Par Guylaine Campion, ND et journaliste

Depuis quelques années, l’eau d’érable suscite un véritable engouement auprès des consommateurs. La raison : son goût unique, mais aussi ses propriétés bénéfiques pour la santé. Il est donc maintenant possible de retrouver sur les tablettes des marchés d’alimentation cette sève qui sert à produire le sirop. Il s’agit d’une eau pure à 100%, naturelle et au goût légèrement sucré.  

Pour sa part, l’eau de bouleau est moins connue, mais tout aussi intéressante à découvrir.

L’EAU D’ÉRABLE ET SA LÉGENDE AMÉRINDIENNE

Une légende amérindienne raconte que durant un printemps de famine, un Amérindien a observé un écureuil qui se nourrissait d’eau d’érable. Cet écureuil était énergique et rempli de vigueur. L’eau d’érable est donc devenue un aliment très apprécié à la fin de l’hiver par les Amérindiens, mais aussi par les colons de la Nouvelle-France. Pour les Amérindiens, l’érable symbolise : « la générosité du cœur ».

De nos jours, de plus en plus de gens sont des adeptes de l’eau d’érable, et ce, en raison de sa grande richesse. Elle contient 46 composés bioactifs essentiels à la vie et à la croissance de l’arbre (vitamines, minéraux, acides organiques et aminés, polyphénols et phytohormones). Cette boisson qui est consommée pour ses propriétés fortifiantes ne contient pas de sucre ajouté. De plus, en comparaison à l’eau de coco, l’eau d’érable contient deux fois moins de calories.  

Très légère au goût, limpide et fluide, l’eau d’érable est idéale pour être bue pendant un effort physique. Ainsi, elle convient parfaitement aux sportifs. Riche en minéraux, l’eau d’érable aide à reconstituer la réserve d’électrolytes perdus durant l’effort et permet une réhydratation naturelle.  

De plus, elle est riche en polyphénols, des molécules qui nous protègent contre le stress oxydatif et le vieillissement des tissus. Son pouvoir antioxydant serait comparable à celui du jus de canneberge.  

COMMENT LA CONSERVER ET LA CONSOMMER?

L’eau d’érable est un véritable petit délice de la nature pure et sans agents de conservation. Elle peut se conserver durant 18 mois à la température de la pièce dans son contenu original avant l’ouverture et 14 jours au réfrigérateur après ouverture. Ce produit est disponible à l’année.  

L’eau d’érable est traitée de façon à conserver tous ses nutriments, mais aussi de manière à enrayer les bactéries par un processus de stérilisation mis au point par la Fédération des producteurs acéricoles du Québec.

Recherchez la mention NAPSI (Naturelle, Authentique, Pure, Stérile et Intégrale). Créée par les producteurs acéricoles du Québec, cette certification vous garantit qu’il s’agit d’une eau d’érable de chez nous. Sa commercialisation contribue à préserver nos précieuses forêts. En effet, pour obtenir un produit de qualité, les acériculteurs doivent bien prendre soin de leurs érablières.  

L’eau d’érable est délicieuse nature, mais elle peut aussi se consommer avec des fruits, notamment la canneberge et le bleuet. Elle est idéale pour accompagner un mets gastronomique. Elle donne aux aliments un goût fin, légèrement sucré et délicatement parfumé aux notes boisées d’érable. Vous pouvez aussi l’utiliser dans la préparation de vos smoothies.

L’EAU DE BOULEAU :  POUR UNE CURE DE NETTOYAGE INTERNE

Nos forêts québécoises nous offrent un autre trésor de la nature qu’il vaut la peine de découvrir et particulièrement en ce temps de l’année : l’eau de bouleau. Les bienfaits de l’eau de bouleau ou sève de bouleau sont étonnants! Elle figure parmi les cures de nettoyage du printemps aidant l’organisme à se préparer au changement de saison. On dit que le bouleau donne davantage de sève lorsque l’hiver a été rude et coriace.  

Utilisée en cure particulièrement dans les pays scandinaves, l’eau de bouleau aide au bon fonctionnement du foie et des reins. Peu calorique, elle contient toute une panoplie de vitamines, minéraux et d’oligo-éléments aux multiples vertus, de même que des acides aminés.  

L’eau de bouleau est un produit vivant qui s’apparente à un liquide clair presque incolore semblable à de l’eau et au goût neutre. Cependant, elle peut parfois présenter des notes sucrées. Son cocktail de minéraux fait de la sève de bouleau un liquide reminéralisant, sans oublier qu’il combat le stress oxydatif, responsable du vieillissement prématuré des cellules.  

L’eau de bouleau possède une action drainante et dépurative qui chasse les toxines accumulées durant la saison hivernale. Son effet diurétique permet d’éliminer les résidus et autres déchets acides de l’organisme et à combattre la rétention d’eau. Certains adeptes qui désirent faire une cure de nettoyage vont boire un verre le matin à jeun pendant une quinzaine de jours.

Sur le plan « beauté », on dit que l’eau de bouleau peut servir de lotion capillaire pour traiter les problèmes du cuir chevelu tels que les pellicules et la chute des cheveux. Sur la peau, certains lui octroient un pouvoir miraculeux pour uniformiser le teint et faciliter la cicatrisation.  

Attention : il ne faut pas confondre l’eau de bouleau avec le jus de bouleau. Le jus est un produit tout à fait différent puisqu’il s’agit d’une décoction de feuilles de bouleau.  

QUAND RÉCOLTER L’EAU DE BOULEAU?

L’eau de bouleau se récolte à un moment bien précis. À la fin de l’hiver et au début du printemps, le bouleau se gorge de toute sa sève pendant 3 à 4 semaines. Durant cette période, la sève monte dans l’arbre. C’est à ce moment précis que l’on peut récolter l’eau de bouleau, soit juste avant la sortie des bourgeons. Sachez toutefois qu’il est possible de se procurer de l’eau de bouleau commercialisée à votre magasin de produits naturels.