Par Marie-Christine Trépanier, journaliste

Avec les belles journées automnales aux vives couleurs, la pratique d’activités en plein air est des plus agréables. Le mois dernier, nous vous présentions les vertus des bains de forêts. Ce mois-ci, nous partons à la découverte de la marche afghane, une autre activité antistress à pratiquer en forêt. Au rythme de la respiration, la marche afghane cumule les bienfaits de la méditation et de l’activité physique. Voilà une combinaison idéale puisqu’il est recommandé de pratiquer la marche et de méditer régulièrement.

QU’EST-CE QUE LA MARCHE AFGHANE?

La marche afghane a été conçue par Édouard G. Stiegler, un Français passionné par la marche et la respiration rythmée. Au début des années 80, lors d’une mission économique sous l’égide de l’ONU en Afghanistan, il avait remarqué l’endurance physique exceptionnelle des nomades caravaniers capables de traverser le désert sans fatigue excessive. Leur rythme soutenu, leur port altier et leur respiration ont attiré son attention.

La technique consiste à marcher au rythme de notre respiration ou si vous préférez : respirer au rythme de nos pas, avec une séquence 3-1 c’est-à-dire : 3 pas en inspirant, un pas en bloquant la respiration les poumons pleins, 3 pas en expirant et un pas en bloquant la respiration les poumons vides.

Édouard Stiegler a baptisé la technique « marche afghane » en l’honneur de ce modèle issu du peuple afghan.

Le marcheur afghan coordonne sa respiration et ses pas. Le rythme de base est le 3-1, mais il existe d’autres variantes avec des rythmes plus longs soit 5 pas d’inspiration et 7 pas d’expiration. Sur des terrains avec des pentes ou des escaliers, on prendre des rythmes plus courts soit 2 pas d’inspiration et 2 pas d’expiration.

Il suffit de synchroniser son pas et sa respiration. L’importance du contrôle de la respiration dans la marche afghane rappelle la similitude avec la pratique du yoga. D’ailleurs, certaines personnes qualifient la marche afghane de « yoga de la marche ».

SES BIENFAITS POUR NOTRE SANTÉ

La marche afghane est accessible à tous et peut se pratiquer partout. Autant le randonneur endurant, celui en quête d’une activité physique en pleine conscience ou à la recherche d’une activité à la fois douce et énergisante y trouveront des bénéfices.

En effet, ses bienfaits sont nombreux puisqu’elle combine ceux de la marche et de la méditation. En voici quelques-uns :

  • Favorise la circulation et l’oxygénation du sang,
  • Régularise le rythme cardiaque,
  • Augmente la capacité respiratoire,
  • Aide à réduire le stress et l’anxiété,
  • Améliore les fonctions digestives,
  • Réénergise les centres nerveux,
  • Contribue à maintenir la souplesse des muscles et des articulations,
  • Favorise un sommeil réparateur,
  • Raffermit le ventre et affine la taille,
  • Permet de développer la capacité d’attention,
  • Donne de meilleurs réflexes,
  • Favorise une bonne posture,
  • Améliore la confiance en soi,
  • Contribue à acquérir une meilleure conscience et présence en soi,
  • Développe la bienveillance envers les autres et envers soi-même,
  • Permet de marcher longtemps et sans effort,
  • Harmonise le corps et l’esprit,
  • Nourrit les pensées positives.

S’il n’est pas toujours possible pour vous de pratiquer la marche afghane en pleine nature en raison de vos activités quotidiennes, vous pouvez toujours le faire en marchant dans la ville, par exemple, en revenant du travail si la distance le permet.

Je vous invite à visiter le site de l’organisme Marche Afghane Québec au www.marcheafghanequebec.com. Ils organisent des activités, des ateliers de même que des voyages dans le désert marocain.

En pratiquant régulièrement la marche afghane, on arrive à atteindre un vide mental tant recherché par la méditation active. En fait, la marche afghane c’est l’art de marcher vers soi!