Par Guylaine Campion, ND et journaliste

Mauvaise circulation dans les veines, jambes lourdes, gonflement des chevilles, douleurs, varices, crampes ou démangeaisons sont les caractéristiques de l’insuffisance veineuse : l’une des affections chroniques les plus fréquentes.  

En fait, l’insuffisance veineuse représente tout dysfonctionnement de la circulation, sur le trajet du retour du sang des membres inférieurs vers le cœur. Il faut donc que le sang remonte des pieds au cœur; du même coup, il fait face à un problème de gravité. Voilà pourquoi l’insuffisance veineuse affecte surtout les jambes. Le sang a tendance à y stagner, entraînant douleurs, dilatation des veines et oedèmes.

QUELLES EN SONT LES CAUSES?

Plusieurs facteurs peuvent causer l’insuffisance veineuse : une activité physique insuffisante, une perte du volume musculaire ou une altération du système cardio-respiratoire. Les femmes sont plus touchées que les hommes. Par ailleurs, l’obésité, l’âge et les antécédents familiaux augmentent le risque d’en être affecté. La grossesse est souvent associée à des problèmes circulatoires de même qu’un travail nécessitant une position debout durant de longues heures ou une exposition prolongée à la chaleur.   

QUELQUES MAUVAISES HABITUDES À ÉLIMINER

Si vous souffrez d’insuffisance veineuse, il est important d’éviter les positions statiques. Vous devez bouger le plus souvent possible. Au travail, si vous devez demeurer longtemps en position assise devant l’ordinateur, levez-vous toutes les heures et marchez quelques minutes afin de réactiver la circulation. Bougez régulièrement au moins quelques minutes chaque heure. Vous pouvez aussi relaxer en surélevant vos jambes. C’est excellent pour rétablir la circulation!

La marche, le jogging, la danse, la natation, le vélo ou le yoga sont des activités qui aident à maintenir une bonne circulation sanguine. Évitez les ceintures et vêtements trop serrés, les talons hauts, les chaussures trop plates, la position des jambes croisées, les bains chauds, l’épilation à la cire chaude et le tabac. Dans la douche, à la toute fin, terminez avec un jet d’eau froide. L’alternance entre vasoconstriction et vasodilatation créée est favorable pour les veines et les vaisseaux sanguins et maintient une bonne élasticité.

Un massage avec une crème ou un gel froid que vous aurez préalablement mis quelques minutes au réfrigérateur peut également apporter un soulagement. Massez vos jambes en commençant par les pieds et en montant jusqu’aux cuisses afin de stimuler l’afflux de sang et diminuer les problèmes circulatoires.  

MODIFIEZ VOTRE ALIMENTATION

Si vous souffrez de mauvaise circulation sanguine, il est important de réduire votre consommation d’aliments gras, sucrés, salés et industrialisés.

En revanche, consommez des fruits frais tous les jours, par exemple : ananas, citron, clémentine, fraise, framboise, kiwi, mangue, orange, abricot, bleuets. Les baies sont à privilégier plus particulièrement puisqu’elles sont riches en flavonoïdes, des substances qui tonifient et renforcent les tissus des vaisseaux sanguins, favorisant la circulation. L’ananas est aussi recommandé en raison de son effet drainant.  

Il est grandement suggéré de consommer des aromates (en condiments ou en infusions) : romarin, basilic, coriandre, curcuma, gingembre, muscade. Privilégiez des aliments riches en vitamine E pour leur effet antioxydant et vasodilatateur : huile de germe de blé, noisettes, amandes, noix et pistaches.   

L’AIDE DE LA MICRONUTRITION

L’ajout de vitamines et minéraux peut aussi donner un bon coup de pouce dans le traitement de l’insuffisance veineuse. Le calcium possède une action anti-inflammatoire sur les parois des veines et des vaisseaux sanguins. Le magnésium participe à la fixation du calcium et réduit les spasmes des veines. Le potassium agit comme hypotenseur et dynamise l’activité des muscles. Le bêta-carotène assouplit les parois veineuses et les flavonoïdes régulent la perméabilité capillaire. Les oméga-3 sont d’excellents fluidifiants sanguins. Le fer et les vitamines C, B9 et B12 sont aussi à considérer.

LE FRAGON « PETIT HOUX » : UNE PLANTE QUI FAIT DES MIRACLES

Le fragon, aussi appelé « petit houx », est une plante qui fait des miracles dans le traitement de l’insuffisance veineuse. Elle tonifie les veines, améliore la circulation sanguine et diminue les lourdeurs dans les jambes. On dit même que l’efficacité du fragon est supérieure au marronnier d’Inde et qu’il est le plus puissant vasoconstricteur naturel connu. Le fragon est très apprécié pour traiter les maladies des veines et des capillaires, les varices, les séquelles de phlébites, les jambes lourdes, l’enflure des membres inférieurs, les impatiences nocturnes et les hémorroïdes.

Plante aux multiples propriétés, le fragon tonifie et assouplit les veines, facilite le retour veineux et soulage la mauvaise circulation pouvant provoquer le gonflement des jambes. Il agit comme désinfiltrant cellulaire. Par surcroît, le fragon empêche l’accumulation du sang dans les membres inférieurs et réduit l’inflammation. Un petit secret : pour obtenir de meilleurs résultats, on peut associer le fragon à de la vitamine C.

Attention si vous souffrez d’hypertension, le fragon peut augmenter la tension artérielle en raison de son effet vasoconstricteur.  

D’AUTRES PLANTES « AMIES » DE LA CIRCULATION

D’autres plantes telles que le marronnier d’Inde, l’hamamélis, la vigne rouge, le cyprès et le mélilot peuvent être combinées au fragon pour optimiser davantage les résultats.  

À votre magasin de produits naturels, vous trouverez des plantes aux propriétés bénéfiques pour traiter les problèmes de circulation sanguine.

Parmi celles-ci :

  • L’hamamélis agit en tant que vasoconstricteur, diminue la perméabilité capillaire et augmente la résistance des vaisseaux.  Ses flavonoïdes augmentent la résistance des petits vaisseaux.
  • La vigne rouge travaille aussi à tonifier les veines et les capillaires sanguins. Grâce à sa vitamine P, elle diminue la perméabilité des capillaires tout en augmentant leur résistance. Elle est astringente et vasoconstrictrice. Antioxydante elle stabilise le collagène des vaisseaux.
  • Le ginkgo biloba est tout indiqué pour les problèmes veineux et artériels.  Il est excellent pour la circulation périphérique.
  • Le marronnier d’Inde soulage la douleur et la lourdeur dans les jambes.  
  • Le cassis est veinotonique, anti-inflammatoire et il agit contre les oedèmes.
  • La myrtille protège les parois des vaisseaux sanguins et agit efficacement contre les oedèmes.
  • Le citron diminue la perméabilité des capillaires.  
  • Le mélilot agit sur la circulation sanguine et lymphatique.  

Enfin, en gemmothérapie, les bourgeons de châtaignier drainent les systèmes veineux et lymphatique et aident à résorber les oedèmes. Le drainage lymphatique et l’hydrothérapie sont d’autres avenues intéressantes à explorer pour lutter contre l’insuffisance veineuse.  

Les femmes enceintes ou qui allaitent, les enfants, les personnes qui prennent des médicaments ou qui souffrent de maladies graves ou d’allergies devraient consulter un spécialiste en santé naturelle avant d’utiliser les plantes médicinales.  

Les informations fournies dans cet article ne peuvent remplacer des conseils médicaux, un diagnostic ou un traitement.