fbpx

Nos vertèbres nous parlent de nos émotions

Par Guylaine Campion, ND et journaliste

On entend souvent les expressions populaires : « J’en ai plein le dos » ou « J’en ai lourd sur les épaules ». 

GRATUIT: abonnez-vous au magazine santé

Ces phrases ne sont pas seulement des expressions populaires. Elles ont tout leur sens! 

Notre bagage émotionnel

Dès la naissance, l’enfant arrive avec son bagage émotionnel. D’abord, ce bagage est fait des ressentis du fœtus dans le ventre de sa mère et lors de l’accouchement. Aussi, ce bagage contient toutes les émotions vécues durant l’enfance et tout le long de la vie d’adulte. Ces émotions s’inscrivent dans le corps, dans les tissus et, quand la personne est incapable d’exprimer ses ressentis, c’est le corps qui prend le relais et qui parle…

Les émotions non exprimées s’impriment dans les tissus et créent des tensions, des nœuds émotionnels. Ces nœuds peuvent désorganiser le système neurovégétatif et mener à des maladies et des troubles psychosomatiques.  

Le passé s’inscrit dans le corps et, quand l’individu est devant une difficulté, le corps réagit par une hypersensibilité, une surcharge qui crée cette déstabilisation. C’est comme si le passé revenait dans le moment présent tel un effet boomerang.  

À noter que les cinq sens (toucher, audition, odorat, vue et goût) sont à l’affût, toujours prêts à recevoir les informations.  

Notre colonne vertébrale enregistre nos problèmes, nos soucis. Ainsi, les cervicalgies, les dorsalgies, les torticolis ou autres seraient le résultat de conflits intérieurs. 

Les origines du langage émotionnel du corps

L’ostéopathe Roger Fiammetti a développé ses interventions selon les axes classiques constitués par l’ostéopathie viscérale, structurelle et crânienne. Puis, un quatrième pôle est venu s’ajouter à sa pratique : la composante émotionnelle.  

L’approche somato-émotionnelle de Roger Fiammetti est une méthode qui permet de donner au corps la possibilité de se libérer de ces contraintes, de ces mémoires inscrites dans les tissus, par les tissus.  

Cette méthode permet de mieux comprendre et surtout résoudre les conflits causés par des désordres neurovégétatifs à partir de chocs émotionnels non exprimés. 

La culpabilité, les notions de territoire (perdre, perdre sa place au sein d’une fratrie, d’une entreprise), la peur de ne pas y arriver, la peur de l’échec, la trahison, la honte, l’humiliation, la colère, la peur de ne pas être aimé, l’estime de soi, la confiance en soi, etc. sont autant de facteurs susceptibles de modifier le comportement de l’individu, de modifier son adaptabilité au stress avec les désordres et dysfonctions appelés « maladies psychosomatiques ». 

Voir notre collection anti-stress dans la boutique

Lorsqu’il est question de corps et d’émotions, il ne faut pas oublier le pôle « respiration » qui permet à l’individu de gérer sa fréquence cardiaque (cohérence cardiaque), ses émotions, son élocution, son sommeil, sa détente, sa force, son souffle. Dans les traditions chinoises, le « souffle » active la circulation et la vie.  

Tableau des correspondances entre les vertèbres et les émotions

Afin de mieux comprendre qu’elle peut être la source émotionnelle de vos douleurs à la colonne vertébrale, nous vous présentons le tableau du langage émotionnel du corps de Roger Fiammetti et qui associe chaque vertèbre à une émotion : 

Colonne vertébrale

Source :  Le langage du corps émotionnel, Roger Fiammetti

               www.fiammetti.com

Par ailleurs, toutes les parties du corps sont contrôlées par le système nerveux et chacun de ses nerfs est relié directement ou indirectement avec la colonne vertébrale.  

Voici un tableau des correspondances qui associe chaque vertèbre aux différents endroits qui reçoivent les fibres de ces nerfs :

C1 : approvisionnement sanguin à la tête, glande pituitaire, cuir chevelu, os de la face, cerveau, oreille interne et moyenne, système nerveux sympathique

C2 : yeux, nerf optique, nerf auditif, sinus, os mastoïde, langue, front

C3 : joues, oreille externe, os de la face, dents, nerf trijumeau

C4 : nez, lèvres, bouche, trompes d’Eustache

C5 : cordes vocales, glandes du cou, pharynx 

C6 : muscles du cou, épaules, amygdales 

C7 : glande thyroïde, bourse séreuse de l’épaule, coude 

D1 : avant-bras, poignets, mains, doigts, œsophage, trachée

D2 : cœur, valvules cardiaques, artères coronaires

D3 : poumons, bronches, plèvre, poitrine, seins 

D4 : vésicule biliaire, canal cholédoque

D5 : foie, plexus solaire, sang

D6 : estomac

D7 : pancréas, duodénum

D8 : rate, diaphragme

D9 : glandes surrénales 

D10 : reins

D11 : reins et uretères

D12 : intestin grêle, circulation lymphatique, trompes de Fallope

L1 : gros intestin ou côlon, anneaux inguinaux

L2 : appendice, abdomen, caecum, partie supérieure des jambes

L3 : organes sexuels, ovaires ou testicules, utérus, vessie, genoux

L4 : prostate, muscles du bas du dos, nerf sciatique

L5 : partie inférieure des jambes, chevilles, pieds, orteils

SACRUM : os iliaque, muscles fessiers

COCCYX : rectum, anus 

Alors la prochaine fois que vous aurez une douleur à l’une ou l’autre de ces vertèbres, vous pouvez consulter ces deux tableaux, ils pourront vous donner des indices sur ce que votre corps essaie de vous transmettre comme message…

Les informations fournies dans cet article ne peuvent remplacer des conseils médicaux, un diagnostic ou un traitement.  

Laisser un commentaire

shares