Par Guylaine Campion, ND et journaliste

Bourdonnements, grésillements, tintements, sifflements, cliquetis… Vivre avec ces bruits « parasites » peut devenir un véritable enfer pour les personnes qui souffrent d’acouphènes. On estime qu’environ 1 000 000 de Québécois en souffrent, et que 41% des Canadiens en ont déjà fait l’expérience.

Heureusement, il existe des plantes, suppléments et moyens naturels pour venir à bout de ces « sons fantômes » qui peuvent empoisonner la vie de ceux et celles qui en souffrent!

QU’EST-CE QUE L’ACOUPHÈNE ?

Les acouphènes sont donc des bruits « parasites » qu’une personne entend, mais sans la présence d’un son extérieur qui provient de son environnement. Ils peuvent être perçus à une oreille, aux deux ou dans la tête. Ils peuvent être graves, aigus, continus ou intermittents, avec ou sans perte d’audition.

Il peut y avoir plusieurs causes à la présence d’acouphènes. Par exemple, un acouphène temporaire peut survenir après avoir écouté de la musique très forte et disparaître par la suite. Mais il existe aussi des acouphènes chroniques qui persistent et qui peuvent nuire à la qualité de vie de la personne qui en souffre causant insomnie, irritabilité, troubles de concentration et parfois même dépression.

Les acouphènes ont également un impact sur la vie sociale des gens qui en sont atteints puisqu’ils les empêchent parfois de converser dans des lieux bruyants, au restaurant ou lors d’une réunion familiale.

Les acouphènes sont très souvent liés à une perte d’audition. On évoque aussi la dysfonction du système auditif central ou parfois des facteurs génétiques. Chez les personnes âgées, l’apparition d’acouphènes peut être attribuable au vieillissement. Dans certains cas, la prise à long terme de certains médicaments peut endommager les cellules de l’oreille interne. Une blessure à la tête ou au cou, le spasme d’un petit muscle de l’oreille interne, un bouchon de cérumen, une perforation de la membrane du tympan et certaines maladies comme la maladie de Ménière ou la sclérose en plaques peuvent aussi être en cause.

CARENCES EN MANGANÈSE ET EN ZINC

La présence d’acouphènes peut être due à des carences en manganèse et en zinc. Le manganèse améliore l’audition et agit contre la perte d’équilibre. On retrouve cet oligo-élément dans le jaune d’œuf, les légumes à feuilles vertes, les céréales complètes biologiques, le soya, la betterave rouge, les framboises, les bleuets, l’ananas, la banane et les noix.

Une carence en zinc peut aussi mener à des problèmes d’acouphènes. On retrouve cet autre oligo-élément dans la levure de bière, les épinards, les graines de tournesol, les lentilles, les haricots blancs, le cresson, le persil, le jaune d’oeuf et les céréales complètes.

L’EFFICACITÉ DU MAGNÉSIUM

Le magnésium peut être de bon recours pour améliorer l’audition et les acouphènes. Ce minéral contribue à l’équilibre électrolytique. Il permet donc une meilleure transmission des signaux électriques du système nerveux. On retrouve le magnésium dans les produits de la mer, le germe de blé, les céréales biologiques complètes, les oignons, les épinards, les noix, les amandes et les graines de sésame.

LA PUISSANCE DU GINKGO BILOBA

Parmi les solutions naturelles pour combattre les acouphènes, on retrouve le ginkgo biloba, une plante qui permet une meilleure circulation sanguine au niveau cérébral. Le ginkgo biloba agit sur la microcirculation et certaines études en vantent l’efficacité pour lutter contre les problèmes auditifs. Toutefois, il est recommandé de prendre le ginkgo biloba dans les premiers mois de l’apparition des symptômes afin d’obtenir de meilleurs résultats. Attention : le ginkgo biloba n’est pas conseillé si vous prenez des anticoagulants.

ÉVITEZ LE STRESS ET LES TENSIONS MUSCULAIRES

Les tensions musculaires au niveau du cou, de la mâchoire et des épaules peuvent avoir un impact sur la sévérité des acouphènes parce qu’elles bloquent la circulation sanguine vers la tête. Il est donc essentiel de bien gérer les situations de stress afin d’éviter les tensions musculaires.

LES CURES THERMALES AU SECOURS DES ACOUPHÈNES

Il existe en France des stations thermales qui offrent des cures spécifiques pour traiter les acouphènes. Après un bilan médical et audiométrique, des soins particuliers pour les voies respiratoires et en rhumatologie à l’eau soufrée chargée en minéraux et en oligo-éléments sont offerts à la clientèle. Cette eau riche aussi en manganèse et en zinc est équilibrante pour le système nerveux.

Cure de boissons, douches, bains, cataplasmes de boue pour apaiser les douleurs cervicales, irrigations nasales pour assainir les muqueuses des voies respiratoires, séances de relaxation, Qi gong, kinésithérapie, ostéopathie et sophrologie sont parmi les soins offerts au programme de ces cures thermales.

Il faut dire que les vertus de l’eau provenant de sources thermales sont utilisées depuis fort longtemps en Europe que ce soit en France, en Suisse ou dans les pays scandinaves. La cure thermale fait partie de la culture européenne, et c’est aussi une question de climat.

En terminant, ajoutons que pour certaines personnes, l’acupuncture a réglé leurs problèmes d’acouphènes. L’acupuncture peut donc être une voie intéressante à envisager.

Les femmes enceintes ou qui allaitent, les enfants, les personnes qui prennent des médicaments ou qui souffrent de maladies graves ou d’allergies devraient consulter un spécialiste en santé naturelle avant d’utiliser les plantes médicinales.  

Les informations fournies dans cet article ne peuvent remplacer des conseils médicaux, un diagnostic ou un traitement.