Par Guylaine Campion, ND

A lire : L’importance des saisons avec la diététique chinoise

En médecine traditionnelle chinoise, les mois de novembre (fin du mois), décembre et janvier sont associés à l’hiver. Le Yin est à son apogée alors que le Yang, lui, est à son minimum. Les nuits sont longues et la nature est au repos. Voilà pourquoi les animaux hibernent en hiver. Il est donc idéal de se coucher plus tôt le soir et de relaxer le corps et l’esprit.

L’hiver représente la période idéale pour nettoyer l’organisme en profondeur afin d’éliminer tous les résidus qui l’encombrent. Choisissez des aliments de nature « chaude » afin de tonifier l’énergie du rein et réguler la température du corps. On augmente aussi les aliments à saveur amère afin d’enrichir le Yin et de solidifier le Yang.

On opte pour les aliments suivants : poulet, canard, boeuf, thon, sole, saumon, chou, chou-fleur, épinard, pommes de terre, patates douces, pois chiches, lentilles, amandes, noix, noisettes, riz et sarrasin. On dit qu’en Chine, les repas sont généralement pris à heure fixe, soit à 7 heures, midi et 18 heures, ce qui assure une régularité, un bon rythme et contribue à un bon équilibre.