fbpx

HUILE ESSENTIELLE D’ÉPINETTE NOIRE

Par : Marie Dionne, aromathérapeute et fondatrice de Vivia Aromathérapie, www.aromavivia.com

 

ÊTES-VOUS FATIGUÉS?

À ce temps-ci de l’année, plusieurs personnes  ont le moral et le physique au ralenti!

Fatigués, las, toujours en train de courir, ils ne savent plus où donner de la tête et peinent à « remonter la pente ». Voilà que l’huile essentielle d’épinette noire peut se montrer fort utile! En effet, cette huile (à l’arôme sublime et caractéristique de la forêt québécoise!) est connue pour ses propriétés, que voici :

 

Stimulante, tonifiante

Expectorante

Anti-inflammatoire

Antifongique

Antiseptique aérienne

Mimétique de la cortisone

 

UN PROFIL MOLÉCULAIRE INTÉRESSANT

Ce qui m’intéresse le plus dans cette huile, c’est son coté dit « mimétique de la cortisone ». Cela signifie que l’huile essentielle d’épinette noire contient des molécules dont la composition se trouve très proche de celle du cortisol, une hormone fabriquée par nos glandes surrénales, qui produisent aussi l’adrénaline. Ces glandes ont donc une importance primordiale dans notre corps, car l’adrénaline et le cortisol sont deux hormones sollicitées en période de stress. Elles sont également reliées à deux autres glandes importantes, l’hypophyse et l’hypothalamus, et contribuent aussi au système métabolique et au système immunitaire.

Plus vous êtes stressés, plus vos surrénales produisent de l’adrénaline et du cortisol.  Mais comme tout système trop sollicité, les surrénales peuvent aussi être « surmenées », et voilà qu’elles produiront moins de ces deux hormones. Vous commencez alors  à avoir de la difficulté à prendre le dessus sur votre fatigue, votre système immunitaire se trouve affaibli, vous attrapez des infections variées facilement et vous pouvez développer d’autres troubles de santé. C’est ce phénomène qui se produit lorsque vous commencez vos vacances et que pendant les premiers jours, vous êtes malades…

 

COMMENT UTILISER L’HUILE ESSENTIELLE D’ÉPINETTE NOIRE

En donnant de l’huile essentielle d’épinette noire à votre corps, vous lui fournissez des composantes très proches du cortisol. Cela vient en quelque sorte « soutenir » les glandes surrénales.

Je donne souvent le conseil suivant à des gens (adultes) qui commencent à être sans cesse fatigués. Plusieurs d’entre eux ont confirmé les résultats positifs de ce conseil! Je sais que certaines de ces personnes lisent mes articles, elles se reconnaitront!

Je recommande de mettre 15 ml d’huile essentielle d’épinette noire* dans une petite bouteille en verre, puis d’ajouter la même quantité d’huile à massage. Deux fois par jour, appliquez 10 gouttes de ce mélange dans la paume de la main et appliquez à la hauteur des surrénales (les surrénales « coiffent » les reins, des deux cotés de la colonne vertébrale, environ au milieu du dos) et massez pour faire pénétrer. Répétez une deuxième fois dans la journée. Je recommande une fois le matin avant la douche et une deuxième fois en fin de journée, mais pas immédiatement avant le sommeil.

Faites ceci pendant trois semaines (cinq jours sur sept). Cela vous aidera à retrouver un niveau d’énergie que vous aviez perdu depuis un moment.

Pour une approche moins radicale, vous pouvez aussi utiliser l’épinette noire en diffusion (convient pour les enfants de trois ans et plus). Cela permet de vous redonner un peu d’énergie et aussi de désinfecter et assainir l’air ambiant de votre environnement. Avec le diffuseur, vous bénéficierez également des propriétés expectorantes de cette magnifique huile.

L’huile essentielle d’épinette noire est vraiment appropriée en cette période de l’année! Bien entendu, si vous êtes très fatigués, surmenés, près de l’épuisement, il faut penser à aussi revoir certaines habitudes de vie, et faire attention à votre alimentation, hygiène de vie, etc.

Bonne lecture, et sentez vous bien!

Source :

Franchomme, P., Jollois, R., Pénoël, D., L’aromathérapie exactement, Éd. Roger Jollois, 510 p.

Baudoux,D.,L’aromathérapie, se soigner par les huiles essentielles, Éd. Amyris, 253 p.

*Les conseils donnés dans le cadre de cette chronique s’adressent aux adultes et enfants de 12ans et plus, sauf indication contraire. Cette chronique ne sert pas à poser un diagnostic sur votre état de santé ni à remplacer un avis médical. La prise d’huiles essentielles à visée thérapeutique doit se faire sur l’avis d’un ou d’une aromathérapeute certifié. Si vous prenez des médicaments, veuillez mentionner à votre médecin et pharmacien que vous prenez ou désirez prendre des huiles essentielles. Par excès de prudence, ne pas utiliser d’huiles essentielles pendant la grossesse ni l’allaitement ou si vous souffrez d’épilepsie.Ne jamais mettre d’huiles essentielles dans les yeux ni le conduit auditif.

 

 

Précédent

Suivant

Pin It on Pinterest

Share This