Par Guylaine Campion, ND

Les calculs rénaux sont très douloureux et quiconque en a souffert ne souhaite nullement revivre cette pénible expérience. Les calculs rénaux sont des cristaux durs, souvent composés d’oxalate de calcium se formant dans les reins. En migrant vers la vessie et l’urètre, ils peuvent provoquer des coliques néphrétiques. Des nausées et des vomissements peuvent survenir. Par surcroît, peuvent s’ajouter aussi une difficulté et une augmentation de la fréquence des mictions ainsi que la présence de sang dans les urines.

Dans la plupart des cas, ils sont évacués naturellement par les voies urinaires en buvant beaucoup et avec un traitement médicamenteux. Ils sont la plupart du temps dus à des troubles du métabolisme liés à un régime alimentaire trop riche en protéines et en calcium (produits laitiers). Les hommes sont plus fréquemment touchés par ce problème de santé. Les individus obèses produisent plus d’oxalates ce qui en fait un facteur de risque. De plus, les gens qui souffrent d’hypertension artérielle ou de diabète sont aussi plus à risque de souffrir de calculs rénaux.

Mais saviez-vous qu’il est possible de prévenir leur apparition ou leur récidive?

MAGNÉSIUM ET POTASSIUM

Des études expérimentales révèlent que le magnésium pourrait ralentir le processus de cristallisation. Des chercheurs ont réalisé une méta-analyse de plusieurs études afin d’évaluer l’effet d’une supplémentation en magnésium. Résultat : le magnésium permet de réduire les facteurs de risques urinaires, notamment la concentration d’oxalate. De plus, il semble que la supplémentation en magnésium procure un effet bénéfique lorsqu’elle est administrée conjointement avec le citrate de potassium.

Notons aussi qu’une faible consommation de potassium combinée à un apport élevé en sodium pourrait augmenter la formation de lithiases calciques. On retrouve du potassium dans les avocats, les bananes, le cantaloup, le melon miel, les pêches, les artichauts, les légumineuses, les grains entiers et les légumes verts feuillus.

LA VITAMINE B6

Par ailleurs, des apports en vitamine B6 réduiraient le risque de souffrir de calculs rénaux, notamment parce qu’elle diminuerait l’excrétion urinaire d’oxalate. Le thon, le saumon, la morue, les légumineuses, la pomme de terre avec pelure, les pistaches, les graines de tournesol ou de sésame et les bananes sont riches en vitamine B6.

L’ACIDE PHYTIQUE

L’acide phytique, aussi appelé « inositol-hexaphosphate » (IP-6), réduit les niveaux urinaires de calcium et prévient la formation de calculs rénaux. L’IP-6 est présent dans les céréales complètes, le son de blé, les haricots et le soja. Des études ont démontré que l’IP-6 agit comme un inhibiteur de la calcification des sels de calcium.

L’ORTIE

L’ortie est une plante intéressante pour prévenir les calculs rénaux. L’Organisation mondiale de la santé (OMS) reconnaît d’ailleurs ses vertus. L’ortie pourrait dissoudre les calculs rénaux d’oxalate de calcium vraisemblablement à cause de la présence de composés tels que des saponines, des flavonoïdes et des anthocyanes.

LE CHANCA PIEDRA

Aussi appelé « casseur de pierres », le Chanca Piedra est utilisé depuis très longtemps par les peuples d’Amazonie pour traiter les calculs biliaires et rénaux. En fait, cette plante interfèrerait dans les premiers stades de croissance du cristal d’oxalate de calcium.

LES GRAINES DE COURGE

Consommées tous les jours, les graines de courge permettraient de réduire la formation de calculs rénaux de plusieurs façons. En effet, elles auraient la capacité de diminuer la présence de cristaux d’oxalate de calcium et le niveau de calcium urinaire. De plus, elles permettraient d’augmenter le niveau de composés qui inhibent la formation de calculs rénaux. Les graines de courge peuvent être consommées en collation.

JUS DE CITRON, D’ORANGE ET DE TOMATE

Les jus de citron, d’orange et de tomate rendent l’urine plus alcaline. Ils préviennent la formation de calculs.  Vous pouvez également boire régulièrement une eau citronnée avec des tranches de citron.

LA GRENADE

La grenade est très riche en antioxydants. Déjà, elle a démontré ses bienfaits pour éviter des complications en cas d’insuffisance rénale ou contre le cancer de la prostate. Le jus de grenade fournirait un effet protecteur sur les reins en réduisant le dépôt de cristaux dans les tubes rénaux. De plus, il diminue le niveau d’acidité de l’urine, ce qui diminue le risque de calculs rénaux.

Par ailleurs, les composés phytochimiques présents dans la grenade sont responsables de la relaxation musculaire dans les voies urinaires, ce qui facilite le passage des calculs rénaux.

LE PERSIL

Le persil est une plante extraordinaire qui possède à la fois des propriétés diurétiques, anti-inflammatoires et antioxydantes.

LE BASILIC

Le basilic est un aromate dont les composés chimiques aident à stabiliser le niveau d’acide urique, ce qui contrecarre la formation de calculs rénaux. De plus, l’acide acétique présente dans le basilic dissout les calculs. Il est possible d’incorporer du basilic frais dans vos smoothies.

HYDRATATION ET ALIMENTATION ADÉQUATE

Par ailleurs, certaines restrictions alimentaires et une bonne hydratation permettent de prévenir à long terme la récidive des calculs rénaux.

Afin de provoquer un bon volume d’urine, il est recommandé de boire au minimum deux litres de liquide quotidiennement. Il est aussi suggéré de boire au coucher et au moins une fois durant la nuit afin de favoriser l’élimination des urines.

Il est important de mettre de côté les aliments riches en oxalates tels que les épinards, la rhubarbe, les asperges, le céleri, la betterave, les fraises, les noix, le beurre de noix, le beurre d’arachides, le chocolat et cacao, le thé noir, le son de blé, l’aubergine et les produits de soja. Il est aussi recommandé de limiter la consommation de protéines animales et son apport en sodium. Fromages, charcuteries, pizzas, sauces et soupes sont des aliments riches en sodium.

Les informations fournies dans cet article ne peuvent remplacer des conseils médicaux, un diagnostic ou un traitement.  

Sources : www.lanutrition.fr, www.passeportsante.net