Par Marie-Christine Trépanier, journaliste

Après de longs mois d’hiver et un printemps plutôt gris, la saison estivale nous offre enfin un flamboyant soleil qui brille de mille feux. Bien que les belles journées ensoleillées vous donnent envie de profiter au maximum de l’astre lumineux, d’un autre côté, vous souhaitez protéger votre peau de ses chauds rayons.

Vous avez totalement raison puisque votre peau est un organe aux multiples fonctions qui mérite le plus grand soin. Elle vous protège contre les agressions extérieures, les virus, les bactéries. Elle évacue certaines toxines et vous débarrasse des cellules mortes. Cet organe sensoriel vous permet aussi de ressentir la chaleur, la douleur sans oublier d’échanger des sentiments et des émotions avec les autres par le toucher. Voilà donc d’excellentes raisons d’en prendre soin et d’utiliser les bons produits spécialement durant la saison estivale.

DOIT-ON SE MÉFIER DU SOLEIL?

Depuis plusieurs années, des campagnes de sensibilisation nous rappellent les effets néfastes du soleil sur notre santé. Une exposition prolongée aux rayons UV est dangereuse pour la peau, pouvant entraîner brûlures et même un cancer. Mieux vaut y aller de prudence!

La Société canadienne du cancer y va de plusieurs recommandations afin d’améliorer nos comportements en matière de protection solaire :

  • Redoublez de prudence entre 11h et 15h lorsque l’indice UV atteint ou dépasse 3 (surtout entre avril et septembre au Canada);
  • Bien couvrir sa peau avec des chemises ou blouses à manches longues et à col, de même que des pantalons faits de tissus respirants et dotés d’un facteur de protection contre les rayons ultraviolets (FP UV);
  • Utilisez un écran solaire doté d’un facteur de protection solaire (FPS) de 30 ou + et portant les mentions : « large spectre » et « résistant à l’eau », en appliquer généreusement sur toutes les régions de la peau qui ne sont pas couvertes par un vêtement;
  • Recherchez l’ombre, par exemple sous un arbre, l’auvent d’une terrasse, ou encore créez de l’ombre à l’aide d’un parapluie;
  • Portez un chapeau à large bord afin de protéger votre tête, visage, oreilles, cou et yeux;
  • Optez pour des lunettes de soleil de bonne qualité et bien ajustées à monture enveloppante et qui offrent une protection totale contre les rayons UVA ET UVB (recherchez la mention « UV 400 » ou « protection UV à 100% » sur l’étiquette);
  • Évitez les dispositifs de bronzage artificiels : lits de bronzage ou lampes solaires.

QUELLE PROTECTION CHOISIR?

Avec toute la gamme de crèmes solaires que nous propose le comptoir des cosmétiques, il est facile de s’y perdre. Cependant, une règle est sûre : méfiez-vous des mélanges chimiques qui peuvent nuire à votre santé. En d’autres mots, évitez les ingrédients tels que l’oxybenzone, benzophénones, octyl-méthoxicinnamate, 4-méthylbenzylidène camphre (4-MBC), 3-benzylidène camphre (3-BC) et PABA.

Sachez qu’une étude de l’Université de Zurich effectuée sur des rats a révélé que certains ingrédients tels que le 4-MBC et le 3-BC agiraient comme des oestrogènes une fois appliqués sur la peau. La bonne nouvelle, c’est qu’il existe maintenant sur le marché des crèmes solaires certifiées biologiques, 100% naturelles, sans parfum, ni gluten, ni OGM et approuvées par Santé Canada. Conçus pour tous les types de peau, ces écrans solaires offrent une protection de longue durée, hydratent la peau et aident à prévenir les signes de vieillissement.

Tout comme la Société canadienne du cancer, Santé Canada recommande de choisir un écran solaire ayant un FPS élevé, c’est-à-dire une crème solaire à large spectre maximal avec un facteur de protection solaire (FPS) d’au moins 30. N’hésitez pas à appliquer souvent la crème solaire (au moins toutes les deux heures) afin d’obtenir la meilleure protection possible,surtout si vous vous baignez et transpirez beaucoup.

Ne mettez pas de crème solaire sur la peau d’un bébé âgé de moins de 6 mois, et tenez le bambin à l’écart du soleil et de la chaleur, car sa peau est beaucoup plus sensible que celle d’un adulte.

UTILISEZ L’ALOE VERA APRÈS L’EXPOSITION

Après une exposition au soleil, il est important de bien réhydrater sa peau en profondeur. Le gel d’aloe vera est tout indiqué pour adoucir, cicatriser et calmer les brûlures, s’il y a lieu. Selon votre préférence, vous pouvez aussi utiliser du jus d’aloe vera dans une petite bouteille à vaporiser et y ajouter quelques gouttes d’huile essentielle de lavande qui offre un effet anti-inflammatoire. L’huile de calendula est aussi efficace, car elle favorise la régénération des tissus.

SOLEIL ET VITAMINE D

La vitamine D est essentielle, notamment, pour la santé des os, des dents et du système immunitaire. Notre corps la synthétise grâce aux rayons ultraviolets du soleil. Beaucoup de Nord-américains sont carencés en vitamine D en raison de la saison hivernale. Certains aliments en contiennent : saumon, truite, lait, jaune d’œuf et boisson de soja enrichie. Par ailleurs, plusieurs ont recours à des suppléments de vitamine D durant l’hiver afin de combler d’éventuelles carences.

Une courte exposition au soleil (10 à 15 minutes) des mains, des avant-bras et du visage entre 11h et 14 h (moment où le soleil est au plus fort) 2 ou 3 fois par semaine entre les mois d’avril et septembre, produit de la vitamine D et assurerait, du même coup, un apport adéquat chez un adulte en bonne santé.  Bien entendu, il s’agit d’une moyenne de temps. La durée d’exposition nécessaire pour obtenir une dose suffisante de vitamine D dépend aussi de certains autres facteurs tels que le type de peau et l’intensité des rayons. Par exemple, les personnes ayant la peau foncée doivent s’exposer plus longtemps.

Cependant, la Société canadienne du cancer émet un bémol à ce constat et recommande d’obtenir la vitamine D par l’alimentation ou la prise de suppléments plutôt que par l’exposition aux rayons UV.

ALIMENTATION ET PROTECTION

Afin de donner « un petit + » à sa protection solaire, on peut manger des aliments riches en caroténoïdes et plus particulièrement en bêta-carotène. Parmi ces aliments, on retrouve les carottes, les abricots, les mangues, les légumes vert foncé, les patates douces et le persil. Les caroténoïdes sont des composés ayant des propriétés antioxydantes capables de neutraliser les radicaux libres. Le bêta-carotène est reconnu pour lutter contre les dommages causés par les rayons ultraviolets du soleil. Son pouvoir antioxydant permettrait de limiter l’impact des radicaux libres sur la peau et favoriserait sa régénérescence.

VÉRIFIEZ L’INDICE UV QUOTIDIENNEMENT

L’indice UV est une mesure très utile qui indique la puissance des rayons solaires et permet d’éviter les méfaits du soleil. Plus le chiffre est élevé, plus les rayons sont forts et conséquemment, il est important de bien se protéger. Les jours où l’indice UV est de 3 ou plus, il est important de redoubler de prudence et de bien protéger sa peau.

INDICE UV         NIVEAU D’INTENSITÉ

0-2                                   Bas

3-5                                   Modéré

6-7                                   Élevé

8-10                                 Très élevé

11+                                  Extrême

 

En terminant, voulez-vous savoir s’il est préférable de vous cacher du soleil? C’est simple : regardez votre ombre! Si elle est plus petite que vous, c’est un signe que les rayons UV sont forts et qu’il est essentiel de chercher des endroits plus ombragés.

Sur ce, bon été!