L’oxymel : un remède efficace pour vos poumons

Par Nathalie Beaudoin, herboriste-thérapeute et naturopathe Hta, N.D. www.nathalieenherbe.com

L’oxymel est une préparation d’herboristerie qui, selon les plantes médicinales choisies, peut servir contre les affections respiratoires. Composé de miel, de vinaigre de cidre de pomme et de plantes aromatiques qui regorgent de bienfaits, il peut aider à renforcer le système respiratoire durant l’hiver et diminuer grandement les symptômes du rhume et de la grippe. Voici des précisions sur ses potentiels bienfaits et comment préparer cette magnifique potion soi-même avec des ingrédients simples et faciles à trouver!

Composition de l’oxymel

  • Le vinaigre de cidre de pomme a des propriétés antivirales, antibactériennes et antifongiques. En infusion, c’est aussi un bon solvant pour extraire les propriétés médicinales des plantes aromatiques et médicinales. De plus, il se conserve des mois sans problème.
  • Le miel est antibactérien et adoucissant, ce qui est intéressant pour les refroidissements et tous les maux de gorge. Également, son goût sucré masque un peu l’amertume du vinaigre.
  • Les herbes aromatiques apportent leurs vertus médicinales : souvent antibactériennes et digestives, parfois toniques, parfois apaisantes. Le choix est immense et dépend de ce que vous avez dans le jardin et de vos goûts personnels.

On ne peut pas dire que consommer de l’oxymel va vous guérir d’une grippe; par contre, lors d’un rhume ou une angine, il permettra au corps de se rétablir plus vite et de se détoxiquer.

Liste de plantes à avoir à portée de main pour faire votre oxymel :

  • Ail (Allium sativum), bulbesa spécialité : antibiotique et antifongique;
  • Basilic (Ocimum basilicum), feuilles – sa spécialité : toux et rhumes;
  • Hysope (Hyssopus officinalis), sommités fleuries sèches – sa spécialité : diminue les symptômes du rhume et de la grippe; 
  • Laurier (Laurus nobilis), feuilles – sa spécialité : grippes et bronchites;
  • Lierre terrestre (Glechoma hederacea), sommités fleuries sèches – sa spécialité : expectorant, anti-catarrhal, astringent;
  • Marjolaine (Origanum majorana), feuilles – sa spécialité : maux de gorge, rhume, toux;
  • Mélisse (Melissa officinalis), feuilles – sa spécialité : apaise et tonifie le système digestif, problèmes reliés à des désordres nerveux;
  • Monarde fistuleuse (Monarda fistulosa), feuilles et fleurs – sa spécialité : excellent pouvoir désinfectant;
  • Origan (Origanum vulgare), sommités fleuries sèches – sa spécialité : toux, petit coup de pouce au système immunitaire, antibactérien et antiviral;
  • Romarin (Rosmarinus officinalis), feuilles sèches – sa spécialité : un esprit clair, toux et problèmes intestinaux ou de la rate;
  • Sarriette (Satureja montana), sommités fleuries sèches – sa spécialité : un petit coup de pouce au système immunitaire et une meilleure digestion;
  • Sauge (Sauge sclarée, S. officinalis), feuilles – sa spécialité : toux, maux de gorge, amygdalites; 
  • Thym (Thymus vulgaris), sommités fleuries sèches – sa spécialité : inflammation des voies respiratoires supérieures et protection des bronches.

Recette d’oxymel traditionnel

  • Miel
  • Vinaigre de cidre
  • Plantes de votre choix (utiliser idéalement des plantes fraîches; si la saison ne le permet pas, les herbes séchées font très bien l’affaire aussi.)

Matériel

  • Pot Mason
  • Cuillère ou bâton de bois
  • Filtre en papier ou étamine (coton à fromage)
  • Bouteille ambrée

Préparation

Dans une bouteille à large goulot ou un bocal à conserve (type pot Mason), ajoutez-y une ou plusieurs herbes hachées jusqu’en haut, sans tasser. Hysope, monarde, sarriette, sauge et thym, mélisse sont mes préférés pour leurs nombreuses vertus et leur goût ensemble, mais le choix est vaste ! Ensuite, il suffit de remplir à moitié de vinaigre de cidre de pomme (idéalement à 8% acide acétique) et de miel non pasteurisé pour l’autre moitié, en laissant un peu d’air en haut de votre récipient pour retourner la bouteille de temps en temps. Attendre de trois à quatre semaines avant de filtrer et d’entreposer votre précieux élixir contre la toux dans une bouteille de verre ambré. 

Posologie

Prendre d’une cuillerée à thé à une cuillère à soupe d’oxymel, comme si on prenait un sirop ou dilué dans un peu d’eau tiède, de une à quatre fois par jour, quotidiennement ou selon vos besoins.  

Variation des proportions

Si l’acidité du vinaigre ne vous gêne pas, plutôt que d’en mettre seulement la moitié, il suffit de mettre 2/3 tasse de vinaigre et 1/3 tasse de miel. À vous de doser à votre goût, sans dépasser ½ tasse pour le miel sinon la préparation en sera trop sucrée ! 

Conservation 

Votre oxymel se conservera de 6 mois à 1 an selon les plantes que vous avez fait infuser.

Remarque

Le miel et l’ail peuvent tous deux héberger des spores de Clostridium botulinum (l’agent pathogène responsable du botulisme). Ceci est une recette traditionnelle que beaucoup utilisent telle quelle sans problème. Pour le miel, il est recommandé de ne pas en donner aux enfants de moins de 12 mois. 

Sources : Althea Provence, Aromatips, livre Le pouvoir des herbes éditions Broquet

Précédent

Suivant

Pin It on Pinterest

Share This