Par Jacques Lalanne, ND, formateur, consultant, médiateur et conférencier

On pense souvent que la bedaine contient un excès de graisse, logée sous la surface de la peau. Or, la bedaine contient beaucoup d’autres choses, et c’est pourquoi elle comporte un grand risque pour la santé.

Surpoids ou inflammation?

Distinguons d’abord la bedaine et l’excès de poids réparti sur tout le corps. Une personne qui a un surpoids réparti également sur tout le corps encourt certains risques à sa santé, mais bien moindres qu’une personne qui a une bedaine, c’est-à-dire un volume excessif localisé autour de la taille.

Devant et dedans le ventre gras

En pinçant la peau de l’abdomen, on peut évaluer l’excès de graisse qui s’y est localisée. Habituellement, ce tissu adipeux est douloureux au pincement et la peau a l’allure d’une peau d’orange. Ce sont deux indices que ce tissu contient de la cellulite, composée de tissus gras et de toxines qui s’y logent quand le corps ne réussit pas à les éliminer au fur et à mesure. 

On remarque alors que ce volume superficiel ne représente qu’une partie mineure de la bedaine. De quoi est donc constitué le reste de cette masse? En bref, de tissus dégradés. Mais plus précisément d’organes surchargés, exténués, fatigués et usés prématurément.

Le ventre grossi parce que des organes grossissent

Dans l’examen d’une bedaine, on constate d’abord une inflammation considérable des intestins. Le diamètre de ces longs boyaux est souvent doublé et l’intérieur encroûté de résidus accumulés, durcis. L’assimilation des aliments, qui se fait dans l’intestin grêle, est alors beaucoup plus faible. Les toxines de ces produits accumulés empoisonnent le courant sanguin qui tire ses ressources dans les villosités de l’intestin.

D’autres organes sont généralement enflés démesurément en réponse à un usage abusif et un épuisement considérable. Le plus visible est l’inflammation du foie, qui se vérifie en palpant une masse durcie et proéminente, juste sous les côtes, à droite. On connaît bien la cirrhose engendrée notamment par l’excès d’alcool et caractérisée par une excroissance remarquable juste sous les côtes.

Derrière la bedaine, on trouve presque toujours un estomac hypertrophié, mais fonctionnant inefficacement. D’autres organes comme la rate sont aussi distendus. Et d’autres organes, comme les poumons en sont affectés par manque d’espace vital.

L’affaissement 

Finalement, plusieurs tissus et organes sont ainsi affaissés par leur poids excessif et leur inflammation chronique. Le plus évident est l’affaiblissement des muscles abdominaux. Mais cet affaissement, appelé ptose, entraîne vers le bas pratiquement tous les organes qui sont situés dans l’abdomen et le thorax. Étant grossis et coincés ces organes fonctionnent moins bien.

Voilà pourquoi, de plus en plus, on considère que le tour de taille est un indice à surveiller si l’on veut se maintenir au meilleur de sa forme.

Nous verrons dans l’article du mois prochain comment regagner sa taille santé.