Par Nathalie Beaudoin, herboriste-thérapeute et naturopathe | www.nathalieenherbe.com

Pour un métabolisme performant et un fonctionnement optimal de l’organisme, l’apport en minéraux et vitamines doit être adéquat. En raison de leur composition, ces huit plantes médicinales permettraient de supplémenter l’alimentation, de soutenir l’activité métabolique de l’organisme, et donc d’aider à la perte de poids. Voici leurs profils. 

1. Le pissenlit Taraxacum officinale

Cette petite plante à fleurs jaunes, synonyme de printemps, est un excellent tonique amer, dépuratif, diurétique, digestif, nutritif et laxatif. Elle soutient le foie et facilite le métabolisme des graisses et l’élimination des acides gras par le système digestif. L’utilisation des racines en décoction aidera à stimuler votre foie, à mieux digérer et à réduire les troubles intestinaux, tout en aidant à réduire le cholestérol. L’infusion des feuilles et fleurs du pissenlit, fraîches ou séchées, agira davantage sur les reins, comme dépuratif sanguin, tonique général et reminéralisant. 

Recommandations :

  • Boire 1/2 à 3 tasses de fleurs fraîches, de feuilles fraîches ou de feuilles séchées par jour;
  • Ajoutez des feuilles de pissenlit fraîches aux salades, aux jus, aux smoothies ou aux soupes;
  • Consommez 15 à 30 gouttes de teinture mère (concentré liquide dans l’alcool ou le vinaigre) de pissenlit (feuilles ou racines) dans 30 ml d’eau par jour.

Précaution : 

Le pissenlit est déconseillé pendant une grossesse, en cas d’occlusion intestinale, d’insuffisances rénales ou encore de calculs des voies biliaires.

2. Le poivre de Cayenne Capsicum frutescens

Le poivre de Cayenne est un piment assez fort de la famille des Solanaceae, qui est à la fois une plante médicinale et une épice qui stimule le métabolisme permettant à votre corps de brûler plus de calories. C’est un excellent stimulant circulatoire et digestif, aux actions bactéricide et réchauffante, facilitant du même coup l’absorption des aliments.

Recommandation :

Consommer 1 cuillerée à thé de poivre de Cayenne avant chaque repas peut aider à réguler la consommation d’aliments gras. On peut également se procurer le piment de Cayenne sous forme de gélules et de comprimés.

Effets secondaires et contre-indications

Comme beaucoup de piments, les principaux effets secondaires sont des sensations de brûlure provoquées par la capsaïcine. Cependant, sauf pour ceux qui sont allergiques, il s’agit seulement de sensations, et aucune véritable lésion n’est présente.

Toutefois, le piment de Cayenne peut être contre-indiqué pour les personnes souffrant d’un ulcère gastrique, d’hémorroïdes ou d’un intestin irritable.


3. Le Psyllium Plantago ovata 

L’écorce dans les graines de psyllium est employée pour traiter plusieurs déséquilibres du système digestif. Mélangée à de l’eau ou du jus de fruits, elle aide à réduire la faim et encourage l’élimination des toxines dans l’intestin. C’est la championne des laxatives qui agit mécaniquement dans le tractus digestif puisqu’elle est constituée de fibres non digestibles.

Recommandation d’utilisation :


Mélangez 1 à 2 cuillères à thé de poudre de psyllium dans 2 tasses (16 onces) d’eau ou de jus de fruits, au coucher ou une à deux fois par jour au besoin.

Précaution et contre-indications :

Lorsque vous utilisez du psyllium, vous devez boire au moins six à huit verres d’eau par jour, sinon vous risquez une constipation grave. Il peut causer des maux d’estomac, des ballonnements et des gaz. 

4. La reine-des-prés, Filipendula ulmaria 

La reine-des-prés reconnue pour ses vertus anti-inflammatoires, antirhumatismales et antalgiques. Il s’agit d’une plante également diurétique qui a la capacité d’éliminer l’acide urique et de neutraliser l’acidité gastrique qui, en excès, peut interférer avec une bonne digestion et causer une panoplie de problèmes. Elle agit contre les ballonnements, lutte contre l’obésité et la cellulite, tant redoutée par les femmes. En l’utilisant ses sommités fleuries en tisane, gélules ou solution liquide, elle agira également sur la circulation sanguine et combattra les amas de gras.

Recommandation d’utilisation :

Pour en faire une infusion, utilisez 1 c. à thé de plante par tasse d’eau bouillante, au besoin. Ne pas excéder 4 tasses par jour. L’infusion est préférable, mais la teinture est aussi efficace. 

Précaution et contre-indications :

La reine-des-prés n’est pas recommandée pour les personnes allergiques aux salicylates. Les personnes qui ont des troubles de coagulation ou qui prennent des fluidifiants sanguins. 

5. Le guarana, Paullinia cupana

Le guarana est une plante issue d’Amérique latine qui s’est fait connaître grâce à ses multiples vertus! Riche en caféine, les graines ont un effet stimulant et énergisant sur le métabolisme. Son action permet de réduire la sensation de faim et vous aidera à vous sentir bien. Le guarana entre dans la composition de plusieurs produits destinés à lutter contre le surplus de poids et l’obésité. La caféine qu’il contient activerait le métabolisme basal, augmenterait la dépense de calories et réduirait la masse grasse. Le guarana, mélangé au yerba maté, Ilex paraguariensis et à la damiane, Turnera diffusa, ralentirait également la vidange de l’estomac et prolongerait la sensation de satiété, des effets qui peuvent aider à contrôler la prise de poids.

Recommandation d’utilisation :

Au moins 60 mg de caféine sont requis pour un effet notable.

Précaution et contre-indications :

Le guarana est déconseillé aux personnes souffrant de maladie cardiaque, d’insomnie, d’irritation gastrique ou bien consommant déjà de l’éphédra. Aussi, elle peut causer des désagréments si elle est prise en trop grande quantité.

6. La garcinia, Garcinia cambogia 

C’est avec l’écorce du fruit que l’on prépare les suppléments d’acide hydroxycitrique (AHC) du commerce. Elle agit comme stimulant métabolique et comme coupe-faim qui brûle les graisses et facilite la digestion. La garcinia constitue une véritable alliée minceur, en diminuant la production et le stockage des graisses. Cet extrait contient de l’acide hydroxycitrique, qui contribue à réduire l’appétit et à limiter les envies de sucre. Il est également utilisé pour lutter contre la constipation, les parasites intestinaux ou les rhumatismes.

Recommandation d’utilisation :

Prendre 500 mg, trois fois par jour, pas plus de huit semaines.

Précaution et contre-indications :

Il est recommandé de ne pas prendre la plante durant la grossesse et l’allaitement. Il serait préférable d’être prudent lorsque l’on consomme de la garcinia avec des statines (médicaments pour réduire le cholestérol sanguin).

7. Le maté, Ilex paraguariensis

Le maté ou yerba mate, tout comme le guarana, est originaire d’Amérique du Sud, et a, elle aussi, des capacités surprenantes pour votre métabolisme! Agissant contre le vieillissement cellulaire, le maté est particulièrement efficace lorsqu’il est consommé à des fins d’amaigrissement ou tonifiants. Sa concentration en caféine rend le yerba mate efficace pour lutter contre la fatigue physique et mentale, pour améliorer la vigilance, et augmenter les performances cognitives. En augmentant la tension artérielle, il contribue ainsi à soulager les maux de tête dus à une mauvaise circulation sanguine. À consommer sous forme d’infusion, vous multiplierez son efficacité aux côtés du guarana en combinant à la fois caféine et matéine.

Recommandation d’utilisation :

Pour une consommation en infusion : 1 à 2 c. à thé de feuilles séchées de maté dans une tasse d’eau bouillie. Ne pas excéder 3 à 5 tasses par jour, en raison du taux de caféine.

L’absorption du maté sous la forme de gélules ne doit pas excéder 6 gélules par jour. Du reste, la posologie à respecter est fréquemment indiquée sur les boîtes et les flacons. Il faut y veiller.

Précaution et contre-indications :

L’utilisation de maté est déconseillée pendant la grossesse et non recommandée chez les individus sujets à des problèmes cardiaques, aux insomnies, à l’anxiété ainsi qu’à des problèmes rénaux. Aussi est-il préférable, avoir que de faire usage du maté, d’avoir reçu l’accord d’un professionnel de la santé.

8. Le gymnéma, Gymnema sylvestre

Le gymnéma peut réduire les envies de sucre et aider à équilibrer la glycémie. On pense également qu’il bloque les récepteurs du glucose dans l’intestin, empêchant ainsi l’absorption du sucre. Il permet aussi de combler la sensation de faim et pourra donc être bénéfique pour les personnes en surpoids qui souhaitent perdre quelques kilos en utilisant la plante séchée en infusion.

Recommandation d’utilisation :

Pour une consommation en infusion : 1 à 2 c. à thé de plantes séchées de gymnéma dans une tasse d’eau bouillie. La dose appropriée de gymnéma dépend de plusieurs facteurs tels que l’âge, de l’état de santé de l’utilisateur et plusieurs autres conditions. Il n’y a actuellement pas suffisamment de données scientifiques pour déterminer un dosage approprié de cette plante. 

Précaution et contre-indications :

Ne prenez pas de gymnéma si vous êtes enceinte ou que vous allaitez, si vous êtes allergique à l’asclépiade, si vous prenez des antidépresseurs ou des médicaments pour le diabète. Vous devriez également l’éviter si vous prenez du millepertuis, de l’écorce de saule ou de l’aspirine. Assurez-vous de consulter votre professionnel de la santé avant de modifier votre alimentation ou votre mode de vie.

POUR OBTENIR DE BONS RÉSULTATS

L’emploi des produits naturels diurétiques n’est guère justifié dans l’obésité : le poids perdu correspond à de l’eau et non à de la graisse. Par ailleurs, il est important de rappeler que ces composés naturels ne sont pas des produits miracles ! Ils constituent seulement des aides à la perte de poids. Pour maintenir un poids santé, un bon régime alimentaire accompagné des bonnes plantes médicinales, s’occuper de la gestion du stress et l’activité physique peut grandement contribuer à l’atteinte de vos objectifs de perte de poids. 

Le fait de mieux traiter le problème à la source vous permettra ultimement d’obtenir les résultats les plus optimaux et les plus durables. Cela dit, assurez-vous de consulter votre professionnel en santé naturelle avant de modifier votre alimentation et de prendre des plantes médicinales si vous prenez également des médicaments. 

Sources : Doctissimo, fourchette-et-bikini.fr, Passeport Santé, active.com 

—————————