Par Marie-Christine Trépanier, journaliste

Avez-vous tendance à réagir fortement aux bruits, à la lumière, aux parfums, à certains tissus? Avez-vous l’impression de vivre des « tempêtes sensorielles », d’être à « fleur de peau »? En public, sous sentez-vous parfois submergé par les émotions des autres? Alors, il est fort possible que vous soyez hypersensibles. 

L’hypersensibilité peut se regrouper en trois catégories: sensorielle, émotive et intellectuelle. 

PORTRAIT D’UN HYPERSENSIBLE

Un hypersensible ressent tout plus fortement que les autres. Par exemple, lorsqu’il vit un événement heureux, il explose de joie alors qu’une autre personne se contentera de sourire gaiement. En contrepartie, s’il vit un événement malheureux, il pourra être déprimé pendant deux ou trois jours, alors qu’une autre personne moins sensible sera affectée quelques heures tout au plus. 

Mais l’hypersensibilité n’est pas seulement reliée aux émotions. En fait, une personne hypersensible a tendance à réagir vivement à toutes sortes de sensations. 

Par exemple, elle peut être plus éblouie par la lumière vive. Les hypersensibles ont tendance à souffrir de dépression saisonnière durant la saison hivernale par manque de soleil. 

Elle est plus incommodée par les fortes odeurs de parfums. 

Les sons l’affectent particulièrement. Pour elle, impossible de se concentrer dans un endroit bruyant. Elle se sent nerveuse et a peine à fixer sa concentration ailleurs.  

Une personne hypersensible peut ne pas supporter le contact de certaines matières ou textures de vêtements sur sa peau. Elle a l’impression de ressentir continuellement le contact sur son corps. 

Que ce soit la lumière, les sons, les odeurs, les vêtements, les hypersensibles n’ont pas de bouclier naturel pour diminuer leurs sensations par rapport à tous ce qui est extérieur. 

Mais si l’extérieur les dérange, ils sont aussi sans filtre par rapport à tout ce qui se passe à l’intérieur de leur corps.  

HYPERSENSIBILITÉ SENSORIELLE OU HYPERESTHÉSIE

L’hypersensibilité sensorielle ou hyperesthésie peut être innée, cependant, la plupart du temps, son origine est physique ou nerveuse et peut aussi avoir des causes médicales.

Parfois, une sensation de faim ou d’avoir l’estomac vide pourra rendre nerveux un hypersensible. Une seule tasse de café pourra l’affecter au point d’avoir le cœur qui bat à vive allure. Un manque de sommeil sera catastrophique.  

Par ailleurs, les hypersensibles ressentent plus vivement la douleur, voilà pourquoi on associe l’hypersensibilité sensorielle à la fibromyalgie. 

LE LIEN ENTRE L’HYPERSENSIBILITÉ SENSORIELLE ET LA FIBROMYALGIE 

Parmi les personnes qui sont sensibles à diverses stimulations sensorielles telles que la lumière, les sons et le toucher, on retrouve donc les fibromyalgiques. Le seul frottement d’un tissu sur la peau peut les incommoder; les sons bruyants et la lumière vive les dérangent. 

Une étude publiée dans la revue Arthritis and Rheumatology et réalisée par des chercheurs de l’Université du Colorado à Boulder a démontré que cette sensibilité est liée à des différences dans l’activité de certaines régions du cerveau. Grâce à l’imagerie par résonance magnétique, ils ont comparé les réponses cérébrales à certaines stimulations auditives, visuelles et tactiles-motrices chez 35 femmes atteintes de fibromyalgie et 25 autres en santé. Les participantes qui souffraient de fibromyalgie ont rapporté une plus grande sensibilité aux stimulations sensorielles dans leur vie courante. 

Au terme de cette étude, les chercheurs ont conclu que les anomalies dans le traitement sensoriel étaient en corrélation avec la douleur et les symptômes centraux de la fibromyalgie et qu’elles doivent faire partie de la physiopathologie de la maladie. De plus, ils ont expliqué que la fibromyalgie et d’autres douleurs chroniques seraient le résultat d’une dérégulation du système nerveux central.  

L’HYPERSENSIBILITÉ ÉMOTIVE : DES ÉMOTIONS À FLEUR DE PEAU

Lorsqu’ils sont en public, les hypersensibles se sentent souvent submergés par les émotions envahissantes des gens qu’ils côtoient. On les qualifie « d’éponges », car ils absorbent facilement les émotions des autres.  Par exemple, si une voisine est de mauvaise humeur, déprimée ou triste, cela les plongera dans le négatif. Ils décodent, perçoivent et vivent leur rapport avec le monde extérieur avec un filtre très mince.  

Ils peuvent ressentir puissamment des situations qui peuvent paraître tout à fait banales pour la plupart de gens, et leur forte empathie font en sorte que l’injustice et la souffrance des autres leur sont insupportables. Leurs réactions peuvent parfois être disproportionnées.

Pour plusieurs d’entre eux, cette forte capacité à ressentir à l’extrême est un handicap. Ils deviennent épuisés, anxieux et se font souvent du souci pour les autres et pour eux-mêmes.  

Leur « radar » qui perçoit tout les oblige bien souvent à se mettre à l’écart afin de revenir dans leurs énergies positives et recharger leurs batteries ou tout simplement se reposer de toute cette surcharge émotionnelle. Tout ce brouhaha les épuise! 

L’HYPERSENSIBILITÉ INTELLECTUELLE: UN CERVEAU QUI FONCTIONNE À PLEIN RÉGIME 

En plus de toute cette émotivité ressentie, les hypersensibles sont en rumination permanente et en questionnement face à tout. Si la voisine est de mauvaise humeur, ils vont se demander pourquoi et s’interroger pendant des heures à savoir s’ils en sont responsables. Ils vivent une hyperactivité cérébrale avec, comme dit l’expression : « un petit hamster qui tourne constamment dans la tête »! Tout cela devient envahissant à la fin! 

Au bout du compte, à porter attention démesurément à tous les petits détails qui les entourent, le monde semble pour eux un chaos total. 

Ajoutons qu’ils sont plus vulnérables aux coups durs de la vie. Ils peuvent avoir de la difficulté à s’adapter aux changements (déménagement, nouvel emploi, etc.). Ils se sentent incompris, ont du mal à supporter la critique et les conflits, puis se sentent facilement blessés. Ils ont du mal à prendre une décision, ressassant sans cesse le pour et le contre pour des choses aussi banales que le choix d’un plat au restaurant. 

À force d’imaginer le pire dans leur vie, d’entretenir des pensées négatives qui tournent en boucle dans leur tête, les hypersensibles sont plus vulnérables à souffrir d’angoisse, d’anxiété et même de dépression.  

LES BONS CÔTÉS DE L’HYPERSENSIBILITÉ

Malgré tout, il y a des côtés positifs à l’hypersensibilité. Les écrivains, les peintres, les musiciens, les artistes sont de grands hypersensibles dont l’attention aux détails, à l’émotivité sont à la source d’œuvres remarquables. Musique, peinture, littérature peuvent faire naître de vives passions dans le cœur des hypersensibles. Par surcroît, ils ressentent la joie plus intensément que les autres. 

Ce sont des gens perfectionnistes, à l’écoute des autres, qui évitent les conflits qu’ils peuvent d’ailleurs ressentir avant qu’ils n’éclatent. Ce sont des « livres ouverts » incapables de cacher leurs émotions et les autres apprécient leur authenticité. 

En apprivoisant un hypersensible, on y découvre de belles qualités humaines derrière une fragilité apparente telles que l’empathie, la créativité et l’intuition. 

COMMENT DEVENIR UN HYPERSENSIBLE HEUREUX?

Un hypersensible a besoin régulièrement de s’isoler afin de recharger ses batteries. Il a besoin de la compréhension, la tolérance et la délicatesse des autres. Il doit apprendre à s’assumer, définir ses limites et s’accepter tel qu’il est. 

Il existe plusieurs façons de bien gérer son hypersensibilité. La pratique de la méditation, du yoga, du tai-chi ou d’une technique de respiration profonde peuvent grandement aider et soulager efficacement les hypersensibles. Ils ne doivent pas hésiter à faire une pause lorsqu’ils vivent une réaction trop forte et à prendre le temps de relaxer et d’être en contact avec la nature afin de se ressourcer. Ils ont aussi besoin de libérer leur créativité. 

Il est important de réduire ou même éliminer la consommation de caféine et d’alcool, opter pour une alimentation saine et équilibrée et s’assurer d’un sommeil réparateur. 

Par ailleurs, vivre en pleine conscience le moment présent est un outil précieux pour éviter les inconvénients de l’hypersensibilité. La clé est d’accueillir sans se juger son émotivité avec bienveillance.  

Les informations fournies dans cet article ne peuvent remplacer des conseils médicaux, un diagnostic ou un traitement.