Les vertus du bouillon d’os

Par Marie-Christine Trépanier, journaliste


Le bouillon d’os est un remède de grand-mère qui autrefois faisait des miracles, mais qui, au fil du temps, a malheureusement été oublié! Mais voilà que cette potion magique revient dans l’univers gastronomique! Très « tendance » aux États-Unis, nos voisins américains craquent pour le bouillon d’os! D’ailleurs, il existe à New York un restaurant qui porte le nom de « Brodo » et qui est entièrement consacré au bouillon d’os! Là-bas, les gens sont prêts à faire la file pour goûter un bouillon préparé avec passion par le chef du célèbre restaurant. 

Pourquoi un tel engouement? Le bouillon d’os est une fontaine de Jouvence qui, entre autres, solidifie les os et maintient la santé des articulations. Par surcroît, ce délicieux breuvage réchauffe durant la saison hivernale! 

D’ABORD, UN PEU D’HISTOIRE…

La popularité du bouillon d’os remonte à la préhistoire. En effet, après leur festin de poissons et de volailles grillés sur le feu et dépouillés de leur chair, les chasseurs fabriquaient un bouillon avec les parties restantes. Ainsi, ils prolongeaient leurs repas.  

Depuis des siècles et dans toutes les cultures, on reconnaît les bienfaits du bouillon d’os. 

Nos grands-mères aimaient bien servir du bouillon avant le repas, et elles avaient bien raison puisque les os et cartilages bouillis pendant des heures procurent plusieurs minéraux, des acides aminés et du collagène. Ces nutriments aident à maintenir le corps en bonne santé.  

DES NUTRIMENTS PRÉCIEUX ET FACILEMENT ASSIMILABLES 

Pour préparer un bouillon d’os, il suffit de cuire des os à basse température pendant de longues heures, ce qui permet aux os de libérer tous leurs précieux nutriments dans l’eau. Cette riche potion offre ainsi de nombreux nutriments essentiels sous une forme très facilement assimilable et qui se digère bien.  

Parmi les précieux nutriments contenus dans le bouillon d’os, on retrouve : 

  • Des minéraux : calcium, magnésium, phosphore, etc.
  • Des acides aminés : glycine, arginine et glutamine;
  • De la glucosamine, de la chondroïtine et de l’acide hyaluronique qui maintiennent les articulations en bonne santé;
  • De la gélatine naturelle qui répare les tissus du corps;
  • Du collagène. 

DE BONNES RAISONS DE BOIRE DU BOUILLON D’OS QUOTIDIENNEMENT

La popularité du bouillon d’os est grandissante et plusieurs livres de recettes mettent en lumière les innombrables vertus de ce breuvage pour la santé. Voici quelques bonnes d’en boire tous les jours : 

  • Il comble des carences en minéraux;
  • Il est riche en protéines et en acides aminés; 
  • Il aide à conserver des os solides;
  • Il maintient la santé des articulations;
  • Il donne un bon coup de pouce au système immunitaire;
  • Il réduit la porosité intestinale (grâce à la glutamine);
  • Il améliore la digestion;
  • Il aide l’organisme à se débarrasser des toxines;
  • Il favorise une peau saine et des cheveux et des ongles en santé.

COMMENT PRÉPARER UN BOUILLON D’OS?

Évitez les bouillons achetés en épicerie qui souvent contiennent des arômes artificiels ou du glutamate monosodique. Sans contredit, il est nettement préférable de préparer son bouillon d’os soi-même à la maison.  

La préparation du bouillon d’os est simple et économique. Il suffit de cuire des os, du cartilage et des parties gélatineuses d’un animal à feu doux pendant de longues heures. On peut y ajouter des légumes pour y donner du goût, mais surtout du vinaigre de cidre qui permet de dégrader les os et de libérer un maximum de nutriments. Une fois refroidi, le bouillon d’os présente une substance gélatineuse. Plus il contient de la gélatine, plus il est riche en collagène, donc bénéfique pour le corps. 

Demandez à votre boucher local des os de choix provenant de fermes biologiques. Ceux de la cuisse ou du mollet contiennent beaucoup de moelle. Votre boucher pourra vous les couper.  

Dans un premier temps, préchauffez le four à 450°F. Déposez 2 kg d’os de bœuf ou une carcasse de poulet dans un plat allant au four ou sur une plaque à cuisson recouverte de papier parchemin et faites rôtir pendant 40 minutes en retournant à la mi-cuisson.

Quand la cuisson est terminée, déposez les os ou la carcasse dans la mijoteuse avec de l’eau (12 tasses) et du vinaigre de cidre de pomme (2 c. à table) et laissez reposer à température de la pièce pendant 30 minutes.  

Cuire à feu doux pendant environ 48 heures pour un bouillon de bœuf et environ 24 heures pour un bouillon de poulet. Vous pouvez ajouter des légumes (oignon, carottes, poireau, etc.) dans les cinq dernières heures de cuisson. Vous pouvez aussi intégrer des feuilles de laurier, des branches de romarin, des gousses d’ail et du poivre noir pour améliorer le goût. 

Pendant les deux à trois premières heures de cuisson, s’il y a lieu, vous pouvez retirer la mousse qui se forme sur le dessus.

Une fois la cuisson terminée, laissez refroidir, filtrez et entreposez dans des pots en verre au réfrigérateur pendant quatre à six heures. Retirez ensuite la couche de gras qui se sera formée sur le dessus. Puis, entreposez les pots au réfrigérateur pour une utilisation dans les jours suivants.  

Le bouillon d’os se conserve quelques jours au réfrigérateur et quelques mois au congélateur. 


En terminant, soulignons que certains végétariens ou véganes voudront sans doute éviter le bouillon d’os parce qu’il est d’origine animale. Certains d’entre eux accepteront toutefois de tolérer ce seul aliment de source animale dans leur alimentation, car il est riche en protéines.  Délicieux, le bouillon d’os offre une bonne dose de réconfort en cette fin d’hiver.  

Précédent

Suivant

Pin It on Pinterest

Share This