Par Marie-Christine Trépanier, journaliste

Le mouvement des « tentes rouges » est un phénomène qui prend de plus en plus d’ampleur à travers le monde. Il s’agit d’un cercle de paroles entre femmes qui se déroule dans une ambiance intimiste où elles peuvent se ressourcer et partagent leurs vies en toute confidentialité. C’est un lieu de partage authentique et sans jugement, un espace sacré.

C’est l’occasion pour les femmes de parler et d’être écoutées dans le respect, la confiance et la totale liberté.

LES ORIGINES LOINTAINES DE LA TENTE ROUGE

La tente rouge provient d’une tradition ancienne où les femmes se regroupaient en un lieu bien à elles, afin de célébrer les grands événements de leurs vies : puberté, grossesse, naissance, ménopause. Depuis des millénaires, ces cercles de femmes servent aussi à la transmission intergénérationnelle, à vivre des rituels ou simplement à prier.

De nos jours, on retrouve partout sur la planète ces traditions de transmissions et de célébrations entre femmes. D’ailleurs, les Amérindiens ont ce même mouvement qu’ils appellent la « Moon Lodge », c’est-à-dire l’endroit où les femmes amérindiennes se retrouvaient entre elles pendant leurs menstruations :  temps de lune. Aujourd’hui, le but est de recréer cette transmission générationnelle de femme à femme dans un endroit qui invite au partage.

LE DÉROULEMENT D’UNE TENTE ROUGE

La tente est installée dans une pièce de la maison ou à l’extérieur avec un tissu de couleur rouge afin de créer un climat de douceur, d’amour et de sécurité. La tente rouge peut se dérouler le jour ou le soir selon le choix des participantes. Ce partage peut avoir lieu un soir de pleine lune ou de nouvelle lune afin que les femmes puissent ainsi bénéficier de toute l’énergie de l’astre lunaire.  

Les femmes entrent dans la tente et sont accueillies par la gardienne. Elles s’assoient en cercle et la gardienne leur rappelle les règles. Certaines règles doivent être respectées afin d’assurer le bon fonctionnement de la tente rouge. Par exemple : il faut parler au « je », le conseil n’est pas admis puisque ce n’est pas le but, il n’y a aucun échange entre les participantes et la prise de parole est facultative. La tente rouge permet de bénéficier d’une écoute attentive dans la douceur et l’empathie.

Puis, elles se donnent la main pour se relier énergétiquement entre elles et se promettre bienveillance les unes aux autres. Des bougies sont au centre du cercle de même qu’un objet de parole que la femme prend dans ses mains afin de déposer sa parole au coeur du cercle. Souvent, il s’agit d’un bâton. Lorsqu’elle a terminé de parler, elle redépose l’objet permettant ainsi à une autre femme de le prendre et de partager à son tour. Au moment où elle prend la parole, la femme peut s’exprimer de différentes façons soit en partageant ce qu’elle vit, en racontant une histoire, en lisant un poème, en chantant, etc.

Puis à la toute fin, les participantes se lient symboliquement grâce à un fil rouge. Chaque femme coupe un morceau de ce fil rouge et peut s’en faire un bracelet.

QUELS SONT LES BIENFAITS D’UNE TELLE PRATIQUE?

La tente rouge est un espace sacré où les femmes se permettent d’être elles-mêmes en toute simplicité. Il n’y a aucun sujet tabou et chaque intervention est accueillie dans le respect et l’amour. En fait, la tente rouge permet la transmission de la Sagesse féminine.  

La tente symbolise la matrice, le ventre, l’utérus : une grotte sacrée où guérir ses blessures. Tout y passe : les joies, les peines, les angoisses. Le fait que chaque femme peut guérir ses propres blessures permet aussi à la conscience féminine de guérir sur le plan collectif.  

UN MOUVEMENT EN PLEINE EFFERVESCENCE

Les tentes rouges se multiplient à travers le monde. Les femmes qui y participent se retrouvent ensemble dans un univers sain où elles peuvent partager et se reconnecter à leur féminin sacré dans le respect et l’amour. C’est une puissance qui les unit à la Mère Terre. L’amour inconditionnel, la guérison, la compassion, l’empathie, la voie du cœur, la créativité et l’intuition font partie de cette reconnexion.

Le même mouvement existe pour les hommes, mais il est beaucoup moins répandu. Il s’agit des « tentes bleues » que l’on retrouve surtout en Europe et qui permettent, entre autres, aux futurs pères de s’interroger sur leur nouvelle paternité et réfléchir sur leur identité parentale.

Toujours en Europe, il existe aussi les « tentes violettes », des tentes mixtes destinées à tous. Les tentes violettes permettent aux hommes et aux femmes de s’accueillir, partager et s’écouter en toute humilité, dans la simplicité et le respect, pour un meilleur dialogue entre eux.