La dysfonction érectile

Par Guylaine Campion, ND et journaliste

La dysfonction érectile peut se manifester à tout âge, entraînant une lourdeur dans la vie sexuelle du couple. Alors que la sexualité est censée être épanouissante, il est souvent difficile de discerner si le problème est d’ordre physique ou psychologique. En effet, les pensées et les sentiments sont tout aussi importants que l’aspect physique.  

Une chose est sûre : les hommes qui doivent faire face à ce trouble sexuel vivent un grand malaise, et certains d’entre eux ont même de la difficulté à en parler ouvertement à leur médecin. De plus, l’angoisse de la performance ne fait qu’aggraver la situation. 

QU’EST-CE QUE LA DYSFONCTION ÉRECTILE?

Une dysfonction érectile se manifeste lorsque l’on constate une incapacité répétée à avoir une érection, une incapacité à avoir une érection suffisamment ferme pour permettre la pénétration ou une incapacité à maintenir une érection après la pénétration. 

On ne doit pas confondre la dysfonction érectile avec une panne d’érection isolée ou occasionnelle que, bien qu’elle soit gênante, peut arriver à n’importe quel homme en bonne santé physique et psychique. D’ailleurs, la grande majorité des hommes connaissent un jour ou l’autre de telles périodes sans pour autant que leur vie de couple en soit affectée.  

Dans les statistiques, la dysfonction érectile touche environ 20% des hommes âgés de 50 à 59 ans et augmente avec l’âge de même qu’en la présence de maladies liées à l’âge. Cependant, il est important de spécifier qu’un homme en bonne santé peut avoir une vie sexuelle active durant toute sa vie.  

À noter que plusieurs facteurs peuvent être à l’origine d’une dysfonction érectile et engendrer des pannes sexuelles. Parmi ceux-ci, on retrouve :

  • Le diabète (l’excès de glucose nuit aux mécanismes de l’érection);
  • Des troubles cardiaques ou l’athérosclérose;
  • L’hypertension artérielle;
  • L’embonpoint ou l’obésité;
  • Des maladies neurologiques (Parkinson, sclérose en plaques, etc.);
  • La dépression;
  • Une diminution des hormones androgènes essentielles à l’excitation et au fonctionnement de l’érection;
  • Une lésion de la moelle épinière à la suite d’un accident; 
  • Certains médicaments contre l’hypertension ou des antidépresseurs ou des traitements contre l’hypertrophie bénigne de la prostate peuvent nuire à la capacité à avoir une érection; 
  • Le tabagisme, l’abus d’alcool ou de drogues;
  • Des difficultés dans le couple;
  • Le stress, l’anxiété et la dépression.

QU’EST-CE QUE L’ÉJACULATION PRÉCOCE?

Ce trouble sexuel se produit lorsque l’homme éjacule très rapidement de manière systématique et incontrôlée avant qu’il ne le souhaite et parfois même avant la pénétration. Il y a incapacité à retarder l’éjaculation. Tout comme la dysfonction érectile, l’éjaculation précoce peut être occasionnelle chez un homme en bonne santé.  Cependant, on dit qu’un homme souffre d’éjaculation précoce lorsque le phénomène devient constant. Le tiers des hommes serait touché par ce trouble sexuel.  

Il existe également un autre phénomène que l’on nomme : « l’éjaculation retardée » ou « anéjaculation ». Dans ce cas, l’homme qui en est atteint a de la difficulté à éjaculer ou n’arrive jamais à le faire. Ce trouble que l’on rencontre de plus en plus, peut être dû à certains problèmes de santé tels que le diabète, une maladie neurologique ou à la prise de certains médicaments et plus particulièrement d’antidépresseurs. Sur le plan psychique, il peut être lié à une certaine retenue ou un manque de lâcher-prise.  

Souvent, un ensemble de facteurs peuvent expliquer un trouble d’éjaculation précoce dont un manque d’apprentissage et d’habileté à retarder l’éjaculation. Parmi les autres facteurs, on retrouve : la génétique, une hypersensibilité du gland du pénis, l’anxiété de bien performer sexuellement ou des difficultés relationnelles dans le couple. 

DES TRUCS EN MATIÈRE DE PRÉVENTION 

À la base, il existe plusieurs mesures à adopter afin de mettre toutes les chances de son côté pour vivre une vie sexuelle satisfaisante et épanouissante. En voici quelques-unes : 

  • Cesser de fumer;
  • Limiter la consommation d’alcool;
  • Faire de l’exercice régulièrement;
  • Conserver un poids santé;
  • Bien gérer son stress;
  • Avoir un sommeil réparateur;
  • Traiter une dépression ou l’anxiété;
  • Consulter votre médecin ou un spécialiste en sexologie en cas de besoin.

En cas de dysfonction érectile qui se présente de façon régulière pour un homme de 50 ans et plus, il serait important de consulter un médecin, car ce trouble sexuel pourrait cacher d’autres problèmes de santé tels qu’un problème cardiaque ou un diabète mal contrôlé.  

PLANTES, SUPPLÉMENTS ET ALIMENTS À LA RESCOUSSE

Plusieurs plantes, suppléments et aliments peuvent donner un bon coup de pouce afin de prévenir et traiter ces troubles sexuels.

Le ginseng est fort apprécié pour le traitement de diverses dysfonctions sexuelles. D’ailleurs, plusieurs préparations médicinales issues de la médecine traditionnelle chinoise contiennent du ginseng. Plus précisément, le ginseng rouge serait tout à fait approprié dans les cas de dysfonction érectile. En effet, le ginseng agirait à la fois sur le système nerveux central et sur les tissus des glandes sexuelles.

Tout comme le ginseng, la rhodiole est considérée comme une plante adaptogène. En Russie, un essai sans groupe placebo réalisé avec la participation de 35 hommes souffrant de dysfonction érectile a donné des résultats concluants.  

On retrouve l’extrait de Tribulus terrestris dans plusieurs produits destinés à améliorer les performances sexuelles. D’ailleurs, les fruits du tribulus sont utilisés en médecine ayurvédique de même qu’en Chine, au Japon et en Corée.  

L’arginine, un acide aminé précurseur de l’acide nitrique aide à lutter contre la dysfonction érectile. En effet, l’oxyde nitrique dilate les vaisseaux sanguins et ainsi favorise l’afflux de sang nécessaire à l’érection.  

Le cordyceps est un champignon qui, en Chine, a la réputation de favoriser la vigueur sexuelle et peut donc stimuler une fonction déficiente. 

Du côté des épices, n’oublions pas le gingembre qui stimule à la fois l’afflux de sang vers les organes génitaux et la production de spermatozoïdes alors que le clou de girofle améliore les performances et l’érection en augmentant l’afflux sanguin.  

Une consommation élevée d’aliments riches en flavonoïdes est associée à une meilleure fonction érectile. C’est le constat d’une étude menée à l’Université de Harvard et publiée en 2016 dans l’American Journal of Clinical Nutrition. Rappelons que les flavonoïdes sont des composés antioxydants, anti-inflammatoires et fluidifiants du sang. Parmi les aliments riches en flavonoïdes, on retrouve les fruits suivants : myrtilles, baies, grenade, raisins.

D’autres aliments sont également de bon recours : betterave, épinards, asperges, tomate, ail, fruits de mer, avoine, œuf, noix, figues, graines de citrouille, banane, pastèque.

Enfin, dans les médecines alternatives, il semble que l’acupuncture peut être une avenue intéressante pour traiter la dysfonction érectile. 

Les troubles de dysfonction érectile demeurent difficiles à assumer et peuvent nuire à la vie de couple d’où l’importance de réagir, d’en parler avec transparence, de trouver la source du problème et de prendre les moyens nécessaires afin de les régler.  

Les personnes qui prennent des médicaments ou qui souffrent de maladies graves ou d’allergies devraient consulter un spécialiste en santé naturelle avant d’utiliser les plantes médicinales.  

Les informations fournies dans cet article ne peuvent remplacer des conseils médicaux, un diagnostic ou un traitement. 

Précédent

Suivant

Pin It on Pinterest

Share This