fbpx

Le miel, superaliment thérapeutique

Par Cyril Meyre, naturopathe | www.cyrilmeyre.com

En matière de superaliment pour une approche en santé préventive, le miel non pasteurisé a toute sa place dans votre demeure. Au même titre que les oignons, l’ail, la spiruline, les huiles de qualité, le miel fait partie des superaliments incontournables pour la santé. L’adopter dans sa vie est un gage de bien-être! C’est une substance alimentaire noble à intégrer dans votre routine alimentaire, si ce n’est déjà fait.

Les saveurs du miel sont variables selon l’origine des régions, des pays, des types de fleurs et des saisons (miel de printemps, d’été, d’automne). Comme le vin avec les cépages, le miel offre une palette gustative très vaste. Le miel possède plus de 200 composantes actives.

Je vous invite à consommer du miel au quotidien. Voici pourquoi!

Miel versus sucre blanc

Si nous considérons les effets néfastes du sucre blanc et les maladies qui en découlent dans la société, je suis certain qu’un projet de loi pourrait en naître pour réglementer la vente et la consommation du sucre blanc. Au même titre que l’alcool et le cannabis! Mais il est socialement acceptable de manger du sucre de médiocre qualité tout au long de la journée et de l’année. Alors, pour ceux qui veulent faire ce changement, passez par dessus les rages de sucre et découvrez le miel!

Il vaut mieux manger du miel tête première dans le pot comme un ours (!) plutôt que d’avaler des sucres simples raffinés nocifs, toxiques qui sont disponibles trop facilement. 

Le miel est sucré. Il est parfait pour répondre à ce besoin sucré que certains ont au cours de la journée. Au lieu de prendre des barres de chocolat et des bonbons de piètre qualité sur le plan nutritif, allez-y avec du miel. Vous pourriez également choisir un chocolat noir à 70% et plus. Tout est une question d’habitude, il faut éduquer nos papilles gustatives.

Laissez à votre travail un pot de miel que vous aurez sous la main lorsqu’arrivera une envie sucrée! Le miel non pasteurisé vous donnera satisfaction pour les rages de sucre. 

Bienfaits et usages thérapeutiques du miel

Depuis que l’humain est humain, le miel fait partie de notre vie. Les plus anciennes civilisations l’avaient adopté pour les apports nutritionnels et médicinaux : Grecs, Romains, Chinois, Égyptiens, Mayas, Babyloniens selon le journal Pharmacognosy research d’avril-juin 2017.

Voici plus en détail les bienfaits du miel issu du travail des abeilles…

Dans la revue Saudi Journal Biology Science de juillet 2017, il est rapporté les effets suivants du miel : antioxydant, anti-inflammatoire, antibactérien en plus d’avoir la capacité de réduire la toux et d’améliorer la cicatrisation cutanée en application topique. Également, chez les hommes, il améliore le taux de testostérone et la fertilité. Comme quoi, il ne faut pas négliger l’usage de choses toutes simples qui permettent de faire des pas de géants pour notre santé!

Un mot sur l’inflammation et plus encore…

Il est démontré que le miel réduit les facteurs inflammatoires présents lors du syndrome métabolique (diabète, hypertension, cholestérol, surpoids, triglycérides, homocystéine) qui, selon Statistique Canada, était présent chez plus de 21% de la population en 2011. Il est alors évident que ce superaliment fasse partie intégrante de notre diète, sachant très bien que l’inflammation est le précurseur de la maladie chronique.

Le Journal Medical Food de 2004 démontre que le miel réduit la concentration de lipides dans le sang et les marqueurs inflammatoires comme la protéine C réactive de 75% et l’homocystéine, cette dernière étant présente avec le syndrome métabolique et les maladies cardiovasculaires. Ces deux facteurs lorsqu’ils sont élevés entraînent et entretiennent des réactions inflammatoires douloureuses ou insidieuses.

Le miel est antibactérien, antimicrobien, antiviral, anti-inflammatoire, immunomodulateur et a des effets favorables pour lutter contre les maladies cardiovasculaires. Il permet de réduire la durée des diarrhées de type bactériennes. Aucune résistance microbienne n’a été démontrée contre le miel. Pour cette raison, il est appliqué sur les plaies comme agent cicatrisant et aseptisant.

Le miel agit même comme agent prébiotique permettant de promouvoir la croissance du microbiote, les bonnes bactéries de l’intestin, comme publié dans les revues Asian Pacific Journal d’avril 2011 et Integrative Medical Insights d’avril 2017.  

Diabète

À l’ère des aliments raffinés dépourvus de nutriments, du stress chronique et oxydatif, il est normal de voir cette épidémie de diabète de type II, la forme la plus courante due à une mauvaise hygiène de vie.

Une solution existe, non pas miraculeuse, mais qui permet certes d’avoir des résultats surprenants. Des études et recherches ont démontré l’utilisation du miel afin de stabiliser la glycémie, le taux de sucre sanguin. Le miel répond à ce mal de notre temps pour autant qu’on quitte la consommation de sucre blanc et les hydrates de carbone (farines blanches). 

Qualité

Le miel non pasteurisé sera encore plus puissant et vibrant de vitalité.

Assurez-vous d’acheter votre miel aux bonnes adresses, car malheureusement il y a de la contrefaçon dans le miel. Les meilleurs endroits sont les magasins de produits naturels, les épiceries spécialisées ou le producteur lui-même qui ont cette offre locale. 

Et consommer local est maintenant une action éco responsable!

De cette façon, vous allez obtenir un miel de qualité, la plupart du temps issu de notre terroir québécois qui répond aux critères nommés précédemment.

Au Québec, nous avons d’excellents producteurs de miel dans toutes les régions. À la veille du printemps, un peu de saveurs de la nature dans un pot de miel, cela fait toujours du bien aux papilles gustatives et à notre santé.

Le miel, c’est l’or sucré de nos journées! Merci les abeilles!
Bonne santé!

Sources :

https://academic.oup.com/fqs/article/1/2/107/3860141
http://www.apiculteursduquebec.com/
https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/19155427
https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC5424551/
https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC5406168/
https://pdfs.semanticscholar.org/1b09/72f7e2268186ae99a8100e965a58fac0e3dd.pdf
https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC5817209/
https://www.researchgate.net/publication/26883464_Effects_of_natural_honey_consumption_in_diabetic_patients_An_8-week_randomized_clinical_trial
https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/23256446
https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC5478293/

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC6023338/
https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC3609166/

shares