fbpx

La visualisation et l’imagerie mentale

Par Marie-Christine Trépanier, journaliste 

La visualisation et l’imagerie mentale sont deux techniques qui peuvent mener à la réalisation de soi. 

En effet, cultiver dans son esprit des images positives de succès, de réussite et de mieux-être pourrait bien nous diriger vers le bonheur! 

En fait, ces deux techniques ont pour objectif de canaliser les ressources de l’esprit, de l’imagination et de l’intuition. Le but : améliorer les performances et le bien-être.  

La différence entre les deux techniques

Dans la visualisation, on commande volontairement des images précises à notre esprit, alors que l’imagerie mentale fait plutôt appel à notre inconscient.  

On peut utiliser les deux techniques ensemble. Les athlètes de haut niveau y ont recours lors de leur entraînement. On peut également y avoir recours pour leur effet thérapeutique, par exemple, pour modifier un comportement ou réduire le stress. 

En ce qui concerne les malaises ou maladies, ces outils peuvent servir en complémentarité à des traitements médicaux.  

La visualisation

On utilise la visualisation depuis longtemps dans le domaine du sport pour améliorer les performances des athlètes, mais aussi dans les protocoles de rééducation clinique afin de restaurer la motricité chez les personnes accidentées.  

À travers la visualisation, on peut affirmer nos objectifs et nos désirs dans le but d’obtenir les changements désirés. Il suffit d’imaginer un objet, une situation, une sensation ou une émotion qui déclenchent les mêmes effets physiologiques que l’on pourrait avoir dans la réalité, et ce, selon son intensité. 

Par exemple, une personne qui a peur de l’obscurité peut avoir les mêmes sensations que si un monstre la menaçait vraiment. De même, la visualisation d’une situation agréable procure au corps un état de détente.  

On peut utiliser la visualisation pour changer des comportements ou pour accélérer la guérison.  

Une bonne visualisation consiste à imaginer les situations comme si elles étaient déjà réalisées et que les objectifs étaient déjà atteints, par exemple, un athlète qui visualise qu’il gagne une compétition.  

Dans ce cas, l’athlète qui se prépare pour une compétition sportive se représentera tous les éléments reliés à sa performance : le lieu, l’attitude à avoir, les détails précis de chaque élément de la performance, etc. En répétant cet exercice intensivement, il y aura un effet conditionnant qui pourra rendre possible la conformité au scénario espéré.  

La visualisation peut aussi s’appliquer à la préparation d’une entrevue pour un emploi. La personne se voit alors répondre aux questions avec aisance et assurance. Ce sont les mêmes zones de son cerveau qui seront sollicitées au moment de l’entrevue. Ainsi, la personne pourra obtenir de meilleurs résultats. 

Voici les différentes étapes d’une bonne visualisation :

  1. Détendez votre corps et votre esprit; 
  2. Prenez de profondes respirations et relâchez vos muscles;
  3. Faites le vide dans votre tête;
  4. Fermez les yeux et visualisez l’objectif ou le but que vous souhaitez atteindre;
  5. Ressentez les sensations liées à votre visualisation (émotions, odeurs, sons, etc.); 
  6. Imaginez l’état d’esprit dans lequel vous vous retrouvez lorsque vous avez atteint votre objectif ou votre but.

L’imagerie mentale 

De son côté, l’imagerie mentale repose sur les souvenirs, les visions, les rêves. Elle fait appel à notre inconscient en cherchant à faire remonter des informations enfouies à l’intérieur de nous. 

Il ne faut pas confondre l’imagerie mentale avec l’hypnose. En effet, la personne qui pratique la technique d’imagerie mentale demeure toujours en état de pleine conscience. Elle peut se faire avec l’aide d’un intervenant. 

On peut utiliser l’imagerie mentale pour connaître des aspects de soi, pour stimuler la créativité, comprendre les causes d’une maladie ou trouver les moyens de se soigner.  

Après une période de relaxation pour libérer l’esprit de ses préoccupations, la personne laisse apparaître des situations qui se concrétisent dans son esprit.  

Voici les différentes étapes d’une séance d’imagerie mentale :  

  1. Procédez à une longue période de relaxation;
  2. Libérez votre esprit; 
  3. Les yeux fermés, observez les images qui apparaissent dans votre tête spontanément (personnes, animaux, objets, paysages, etc.);
  4. Interagissez avec ces personnes ou ses éléments en les touchant, les entendant, les sentant et dialoguant avec eux;
  5. Avec l’aide d’un intervenant, celui-ci peut suggérer l’apparition de nouveaux éléments et proposer de nouvelles actions ou interactions.

Ainsi, le sujet est amené à expérimenter des comportements imaginaires différents de ce qu’il est habitué à vivre.

Si le sujet utilise l’imagerie mentale pour se libérer d’une phobie, le thérapeute l’amènera à confronter ses angoisses dans le but de transformer l’image de peur en une image positive remplie de paix et de bien-être.  

On utilise l’imagerie mentale pour traiter plusieurs problèmes de santé. En effet, des recherches ont démontré que parfois, des images mentales pouvaient déclencher des changements physiologiques, biochimiques et immunologiques dans le corps. Conséquemment, cela aurait un impact sur la santé.  

Cette technique aiderait à contrôler le stress, la douleur et même les effets secondaires de certaines maladies, dont le cancer.  

Les bienfaits de ces deux techniques

La pratique de l’imagerie mentale et de la visualisation procure plusieurs bienfaits aux personnes qui les pratiquent. On note, entre autres qu’elles aident à: 

  • Réduire et prévenir le stress et l’anxiété;
  • Améliorer le bien-être des personnes en santé, mais aussi de celles souffrant de maladies graves telles que le cancer et le sida;
  • Soulager les manifestations de problèmes de santé associés au stress (hypertension, insomnie, infarctus, etc.);
  • Réduire les effets secondaires indésirables de la chimiothérapie;
  • Réduire la douleur;
  • Améliorer les fonctions motrices;
  • Réduire l’anxiété en lien avec une chirurgie;
  • Améliorer la qualité de vie des personnes atteintes de cancer;
  • Jouer un rôle auprès des créateurs;
  • Réduire les symptômes de la migraine;
  • Améliorer la qualité de vie des gens qui souffrent de fibromyalgie, d’ostéoarthrite, de cystite interstitielle et de la maladie de Parkinson; 
  • Réduire les cauchemars chez les enfants.

En conclusion, que ce soit pour atteindre des objectifs de réussite ou pour améliorer votre santé, les techniques de visualisation et d’imagerie mentale peuvent vous aider à effectuer les changements nécessaires et souhaités dans votre vie pour votre plus grand bien.

Les informations fournies dans cet article ne peuvent remplacer des conseils médicaux, un diagnostic ou un traitement.  

Laisser un commentaire

shares