SOIGNER LES ECCHYMOSES ET LES HÉMATOMES?

Il existe différentes façons de traiter une ecchymose ou un hématome. D’abord et avant tout, on doit y déposer une poche de glace afin de combattre la douleur et empêcher l’expansion. Il faut nécessairement éviter la chaleur qui fait gonfler.

Il est important de surveiller l’évolution et ne pas hésiter à consulter un médecin si l’ecchymose ou l’hématome ne disparaît pas facilement ou si la douleur persiste.

L’Arnica montana est une classique en matière de traumatisme, de chocs et d’ecchymoses. On peut appliquer la crème arnica tout de suite après le choc afin d’éviter l’apparition d’un bleu. Cependant, il ne faut pas l’appliquer sur une plaie ouverte ou ulcérée. La crème arnica soulage la douleur et l’inflammation. On peut aussi combiner avec les granules homéopathiques du même nom : 5 granules 5 CH aux 15 minutes, puis à toutes les heures pendant quelques heures après le choc. Puis, on continue durant les jours suivants en prenant 5 granules 3 fois par jour, et en diminuant graduellement par la suite. La guérison sera plus rapide. Parmi les produits homéopathiques, Arnica montana est sans aucun doute l’un des plus efficaces et des plus utilisés.

En aromathérapie, on peut utiliser l’huile essentielle d’hélichryse italienne pour soulager les contusions. Elle prévient l’apparition de bleus et d’hématomes et favorise leur guérison. Elle possède des propriétés anti-inflammatoires et favorise la cicatrisation. C’est une huile anti-hématome très puissante et anticoagulante. Mélangez une goutte dans quelques gouttes d’huile d’amande douce. Appliquez localement et massez légèrement la zone concernée.

Par ailleurs, la consoude est très efficace pour traiter les ecchymoses et entorses et favoriser la cicatrisation.

Enfin, l’hamamélis soigne les contusions, entorses et les plaies mineures.

Les femmes enceintes ou qui allaitent, les enfants, les personnes qui prennent des médicaments ou qui souffrent de maladies graves ou d’allergies devraient consulter un spécialiste en santé naturelle avant d’utiliser les plantes médicinales.  

Les informations fournies dans cet article ne peuvent remplacer des conseils médicaux, un diagnostic ou un traitement.