Par Nathalie Beaudoin, herboriste-thérapeute Hta et naturopathe N.D. | www.nathalieenherbe.com

Vous savez que la nourriture riche sera sur les tables et que l’alcool coulera à flots durant la période des fêtes? Vous souhaitez protéger votre foie efficacement? Vous voulez vous sentir prêt et moins fatigué? Bien sûr, la modération a bien meilleur goût, mais sachez que les racines de certaines plantes comme le curcuma ou le pissenlit peuvent grandement vous aider. Il s’agit de plantes médicinales puissantes aux nombreux bienfaits santé. Parmi toutes leurs vertus, ces racines sont efficaces contre les troubles hépatiques, les troubles digestifs, les maux d’estomac et la perte d’appétit ! De quoi protéger le foie avant une soirée arrosée et lourde à digérer. Le lendemain de fête sera beaucoup plus facile.

Aunée Inula helenium

En plus d’avoir des actions bénéfiques sur le système respiratoire, comme être un bon expectorant et tonique des poumons en réchauffant l’organisme, l’aunée est une plante qui a aussi beaucoup d’autres qualités. Grâce à ses huiles essentielles qui stimulent la digestion et son contenu en inuline qui entretient la flore intestinale en tant que prébiotique, la racine d’aunée soigne le foie, les problèmes urinaires et convient aux diabétiques.

Elle est utilisée en infusion en utilisant 1 c. à thé de racine d’aunée séchée par tasse d’eau bouillie ou en concentré liquide appelé teinture. On en consomme 2 à 3 tasses par jour sur une période d’au moins une semaine pour soigner les poumons et la flore intestinale.

Bardane Arctium lappa

La bardane est une plante bisannuelle pouvant atteindre deux mètres de hauteur. C’est la racine qui est dépurative et qu’on utilise pour soigner les maux dus à une surcharge de toxines du métabolisme. Les propriétés diurétiques et antibiotiques de la plante traitent également les problèmes de peau et son emploi en cas de diabète s’expliquerait par sa richesse en inuline, un sucre complexe que les diabétiques peuvent facilement assimiler.

Pour en faire une décoction, on utilise ½ c. à soupe de racines séchées par 250 ml d’eau chaude qu’on laisse infuser 20 minutes. En boire 125 ml à la fois, 2 à 3 fois par jour ou prendre en concentré liquide. Combinée avec les racines de pissenlit ou les feuilles d’ortie, la racine de bardane aurait une synergie assez puissante.

Curcuma Curcuma longa

Le curcuma est une épice indienne qui possède d’innombrables atouts pour la santé, dont soulager et protéger le foie. Le rhizome frais ou utilisé séché en poudre permet de rétablir un équilibre digestif en régulant l’acidité gastrique, en stimulant la sécrétion de mucus, en augmentant la sécrétion de bile et en améliorant l’évacuation de la bile. Le curcuma agit également sur la porosité et l’inflammation intestinales et possède un principe actif unique qu’est la curcumine. Ce puissant antioxydant naturel est efficace pour lutter contre la stéatose hépatique (infiltration de graisses au niveau du foie) et pour renforcer le foie. De plus, la curcumine possède des propriétés antioxydantes, anti-inflammatoires et hypocholestérolémiantes.

Pour profiter de ses effets sur la digestion et le foie, il est bon de prendre le curcuma en poudre, soit 3 à 6 capsules avant les repas. Aussi, il est recommandé de le consommer avec du poivre et des lipides, car ses principes actifs sont liposolubles.

Gingembre Zingiber officinale

Les bienfaits santé du gingembre sont multiples. Le rhizome de cette plante possède une capacité étonnante pour renforcer l’immunité, améliorer la digestion en diminuant nausées et flatulences, réchauffer l’organisme dans les conditions de début de rhume, favoriser la circulation et réduire l’inflammation en cas de douleurs arthritiques.

Le gingembre peut être consommé sous diverses formes, comme en faire une tisane en infusant 1 à 2 cuillères à thé de gingembre frais râpé dans une tasse d’eau bouillante pendant 10 à 15 minutes. Filtrer et boire 2 à 3 tasses par jour, avant ou après les repas selon le cas à traiter. Vous pouvez également mâcher du gingembre confit ou le prendre séché sous forme de poudre en capsules, en suivant la posologie recommandée sur l’emballage ou suivre les recommandations de votre praticien en santé naturelle.

Pissenlit Taraxacum officinalis

Cette plante universelle qu’est le pissenlit, présente dans presque toutes les régions du monde, est une alliée inestimable pour les reins et le foie. C’est la racine qui va agir sur le foie, tandis que ses feuilles auront davantage un impact sur les reins. Le pissenlit renforce les fonctions de l’estomac en stimulant les échanges métaboliques. Amer, il stimule le foie et le pancréas en équilibrant le taux de glucose sanguin et le cholestérol.

Pour en faire une décoction, on utilise ½ c. à soupe de racines séchées par 250 ml d’eau que l’on amène à ébullition et faire mijoter 10 minutes avant de filtrer. En boire 2 à 3 fois par jour ou prendre en concentré liquide. L’utilisation du pissenlit est reconnue en combinaison avec d’autres plantes qui ont les mêmes vertus protectrices pour le foie et la vésicule biliaire, telles que l’artichaut, la bardane, le chardon-marie ou le radis noir.

Radis noir Raphanus sativus

Considéré par plusieurs comme la plante des foies paresseux, la racine du radis noir est riche en glucosinolates et en composés soufrés, supportant le drainage du foie, de la vésicule biliaire et l’élimination des toxines et des déchets. Indiqué dans le traitement des troubles digestifs, le radis noir apaise les ballonnements, stimule l’appétit et favorise la digestion. Pour les cas hépatiques, des érythèmes ainsi que dans la prévention des troubles cardiovasculaires, le radis noir contribue à drainer le foie et à augmenter la sécrétion de bile, entraînant ainsi une meilleure élimination des toxines.

La racine de radis noir s’utilise en gélules, poudre, jus et sirop. Il est essentiel de ne pas dépasser les doses et la durée recommandées par le fabricant ou votre praticien en santé naturelle.

Comment s’approvisionner

Toutes ces plantes se récoltent habituellement à l’automne dès les premières gelées et se trouvent en vrac ou en concentré liquide appelé teinture dans les magasins d’aliments naturels et les herboristeries spécialisées. Attention le jus de radis noir et les racines de pissenlit doivent être pris avec précaution en cas de calculs biliaires.

Source : Herbothèque, Jonathan L. Raymond pour Association Manger Santé Bio, Passeport Santé, Rebelle Santé