fbpx

Bien dormir durant une canicule

Par Marie-Christine Trépanier, journaliste

Réussir à trouver le sommeil en temps de canicule n’est pas de tout repos! Lorsque la température extérieure grimpe, il peut être très difficile de tomber dans les bras de Morphée et surtout sans climatiseur à la maison.

Le manque de sommeil rend irritable et anxieux. À l’opposé, un bon sommeil rend le cerveau plus performant et il favorise la mémoire et la capacité à acquérir de nouvelles connaissances. Avez-vous remarqué qu’après une bonne nuit de sommeil, on trouve souvent la solution à nos problèmes? Ne dit-on pas que la nuit porte conseil? Mais il ne faudrait surtout pas que la canicule vous empêche de bénéficier d’une nuit calme et reposante!

Voici donc quelques trucs qui pourront vous aider à mieux dormir cet été.

1. BUVEZ BEAUCOUP D’EAU

Tout le monde le sait : il est important de bien s’hydrater et de boire suffisamment d’eau durant la journée. Pour connaître le volume d’eau que l’on doit ingurgiter à la base quotidiennement, on peut appliquer cette règle :

[votre poids en livres] ➗ 2 = [nombre d’onces d’eau que vous devez boire pour être bien hydraté].

Par exemple, si vous pesez 130 livres, vous divisez par 2, ce qui vous donne : 65. Donc, vous devez boire 65 onces d’eau par jour soit l’équivalent d’environ 8 verres d’eau.

En cas de période de chaleur, il ne faut surtout pas échapper à la règle et même ne pas hésiter à la dépasser. En effet, en temps de canicule, on transpire beaucoup, car le corps évacue l’eau par la peau afin de maintenir sa température à 37°C. Les reins filtrent moins bien. Pour que les reins fonctionnent bien, il faut boire davantage. À noter qu’il est préférable de privilégier l’eau aux autres boissons.

2. MANGEZ LÉGER LE SOIR

En période de canicule, il est préférable de ne pas surcharger son estomac durant la soirée. Idéalement, il est suggéré de prendre un repas du soir léger et d’éviter le gras et le sucre qui peuvent ralentir la digestion. On sait qu’une digestion difficile perturbe le sommeil. Il faut donc prendre un repas léger mais équilibré pour ne pas s’endormir avec un ventre qui crie famine! Un ventre vide peut aussi nuire au sommeil.

Surtout, évitez de manger des sucreries avant d’aller au lit. En plus de provoquer une certaine nervosité, cela peut entraîner un état hypoglycémiant qui vous réveillera après quelques heures de sommeil.

3. PROFITEZ D’UN MOMENT DE DÉTENTE AVANT D’ALLER AU LIT

Ne faites surtout pas d’activité intense avant d’aller vous coucher. Par ailleurs, il est préférable de ne pas écouter la télévision, car elle excite le cerveau. D’autre part, il est important d’éteindre tous les écrans d’ordinateurs et téléphones intelligents au moins une heure avant d’aller au lit. N’oubliez pas que la lumière artificielle des écrans d’ordinateurs et des téléphones intelligents perturbe notre horloge interne et favorise les troubles du sommeil.

Profitez plutôt d’un moment de calme et de détente pour lire un bon livre ou votre magazine préféré, faire une méditation ou prendre une bonne douche rafraîchissante.

4. CHANGEZ L’AIR DANS LA MAISON

Afin de conserver l’air frais dans la maison, bien entendu, les climatiseurs et ventilateurs sont de bon recours. Il est tout de même important d’aérer la maison. Profitez d’un courant d’air frais lorsque le vent est présent. Cela  peut aussi aider à mieux trouver le sommeil durant la nuit. Fermez les stores durant la journée afin de ne pas faire entrer de chaleur dans la maison.

5. UTILISEZ DES PLANTES CALMANTES

Il existe plusieurs plantes calmantes pour faciliter le sommeil. Par exemple, la passiflore dont les propriétés sédatives sont très appréciées. De plus, la passiflore calme le stress et l’anxiété qui peuvent être à l’origine de troubles du sommeil.

Par ailleurs, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) reconnaît l’usage de la camomille pour soulager l’agitation nerveuse et l’insomnie mineure. On consomme une tisane à la camomille au coucher depuis des siècles pour ses effets calmants et sédatifs.

Pour sa part, la valériane était déjà employée par les Romains dans l’Antiquité pour lutter contre l’arythmie et les palpitations. De nos jours, l’OMS reconnaît son efficacité pour lutter contre l’agitation nerveuse, l’anxiété et l’insomnie. La mélisse, le houblon, la fleur d’oranger et l’aubépine sont d’autres plantes qui favorisent le sommeil.

Les informations fournies dans cet article ne peuvent remplacer des conseils médicaux, un diagnostic ou un traitement.