fbpx

Les nombreux bienfaits et propriétés du Ginkgo biloba

Par Nathalie Beaudoin, herboriste-thérapeute Hta et naturopathe, ND

Facebook : Nathalie en Herbe Herboriste – https://www.facebook.com/nathalieenherbe.webzine/

Originaire du sud-est de la Chine et qui remonte à environ 300 millions d’années, le ginkgo, Ginkgo biloba de son nom latin, est le seul représentant de la famille des Ginkgoaceae, donc la plus ancienne espèce d’arbre terrestre. On l’utilise pour l’élaboration de plusieurs remèdes traditionnels contre les troubles circulatoires et les maladies pulmonaires.

GRATUIT: abonnez-vous au magazine santé

Doté d’une grande résistance, le Ginkgo biloba peut pousser dans de nombreuses conditions. C’est d’ailleurs pour cette raison que cette espèce d’arbre est présente dans de nombreux pays du globe, dont en Europe au cours du 18e siècle. 

Un arbre d’une grande sagesse

On surnomme parfois le Ginkgo biloba « fontaine de Jouvence ». Il doit son surnom à sa longévité et sa résistance exceptionnelles. Il est symbole de sagesse dans les pays asiatiques, ce qui lui a valu aussi les surnoms suivants : arbre aux quarante écus, arbre aux mille écus, abricotier d’argent, noyer du Jap ciel et arbre fossile.

Parties utilisées et constituants

Ce sont les graines et les feuilles du ginkgo qui renferment plusieurs principes actifs, dont des flavonoïdes (glycosides de flavones), des proanthocyanidines et des lactones terpéniques (ginkgolides et des bilobalides) qui ont des vertus médicinales. On connaît ces derniers pour leur pouvoir antioxydant naturel, ce qui confère au ginkgo de nombreux effets protecteurs. On utilise traditionnellement l’écorce et le fruit en Asie. Néanmoins, seul le noyau peut être utilisé, car le reste du fruit est considéré comme toxique. 

Préparations d’herboristerie traditionnelle

On utilise les extraits de ginkgo une fois séchés, pour la formulation de compléments alimentaires naturels et la préparation d’infusions, même si certaines études rapportent que les principes actifs ne sont pas hydrosolubles. Ces extraits peuvent aussi se présenter sous différents formats : ampoules, capsules, concentré liquide dans le vinaigre, teintures mères dans l’alcool ou extraits standardisés.

Principales propriétés et utilisations médicinales

En résumé, on connaît bien le Ginkgo biloba, cet arbre légendaire, pour ses bienfaits sur le système circulatoire (mauvaise circulation), sur le système nerveux (confusion et dégénérescence), les fonctions cognitives (concentration et mémoire) et comme antioxydant (ralentit le vieillissement). Voici ses principales vertus et propriétés médicinales.

Activité antioxydante

  • On a découvert plus de soixante antioxydants naturels au sein de ses feuilles; 
  • Ses flavonoïdes permettent de lutter contre les radicaux libres, des espèces réactives induites par le stress oxydatif;
  • On peut l’associer avec : açai, grenade et moringa.

Effets protecteurs

Lutter contre le vieillissement

Les flavonoïdes du Ginkgo biloba ont une activité antioxydante. Ils permettent de protéger l’organisme des radicaux libres et de s’opposer au vieillissement précoce de l’organisme.

Combattre le déclin cognitif 

Le ginkgo biloba permet de lutter contre le vieillissement cérébral. Également, il peut prévenir ou traiter certains troubles neurologiques caractéristiques d’un déclin cognitif et des troubles du comportement.

Protéger les fonctions cognitives

Grâce à ses constituants actifs, le ginkgo a des effets bénéfiques sur la mémoire et la concentration chez des personnes présentant des troubles cognitifs. 

Maintenir une bonne vascularisation

On considère le ginkgo comme un fluidifiant sanguin naturel. Pris en cure, le ginkgo permet de fluidifier la circulation sanguine. Il peut ainsi contribuer au maintien ou à l’amélioration de la circulation sanguine. Grâce à ses activités antiagrégantes, anticoagulantes et vasodilatatrices, les feuilles de ginkgo sont indiquées pour la vascularisation cérébrale. Elles peuvent également être préconisées pour lutter contre des troubles circulatoires comme la claudication intermittente, les jambes lourdes, ou encore les varices.

Prévenir certaines maladies

D’autres études suggèrent que le ginkgo possèderait une activité anti-inflammatoire et une activité anti-apoptotique (contre l’autodestruction des cellules). Grâce à ses nombreuses propriétés, le ginkgo présente un fort potentiel thérapeutique. Il pourrait ainsi permettre de prévenir certaines maladies.

Voir le ginkgo biloba dans la boutique

Dosage et posologie

Infusion

On suggère de prendre environ 4 g (ou 1 c. à thé) par tasse d’eau bouillie, infusé pendant 15 minutes, de 2 à 4 fois par jour. Il faut en prendre beaucoup et pour une longue période de temps pour en ressentir les effets.

Teinture mère et concentré liquide

On peut faire soi-même ses préparations d’herboristerie traditionnelle. Ce sont des extraits standardisés que l’on retrouve le plus souvent sur le marché. Prendre 20 gouttes dans un peu d’eau, 2 à 4 fois par jour, ou selon les indications du fabricant.

Extrait standardisé

Lors d’une cure en ginkgo biloba, la posologie usuelle se situe entre 120 et 240 mg d’extrait par jour, soit environ 40 mg, 3 fois par jour jusqu’à 80 mg, 3 fois par jour. On a évalué ces valeurs sur la base d’un extrait avec un ratio de 50:1. C’est pourquoi la posologie peut varier en fonction des extraits utilisés et des dosages proposés par les fabricants.

En cas de doute, il convient de prendre l’avis d’un professionnel de la santé. Lors de l’usage de compléments alimentaires, on conseille d’effectuer les prises au moment des repas avec un grand verre d’eau. La durée du traitement est au moins de trois mois. Toutefois, la majorité des gens note une amélioration après 2 à 3 semaines.

Contre-indication, toxicité et effets secondaires

Contre-indications

On déconseille une cure en Ginkgo biloba aux femmes enceintes et allaitantes. Sans avis médical, une supplémentation en ginkgo est contre-indiquée chez les sujets hémophiles, chez les épileptiques et chez les personnes qui doivent subir une intervention chirurgicale.

Par contre, le ginkgo ne présente aucune toxicité. Ses effets secondaires sont quasiment inexistants. Les fruits peuvent provoquer de sévères allergies de la peau et du système digestif. 

De plus, il ne faut pas consommer du ginkgo en association à un autre fluidifiant sanguin, même si celui-ci est d’origine végétale. En cas de doute, on recommande de demander un avis médical avant de commencer une cure.

Effets secondaires

Lors d’une cure en ginkgo, il est important de respecter les doses recommandées. On a reporté quelques effets indésirables, dont de légers troubles gastro-intestinaux, des maux de tête et des étourdissements, des palpitations, des hémorragies et des réactions cutanées.

En raison de sa robustesse et de ses nombreuses vertus thérapeutiques, cet arbre légendaire fait encore l’objet d’études. De nouvelles données peuvent venir contredire ou compléter les informations de ce court article. En cas de doute, demandez l’aide d’un professionnel de santé.

Sources : Diet-natura, Flora Medicina École d’herboristerie en ligne, Collectif, Herbothèque, Journal des Femmes. 

Laisser un commentaire