Par Marie-Christine Trépanier, journaliste  

Saviez-vous que près de 60% de la nourriture produite au Canada est gaspillée? Les Canadiens jettent à la poubelle ou gaspillent pas moins de 35,5 millions de tonnes métriques de nourriture chaque année. Sur cette quantité, 32% (soit 11,2 millions de tonnes métriques) des pertes de nourriture sont évitables. Elles constituent des aliments comestibles qui pourraient être utilisés pour soutenir et aider les plus démunis! En fait, la valeur totale de cette nourriture perdue et gaspillée, potentiellement récupérable, s’élève à 49,46 milliards de dollars. 

UN RAPPORT ACCABLANT

Les Canadiens gaspillent plus de nourriture qu’ils en consomment. C’est ce que révèle un rapport de l’organisme torontois Second Harvest, qui œuvre à la réduction du gaspillage alimentaire. Cet organisme estime qu’il s’agit de l’équivalent de 58% de toute la nourriture produite au pays.  

En d’autres mots, une cuisine moyenne peut gaspiller des centaines de dollars de produits alimentaires chaque année. Mais le gaspillage alimentaire existe aussi dans les hôpitaux, les restaurants, les hôtels, les institutions, les commerces de vente au détail, etc. En somme, nous avons tous un rôle à jouer et notre part de responsabilité afin de trouver une réponse au problème du gaspillage alimentaire.

À titre d’exemple, Second Harvest affirme que des centaines de milliers de tomates sont jetées annuellement parce qu’elles n’ont pas exactement la bonne grosseur, la bonne forme ou la bonne couleur. Dans d’autres cas, les tomates pourrissent sur les plantes parce que les producteurs sont en manque de travailleurs saisonniers pour les cueillir. À ce constat, on peut ajouter les pommes qui pourrissent au sol à cause du manque de cueilleurs, des surplus de lait détruits et des milliers d’hectares de produits maraîchers qui sont labourés dans les champs lorsque des commandes sont annulées. 

Les aliments inutilement jetés au pays produisent plus de 22 millions de tonnes de gaz carbonique, l’un des responsables des changements climatiques. Produire de la nourriture qui sera jetée, c’est gaspiller des ressources, donc émettre inutilement du gaz carbonique. 

L’étude estime que 11,2 millions de ces 35,5 millions de tonnes métriques de nourriture gaspillée annuellement au Canada pourraient être récupérés. Cette récupération d’aliments serait suffisante pour nourrir tous les Canadiens pendant cinq mois! Bien entendu, il y a des déchets qui sont « inévitables » tels que les os d’animaux. 

Le rapport indique que ce sont les étapes de la transformation et de la fabrication qui sont les plus grandes sources de « déchets évitables », par exemple, des produits qui ne répondent pas à des normes rigoureuses de classement ou des mesures inefficaces de transformation.  

Cette étude de Second Harvest a été financée par la Fondation Walmart. Il est à noter que la compagnie Walmart Canada s’est engagée à ne plus produire de déchets alimentaires d’ici 2025.

DES TRUCS POUR MOINS GASPILLER

Il est inconcevable de gaspiller autant d’aliments tout en sachant très bien qu’une grande partie des habitants de la planète ont de graves difficultés à se nourrir correctement. 

Avec des trucs simples, il est facile de faire notre part et réduire le gaspillage alimentaire. En voici quelques-uns :

  1. Préparez une liste d’épicerie : pour n’acheter que ce dont vous avez besoin.
  2. Faites vos courses après avoir mangé : si vous avez faim en entrant à l’épicerie, vous risquez d’acheter toutes sortes de produits non nécessaires et par gourmandise. 
  3. N’achetez que ce que vous êtes sûr de manger : ne cédez pas à la tentation des promotions pour acheter en trop grosses quantités.
  4. Évitez les offres « 2 pour le prix de 1 » : surtout si vous savez que vous ne pourrez pas consommer le deuxième produit avant sa date de péremption. 
  5. Apprenez à mieux évaluer la fraîcheur des aliments : ne pas chercher nécessairement l’aliment parfait.  Une tomate moins ronde ou un poivron légèrement taché demeurent des produits vivants et aptes à la consommation. 
  6. Ne jetez pas un aliment à la poubelle parce que c’est aujourd’hui sa date de péremption: la date de péremption n’est pas obligatoirement celle où le produit doit être jeté à la poubelle. Cette date nous indique la meilleure période de qualité des aliments. Malheureusement, elle nous incite parfois à jeter des produits qui sont encore consommables.  
  7. Vérifiez les dates limites de consommation : vous pourrez conserver plus longtemps ces produits dans votre armoire avant de les consommer.  
  8. Faites vos courses plus souvent et plus d’une fois par semaine : ainsi, vous privilégiez les produits frais à consommer rapidement. Cela impose aussi d’acheter en plus petites quantités. 
  9. Apprenez à cuisiner les restes : par exemple, utilisez des légumes un peu défraîchis dans un sandwich ou une omelette. Des pâtes ou du riz peuvent être recomposés en salade ou les restes de légumes pourront servir à faire une soupe délicieuse. Réduisez les fruits bien mûrs en compote.  
  10. Ne commandez pas un gros repas au restaurant, surtout si vous savez que vous ne serez pas capable de terminer votre assiette.
  11. Au restaurant, repartez avec vos restes, si cela est possible. 
  12. Dans un buffet, ne mettez dans votre assiette que les quantités que vous êtes certain de manger. 
  13. Donnez vos surplus d’aliments à des organismes qui distribuent de la nourriture aux plus démunis. Non seulement vous ne gaspillerez pas de nourriture, mais en plus, vous aiderez des personnes dans le besoin. Bon nombre d’organismes seront heureux de recueillir vos dons d’aliments.