Par Nathalie Beaudoin, herboriste-thérapeute accréditée

Avoir un système nerveux en santé assure plusieurs bienfaits sur notre qualité de vie et notre bien-être. En effet, certaines plantes viennent prendre soin de notre système nerveux en régularisant le sommeil et l’insomnie, nourrir nos cellules nerveuses et contribuent même à la gestion du stress. Lorsque consommées par période régulière, soit quelques fois par semaine, pendant un minimum de un mois jusqu’à six mois, avec période d’arrêt selon la plante et notre constitution, leurs effets se feront sentir progressivement. Habituellement, ces plantes nutritives ne causent pas d’accoutumance et leurs bénéfices que nous en tirons seront perceptibles sur notre gestion du stress et manière d’être.

Pour de plus amples informations, consultez votre herboriste-thérapeute pour un accompagnement adapté à vos besoins.

BIENFAITS DES PLANTES TONIQUES DU SYSTÈME NERVEUX

  • Aident à gérer l’agitation et l’anxiété,
  • Contribuent à la gestion du stress,
  • Assurent un sommeil adéquat et réparateur,
  • Diminuent les périodes d’insomnie,
  • Viennent nourrir le système nerveux,
  • Ne causent généralement aucune accoutumance,
  • Ne dépendent pas de la présence d’une substance en particulier dans notre sang.

EXEMPLES DE PLANTES TONIQUES DU SYSTÈME NERVEUX

Ashwagandha (Withonia somnifera)

Surnommé le ginseng indien, l’ashwagandha est une puissante plante adaptogène réputée pour être anti-inflammatoire et antioxydante. Riches en fer, les racines se révèlent utiles en cas d’anémie, d’amaigrissement, d’épuisement nerveux et de fatigue chronique. Tonique du système nerveux, elles agissent tel un régulateur sur le système immunitaire et endocrinien. Traite également les problèmes de sommeil et d’insomnie.

Avoine (Avena sativa)

L’avoine est très nutritive. Ses parties aériennes vertes récoltées juste avant Ia floraison contiennent plusieurs minéraux et des vitamines. Bon tonique du système nerveux, cette plante travaille doucement et à long terme. Elle est tout indiquée pour les aînés, les jeunes enfants, les femmes enceintes et celles qui allaitent. En combinaison avec d’autres plantes, l’avoine est utilisée lors de traitements de l’épuisement, la dépression et la fatigue chronique. Elle offre aussi un soutien en période de sevrage.

Bétoine (Stachys betonica) (anc. officinalis)

La bétoine est un tonique profond du système nerveux, possédant aussi des vertus stimulant l’appétit et favorisant le bon fonctionnement de l’estomac. Elle est utilisée en cas de dépression, d’étourdissement, maux de tête, nervosité, névralgie, perte de concentration et de mémoire.

Cataire (Nepeta cataria)

Les parties aériennes de la cataire cueillies à la floraison facilitent la digestion et la sudation. Calmante, cette plante diminue la douleur et fait baisser la fièvre. Elle favorise l’expulsion des gaz et est recommandée en cas d’indigestion et de colique.

Mélisse (Melissa officinalis)

Considérée par plusieurs herboristes comme la plante du lâcher-prise, les feuilles fraîches de mélisse (et mêmes celles séchées) prises en infusion sont efficaces contre plusieurs maux : angoisse, dépression, insomnie, sautes d’humeur, le stress, etc. Prise en externe, la teinture de feuilles fraîches a des propriétés antivirales contre l’herpès et le zona. Du côté digestif, elle favorise l’expulsion des gaz et contribue à prévenir ballonnements, coliques et nausées.

Scutellaire (Scutellaria lateriflora)

Ce sont les parties aériennes fraîchement cueillies de la scutellaire (à privilégier en teinture) qui sont un puissant tonique nerveux, agissant comme un antispasmodique léger visant à traiter l’anxiété, la dépression, l’hypersensibilité, la tension musculaire (crampes et spasmes), les tics nerveux et l’insomnie.

Schisandra (Schisandra chinensis)

La schisandra est une plante qu’on appelle aussi « baies aux cinq saveurs ». Elle est adaptogène, tonique nerveux, rénal et endocrinien. Elle régularise les sécrétions gastriques et même vaginales. Elle est astringente, protectrice du foie et tonifie les fonctions hépatiques.

Avant de commencer un traitement par les plantes, n’oubliez pas d’en parler avec votre professionnel de la santé et de consulter votre herboriste-thérapeute ou naturopathe agréé.

Sources : L’Alchimiste en Herbes, Herboristerie Desjardins et Jonathan L. Raymond de Ayurvéda Révolution.