Par Nicole Renaud, ND A. membre de l’ANAQ | http://www.nicolerenaudnaturo.com/

Le foie est un organe très intelligent et puissant. Situé à droite de votre corps sous la cage thoracique, il pèse environ 1,8 kg et il est le seul à pouvoir désamorcer plusieurs toxines qui sont dans votre corps et permettre une élimination de celles-ci par les reins et les intestins. C’est le seul organe capable de se régénérer. Je le qualifierais comme le principal organe de votre corps : il vous protège et il est vital.

Plusieurs fois par jour, le sang passe par le foie, amenant avec lui les toxines que cet organe doit métaboliser. On estime approximativement que deux litres de sang chaque minute doivent être « nettoyés » par cet organe. Nous sommes constamment exposés à diverses toxines comme les métaux lourds, les virus, les bactéries, les produits pharmaceutiques et pétrochimiques, les antibiotiques, les solvants, les plastiques, les pesticides, les fongicides, les produits ménagers, les hormones, les drogues, et j’en passe. Le foie doit donc s’assurer qu’aucune particule nuisible ne se promène dans le sang afin que le cœur, le cerveau, le système nerveux et les autres organes fonctionnent normalement. 

Le foie produit aussi la bile (une source d’énergie) qui sera emmagasinée dans la vésicule biliaire et sera transvidée au besoin afin d’émulsifier les gras. Son principal travail est d’éliminer le gras provenant de ce que vous mangez et tout ce qui provient de votre corps. Le foie produit aussi ce qui est nécessaire pour garder le sang exempt de caillots.

Le foie convertit le sucre en glycogène pour le besoin en énergie des muscles et permet également la distribution de glucose dans le flot sanguin. Il produit plusieurs enzymes nécessaires à la digestion et aux fonctions du corps. Il produit de l’urée (dioxyde de carbone et ammoniac) à partie de l’azote des protéines. Cette urée doit être éliminée par les reins. Le foie accumule aussi des nutriments comme le fer et le cuivre, les vitamines A, D et B12. 

N’oubliez pas que votre foie travaille pour que vous restiez en santé. Il traite les gras, protège le pancréas pour qu’il sécrète l’insuline, et fait en sorte que votre système immunitaire soit en harmonie. Il est impliqué dans le métabolisme des glucides, des gras et des protéines ainsi que le stockage des vitamines et minéraux. Toutefois, ce travail nécessite de l’aide. Les aliments que vous mangez seront déterminants dans son processus.

Selon certaines études, 90% de la population aurait un foie qui ne fait pas son travail adéquatement. Le stress de l’adolescence amène les jeunes vers une mauvaise alimentation, parfois une tentation vers l’alcool et les drogues, les boissons caféinées, un sommeil négligé, sans parler des ondes électromagnétiques; tous ces facteurs contribuent à un ralentissement des fonctions du foie.  

FONCTIONNEMENT DU FOIE

Le foie a un rôle de détoxication, de désactivation et d’excrétion.

On pourrait dire que le foie a trois tâches à faire. Premièrement, il doit filtrer le sang et éliminer ses toxines; deuxièmement, il doit utiliser ses enzymes pour briser les molécules chimiques indésirables, ce qui se fait en deux phases; troisièmement, synthétiser et sécréter la bile pour l’excrétion des toxines liposolubles. N’oubliez pas que le foie fabrique aussi 80% de votre cholestérol.

Les phases I et II sont des phases qui impliquent un processus enzymatique afin de neutraliser les toxines. Le foie a la possibilité d’éliminer toutes les toxines qui proviennent du sang. Tout ce qui est ingéré, respiré, éliminé par vos cellules, doit obligatoirement passer par le foie. Les polluants atmosphériques, les pesticides, les médicaments, les produits de synthèse, la nicotine, l’alcool, etc. doivent être transformés par le foie et excrétés par les reins. Un groupe d’enzymes appelés « cytochrome P-450 » a le pouvoir de neutraliser une molécule toxique ou de la transformer en une molécule qui ne causera aucun problème à l’organisme. Cependant, en voulant défaire ces molécules, les substances qui en dérivent peuvent être plus toxiques que la molécule première. Par contre, lors de ce procédé, il y a production de radicaux libres pouvant occasionner des dommages à l’organisme. C’est pourquoi nous avons besoin de bons nutriments afin que le foie puisse faire son travail correctement et se protéger du stress oxydatif (voir mon article d’avril 2019 sur le sujet). L’un des bons antioxydants de notre organisme, le « glutathion », est appelé en renfort pour aider durant ces phases afin de neutraliser les radicaux libres. 

La deuxième phase est appelée « phase de conjugaison », c’est à ce moment que le foie doit empêcher les molécules de devenir cancérigènes, par exemple les estrogènes. Le foie aura donc besoin de bons nutriments pour mener à bien ce processus de détoxication, et c’est souvent à ce stade que la plupart des gens ont de la difficulté à expulser les toxines. Ils se retrouvent donc avec divers problèmes de santé.

Le troisième rôle du foie est de produire la bile, comme je l’ai déjà mentionné. Il peut produire environ un litre de bile par jour. En plus d’émulsifier les gras et les vitamines liposolubles comme les vitamines A, D, E et K, afin que le tout soit assimilé par les intestins, la bile a pour rôle de transporter et d’éliminer les toxines de l’organisme. Cependant, lorsque la sécrétion de bile est entravée, les toxines demeurent plus longtemps dans le foie et occasionnent alors des effets indésirables comme la cholestase et peuvent provoquer une jaunisse. Les pierres à la vésicule ainsi que l’alcool, l’hépatite virale, certains médicaments (hormones stéroïdiennes) empêchent une bonne production de bile. L’analyse des acides biliaires peut indiquer un dysfonctionnement du foie.

Le foie a la capacité de produire plus de sodium, d’acides aminés et d’enzymes pour devenir un agent dégraissant quand il y a trop de gras dans l’alimentation. Il est aussi capable de relâcher du calcium dans la bile afin de protéger les parois du duodénum et du petit intestin.

Lorsque vous avez une déficience en vitamines et minéraux, vous devez regarder le fonctionnement de votre foie. Un foie en santé et qui fait bien son travail, par une diète  adéquate, vous procurera les vitamines et minéraux dont vous avez besoin. Plus vous êtes affecté par les toxines, les gras saturés et autre produits néfastes, moins votre foie aura de la place pour les vitamines et minéraux. 

Si vous décidez de jeûner sans prendre les bonnes méthodes, votre foie éliminera trop de toxines à la fois et ces dernières se retrouveront de nouveau dans le sang, occasionnant des effets secondaires, car les reins et les intestins ne pourront suffire à l’élimination. Vous pourriez vous retrouver avec des nausées, des maux de tête et des douleurs diverses.

Sur le plan hormonal, le foie, en produisant le cholestérol LDL, participe à la transformation des hormones ainsi qu’à la régulation de leur taux. Il doit s’assurer que les hormones remplissent bien leur rôle dans l’organisme. En ce qui concerne les estrogènes, le foie doit métaboliser 50% de ceux-ci afin qu’ils ne soient pas un risque de cancer. Un intestin en santé est primordial (équilibre du microbiote) afin de faciliter le passage des hormones jusqu’aux sites récepteurs. Un foie en santé va aussi permettre un équilibre entre les estrogènes et la progestérone chez les femmes en plus de la testostérone chez les hommes.

La méthylation se produit également au niveau du foie, lors de la phase II. C’est la capacité de celui-ci de recevoir, d’absorber et d’assimiler tout ce qui provient de la nourriture, des nutriments, de l’eau, de l’air et du soleil. Elle rend les suppléments que nous ingérons ou qui proviennent de la nourriture plus assimilables. C’est par cette réaction que le foie peut sécréter diverses enzymes nécessaires pour détoxifier les médicaments et autres substances auxquels le corps est exposé. Important à savoir : la méthylation permet la croissance de nouvelles cellules. 

Afin de connaître votre potentiel de méthylation, l’analyse de l’homocystéine permet de vérifier si la méthylation s’opère correctement. Un taux d’homocystéine élevé évitera une bonne capacité à réparer votre ADN. Cela peut donc compromettre votre santé et accélérer le processus de vieillissement. Vous trouverez plus bas la liste des vitamines nécessaires à une bonne méthylation.

SIGNES D’UN DÉRÈGLEMENT DU FOIE

Lorsque le foie ne peut faire son travail adéquatement parce que sa capacité de détoxification est compromise, les toxines sont retournées dans l’organisme par le sang et vous rendent malade. Ces toxines affectent le fonctionnement de votre système immunitaire et peuvent causer des problèmes de santé qui deviennent chroniques.

Un foie peut être paresseux sans nécessairement être malade. Il peut être tout simplement engorgé et ne pas faire son travail correctement. Les premiers symptômes sont sans contredit la fatigue générale, la constipation, les allergies et la sensibilité aux produits chimiques. Les nausées et vomissements durant la grossesse sont généralement dus à un dysfonctionnement du foie.

Certains autres signes vont apparaître : sensibilité environnementale, migraines ou maux de tête, problèmes aux yeux (rougeurs…), insomnie, SPM, douleurs musculaires, tension, problèmes de peau, cercle foncé sous les yeux, palpitations, goutte, tension artérielle élevée, chaleurs à la ménopause, syndrome du côlon irritable, parasites, varices, gain de poids. 

D’autres problèmes plus importants sont à considérer sérieusement : calculs à la vésicule, triglycérides élevés, foie gras, cirrhose.

L’analyse de la phosphatase alcaline et des enzymes GGT permettront d’évaluer les voies biliaires. Cette analyse permet de vérifier s’il y a consommation excessive d’alcool, de pierres à la vésicule biliaire, l’hépatite médicamenteuse et même le cancer. 

QUE FAIRE POUR AMÉLIORER LES FONCTIONS DU FOIE

Une alimentation saine est sans contredit le principal allié du foie. Si vous mangez trop de sucre ou buvez trop d’alcool, peut s’en suivre un foie gras. C’est pourquoi il faut éviter le plus possible le sucre et l’alcool. Si vous mangez trop de fritures, de graisses cuites et surchauffées, de mauvais gras et de gras trans comme l’huile de palme, l’huile de maïs et l’huile de soya par exemple, le foie devra produire plus de bile afin de ne pas rendre votre sang épais à cause du gras. Et le foie a ses limites…

L’analyse sanguine du cholestérol, plus spécifiquement des triglycérides, vous permettra d’en savoir davantage sur votre sang. Avez-vous trop de sucre dans votre alimentation? Votre sang devient-il trop épais? Êtes-vous à risque de résistance à l’insuline ou de diabète?

Certains aliments, biologiques si possible, sont à privilégier comme la betterave et son jus, la carotte et son jus, les bons gras comme l’avocat, les noix et les graines, l’huile d’olive et de coco, l’huile d’avocat, les poissons sauvages, les bons produits laitiers si ceux-ci vous conviennent, les légumes verts à feuilles et la famille du chou : brocoli, chou vert, chou kale, choux de Bruxelles, chou-fleur, le millet, les légumineuses, etc. À noter que plus vous mangez de viande rouge et plus vous avez besoin de vitamine B6.

D’autres aliments dits soufrés seront bénéfiques. C’est le cas de l’ail, l’oignon, les œufs et les légumineuses; mangez des fibres tous les jours, buvez de l’eau de bonne qualité et en bonne quantité. 

La principale vitamine pour votre foie est la B12. Cette vitamine permet la méthylation d’autres vitamines et assure un meilleur fonctionnement du cerveau, du système nerveux, du cœur et autres parties du corps qui en ont besoin. Malheureusement, en vieillissant, l’absorption est ralentie, et c’est pourquoi la forme sublinguale est préférable. D’autres vitamines vont accompagner favorablement la B12, soit la B6 et la B9 ainsi que la TMG (trimethylglycine).

Parmi les plantes intéressantes, notons le chardon-marie, le boldo, le pissenlit, l’artichaut et le radis noir. Le romarin est également une plante à privilégier.  

À noter également les produits ménagers sans molécules perturbatrices endocriniennes qui sont un incontournable pour la santé du foie.

Il est recommandé de consulter un  médecin ou un thérapeute qualifié si vous suspectez un problème relié au foie. 

RÉFÉRENCE :

Granstrom Jordan, Karine M.D. Liver Degenerative Disease

Jensen, Karen 2018. Santé féminine

William, Anthony 2018. Liver Rescue