Par Guylaine Campion, ND et journaliste

Huile de cameline! Un bien joli nom pour une huile encore méconnue, mais qui mérite qu’on s’y arrête un peu plus! Cette huile végétale est communément appelée « lin bâtard » (beaucoup moins joli!), « petit lin » et « sésame d’Allemagne ». 

D’une couleur « jaune or », l’huile de cameline possède un goût proche de l’asperge qui rappelle aussi la saveur de l’amande. D’autres lui trouvent un goût de noisettes et de sésame. L’huile de cameline est extraite de la plante oléagineuse « Camelina sativa » de la famille des crucifères. Cette plante est cultivée au Canada, aux États-Unis, en Slovénie et en Italie.  

DES ORIGINES ET UNE COMPOSITION ÉTONNANTES
Oubliée pendant des années, l’huile de cameline réapparaît. Il faut dire que la cameline était déjà cultivée il y a 3000 ans en Europe pour ses atouts nutritifs, mais aussi comme paillage pour les toits. Jusqu’au 19e siècle, son huile servait même à la fabrication de savon et de peinture. Quant à son tourteau (résidus de graines), il servait de fourrage pour les animaux et de fertilisant pour les sols. Des expériences ont aussi été menées afin d’utiliser la cameline comme biocarburant! 

L’huile de cameline est riche en oméga-3, oméga-6, oméga-9, vitamine E (alpha-tocophérol), phytostérols et provitamine A. Elle contient aussi un peu d’acide palmitique (5 à 10%). 

Pour s’assurer de la qualité de l’huile de cameline, il est préférable de choisir une huile extra-vierge, obtenue par pression à froid et d’origine biologique. Attention : l’huile de cameline est très sensible à l’air et s’oxyde rapidement. Elle doit donc être conservée à l’abri de la chaleur et de la lumière. Il est suggéré de consommer cette huile dans les deux à six mois suivant l’ouverture du flacon et de la conserver au réfrigérateur. Donc, choisissez des petits flacons opaques.  

SON UTILISATION COSMÉTIQUE 

L’huile de cameline peut s’appliquer sur la peau et s’associer à des huiles essentielles. Grâce à sa forte teneur en oméga-3, elle est appréciée pour traiter les peaux fragiles, sensibles et qui ont tendance à rougir. Très riche en vitamine E, elle protège contre l’effet des radicaux libres.  

Parmi les nombreux bienfaits de l’huile de cameline sur le plan cosmétique, elle est : antiride, antioxydante, anti-âge, nourrissante, pénétrante, régénérante, réparatrice, émolliente, adoucissante, apaisante, cicatrisante et anti-inflammatoire. 

Elle peut être utilisée pour traiter les cas suivants :

  • Acné;
  • Couperose;
  • Psoriasis;
  • Eczéma;
  • Gerçure;
  • Légère cicatrice;
  • Peau sèche et déshydratée, peau sensible;
  • Inflammation cutanée, rougeur;
  • Rides;
  • Vergetures (en prévention);
  • Vieillissement cutané;
  • Cheveux ternes, secs et abîmés;
  • Cuir chevelu irrité.

L’huile de cameline étant très pénétrante, elle a l’avantage de ne pas laisser de film gras sur la peau.  Elle est donc fort appréciée en massage en synergie avec des huiles essentielles. Elle peut aussi se mélanger à du beurre de karité et de la cire de jojoba. 

SON UTILISATION NUTRITIONNELLE

Grâce à sa richesse en acides gras polyinsaturés et sa forte teneur en oméga-3 et oméga-6, l’huile de cameline procure à l’organisme de nombreux bienfaits. Parmi ceux-ci :

  • Prévention des maladies cardiovasculaires (artériosclérose, athérosclérose);
  • Prévention de l’hypertension artérielle; 
  • Prévention de la maladie d’Alzheimer et des troubles cognitifs;
  • Réduction du risque d’AVC ;
  • Prévention de la formation de caillots sanguins;
  • Prévention du cholestérol;
  • Calme les troubles digestifs liés au stress;
  • Régulation du transit intestinal;
  • Vasodilatatrice;
  • Anti-inflammatoire;
  • Rééquilibrante du rapport oméga-6/oméga-3.

Attention, si vous suivez un traitement anticoagulant : l’huile de cameline possède des propriétés antiplaquettaires et vasodilatatrices, il est donc conseillé d’en absorber très peu et avec parcimonie. 

Sur le plan culinaire, l’huile de cameline s’ajoute bien aux sautés, plats de légumes ou de féculents. Son goût d’asperge procure un ton particulier aux plats, notamment aux recettes avec quinoa. On peut aussi l’utiliser dans les vinaigrettes et les salades. À noter que cette huile peut être chauffée. 

Les informations fournies dans cet article ne peuvent remplacer des conseils médicaux, un diagnostic ou un traitement.