Découvrez les bienfaits des gouttes auriculaires aux herbes

Par Nathalie Beaudoin, herboriste-thérapeute Hta et naturopathe N.D. | www.nathalieenherbe.com

Les gouttes auriculaires aux herbes que l’on retrouve généralement dans les herboristeries ou les magasins d’aliments naturels sont en fait des macérâts huileux qu’on appelle aussi « extraits oléiques ». C’est une huile thérapeutique résultant de la macération de plantes médicinales dans une huile végétale dite « porteuse » , de l’anglais carrier oil. Cela permet à cette huile de capter et de retenir les principes actifs des plantes médicinales qui ont passé les étapes du processus de filtration avant d’être embouteillées et vendues spécifiquement pour les infections chroniques de l’oreille.  

UNE HUILE THÉRAPEUTIQUE CONÇUE POUR LES OTITES

Le macérât huileux comprenant plusieurs plantes reconnues pour aider à soulager la douleur associée à l’otite moyenne aiguë mineure est utilisé en herboristerie occidentale pour soulager les maux d’oreilles et aider à ramollir le cérumen. Mais qu’en est-il de ses actions et des propriétés médicinales de ses ingrédients ? 

Voici tout ce dont vous devez savoir sur ses macérâts huileux à base de plantes.

PROPRIÉTÉS DES PLANTES ASSOCIÉES AU TRAITEMENT DE L’OTITE 

Quelques études suggèrent que les gouttes auriculaires contenant du calendula, de la molène, du millepertuis et de l’ail seraient aussi efficaces pour soulager la douleur que les gouttes auriculaires sur ordonnance. Cependant, l’utilisation de gouttes grasses pour les oreilles peut rendre difficile l’examen de l’oreille moyenne de votre enfant, à votre prochaine visite chez le médecin. Par conséquent, il est préférable de toujours en parler à votre médecin avant de les utiliser. Si vous avez un tympan déchiré, n’utilisez pas de gouttes auriculaires aux herbes.

Molène Verbascum thapsus, fleurs et feuilles 

L’huile de molène est un remède ancestral recommandé pour les maux d’oreilles chez les enfants de plus de cinq ans. Fait à partir des fleurs et des feuilles fraîches de molène, ce macérât huileux soulage la douleur et l’inflammation. Combiné avec les bienfaits de l’ail, ce duo est à la fois apaisant, anti-inflammatoire et antibactérien.

Ail Allium sativum, bulbe

L’ail est aussi un remède ancestral pour soulager les infections et les maux d’oreilles des enfants, des adolescents et des adultes. Antifongique, antibactérien et antimicrobien, l’ail est le remède idéal pour soulager les infections et les maux d’oreilles, les otites moyennes avec ou sans écoulements et pour ramollir le cérumen.

Millepertuis Hypericum perforatum, boutons floraux et fleurs fraîches 

Le millepertuis est aussi une plante utilisée depuis fort longtemps pour soulager les douleurs névralgiques. Des études modernes démontrent que le millepertuis dans une base d’huile d’olive aiderait à soulager la douleur de l’otite moyenne aiguë de manière aussi efficace que les gouttes anesthésiantes vendues en pharmacie.

Calendule ou souci des jardins, Calendula officinalis, fleurs  

Le souci officinal ou calendule est antifongique, anti-inflammatoire, cicatrisant et possède des propriétés de guérison excellentes pour la peau. C’est une plante qui aide à désinfecter la peau et apaiser les muqueuses. 

Huile essentielle de Lavande, Lavandula angustifolia, fleurs et sommités fleuries

L’huile essentielle de lavande est connue pour ses effets antiseptiques, anti-inflammatoires et calmants. Ce sont des effets recherchés lorsque l’on veut soulager une otite ou un mal d’oreille. D’autres huiles essentielles comme le mandravasarotra ou Saro, Cinnamosma fragrans, la camomille noble, Chamaemelum nobile et l’eucalyptus citronné, Eucalyptus citriodora, peuvent être utilisées en synergie, comme le suggère l’aromathérapeute Dominique Baudoux dans son livre « Guide pratique d’Aromathérapie familiale et scientifique »

Huile d’olive biologique, huile végétale servant à la macération des plantes

L’huile d’olive est efficace dans le soin des infections comme c’est le cas de l’otite, notamment puisqu’elle va permettre de ramollir le cérumen. Combinée avec les plantes médicinales et l’huile essentielle de lavande, l’huile d’olive va contribuer à lubrifier la peau sèche de l’oreille atteinte et diminuer l’irritation en traitant certaines dermatoses (infections de la peau du conduit auditif externe).

RÉALISATION D’UNE HUILE POUR LES OREILLES

Bien qu’il soit maintenant facile de vous procurer une telle huile thérapeutique en magasin, il est possible de la faire soi-même. En été, avec des plantes fraîches, c’est encore mieux, mais c’est possible de la réaliser avec des plantes séchées.

  1. Procurez-vous 100 g de fleurs séchées (ou feuilles) de molène en herboristerie ou cueillir les fleurs fraîches durant l’été.
  2. Placez-en 40 g dans un bocal et recouvrez la plante d’huile d’olive.
  3. Laissez reposer 24 heures et vérifiez que la plante soit bien recouverte d’huile. Si ce n’est pas le cas, rajoutez un peu d’huile. À cette étape, vous pouvez y ajouter quelques fleurs de calendule légèrement flétries et une à deux gousses d’ail écrasées.
  4. Placez le bocal dans un sac en papier puis placez le sac sur le rebord d’une fenêtre bien ensoleillée.
  5. Laissez macérer trois semaines en remuant régulièrement.
  6. Pressez au travers d’un morceau de tissu propre puis mettez en bouteille.
  7. Ajoutez-y quelques gouttes d’huiles essentielles (celles mentionnées plus bas) si désiré.

ACTIONS MÉDICINALES DES PLANTES SUGGÉRÉES

Voici les termes thérapeutiques qualifiant les principales propriétés médicinales qui composent habituellement un macérât huileux fait spécifiquement pour soulager la douleur associée à une otite. 

Analgésique / antalgique : qui diminue et réduit la sensibilité à la douleur dans un organe donné.

Anti-inflammatoire : qui calme l’inflammation dans les tissus.

Antiseptique : qui détruit les microbes et préserve de l’infection.

Antibiotique / antibactérienne : empêche la multiplication de certains micro-organismes pathogènes et les détruit.

Apaisante : qui apporte apaisement dans les tissus et/ou un organe donné.

MODE D’EMPLOI :

Les gouttes auriculaires à base de plantes sont conçues pour les adultes, les adolescents et les enfants de cinq ans et plus.

Posologie : Bien nettoyer l’oreille délicatement avec une serviette propre, légèrement chaude et humide. Mettre cinq gouttes (ou deux à trois gouttes pour les enfants de cinq ans et plus) dans l’oreille affectée deux à trois fois par jour avec une ouate. Masser avec cette huile devant et derrière l’oreille vers la gorge plusieurs fois.

PRÉCAUTIONS D’UTILISATION :

  • Ne jamais utiliser en externe par voie orale.
  • Toujours tenir hors de la portée des enfants.
  • Si vous êtes enceinte ou si vous allaitez, si la peau et endommagée, irritée ou sensible, ne pas utiliser ce produit.
  • Consulter un praticien de soins de santé si les symptômes persistent ou s’aggravent ou si la douleur persiste plus de 24 à 48 heures.
  • Si vous souffrez d’épilepsie ou d’asthme, si le tympan est perforé, si du liquide s’écoule du conduit de l’oreille ou si vous avez des changements auditifs, consulter un praticien de soins de santé avant d’en faire l’usage.
  • Ne pas exposer la région traitée au soleil pendant les 24 à 48 heures suivant l’application.
  • Éviter tout contact avec les yeux et les muqueuses : le cas échéant, rincer abondamment avec de l’huile végétale (ou de l’eau).
  • Les gouttes auriculaires sont recommandées pour un usage occasionnel seulement.
  • En cas d’ingestion accidentelle, demander des soins médicaux d’urgence ou appeler un centre antipoison.

Contre-indications

  • Ne pas utiliser en cas d’allergie à la famille des astéracées, composées ou marguerites.

Effets indésirables connus

  • Une hypersensibilité ou une allergie peut se manifester. Si c’est le cas, cesser l’utilisation.

Sources : Althea Provence, Huile Otite Jardins La Val’heureuse, lavalheureuse.com, biolonreco.ca, bioalaune.com

Précédent

Suivant

Pin It on Pinterest

Share This