fbpx

Contrôler les soubresauts de la glycémie naturellement

Par Guylaine Campion, ND et journaliste 

À chaque prise de sang de routine, il va de soi que votre médecin recommandera de vérifier votre glycémie, c’est-à-dire votre taux de sucre sanguin. Cette analyse est fort utile pour diagnostiquer un éventuel diabète.  

Fait assez troublant : une personne sur deux qui souffre de diabète n’est pas diagnostiquée. 

Non contrôlé, le diabète entraîne une élévation systématique du taux de glycémie dans le sang qui peut mener à de graves complications : maladies cardiovasculaires, perte de vision, insuffisance rénale, lésions aux nerfs et amputations. 

Il est nécessaire de s’assurer que le taux de glucose sanguin soit normal, car un taux élevé contribue à la coagulation du sang. Puis, avec le temps, il y a alors risque d’obstruction des vaisseaux sanguins près du cœur ou du cerveau, ce qui peut mener à un infarctus ou un AVC.  

GRATUIT: abonnez-vous au magazine santé

Par ailleurs, l’âge, l’hérédité, l’hypertension, l’embonpoint et le tabagisme sont des facteurs qui augmentent aussi les risques. L’espérance de vie des personnes diabétiques de type 2 serait réduite de 5 à 10 ans, et ce constat est surtout attribuable aux maladies cardiovasculaires.  

Hypo ou hyperglycémie?

La glycémie se définit comme étant le taux de glucose que l’on retrouve dans le sang. Ce glucose, qui provient de notre alimentation, représente la principale source d’énergie de nos cellules. En fait, le corps utilise une partie du glucose sanguin pour produire de l’énergie et stocke le reste sous forme de glycogène.  

La concentration du glucose sanguin est régulée par des hormones pancréatiques, soit : l’insuline et le glucagon.  

L’insuline est produite en réponse à une élévation du taux de sucre dans le sang. À l’inverse, le glucagon est sécrété en réponse à une baisse du taux de glucose sanguin. C’est ce contrôle hormonal qui permet de maintenir une glycémie normale.  

Toutefois, dans certains cas, le taux de sucre sanguin peut être supérieur ou inférieur aux valeurs de référence et, par conséquent, être à l’origine de différents problèmes de santé.  

Si vous présentez une glycémie élevée ou hyperglycémie, vous pourriez avoir les symptômes suivants :

  • Bouche sèche;
  • Soif extrême;
  • Besoin d’uriner souvent;
  • Vision trouble; 
  • Fatigue extrême; 
  • Pâleur;
  • Somnolence.

À l’inverse, les symptômes associés à une glycémie basse ou hypoglycémie sont les suivants : 

  • Transpiration;
  • Fatigue extrême;
  • Pâleur;
  • Mal de tête;
  • Étourdissement;
  • Tremblement;
  • Faim;
  • Sautes d’humeur;
  • Vision trouble.

L’alimentation et la glycémie

Notre glycémie varie lorsque nous nous alimentons. Généralement, le taux de glucose sanguin augmente au moment du repas pour ensuite diminuer graduellement et revenir à une valeur normale.  

Chaque aliment possède un index glycémique qui se réfère à la vitesse à laquelle son sucre atteint le sang une fois digéré. Par exemple, les pommes de terre, le pain blanc, les carottes cuites et les dattes ont un index glycémique (IG) élevé alors que la pomme, le concombre, les haricots et le tofu présentent un IG faible. 

Il existe des tableaux des aliments et de leur index glycémique fort intéressants et instructifs à consulter.  Les aliments sont classés en trois catégories sur une échelle de 0 à 100 soit : 

  • IG faible :  55 et moins;
  • IG moyen :  entre 56 et 69;
  • IG élevé : 70 et plus.

Bien qu’il soit intéressant de vérifier l’index glycémique des aliments, il faut toutefois garder en tête l’importance de maintenir une alimentation saine et équilibrée.  

Des trucs pour abaisser son taux de glycémie 

Il existe des trucs naturels pour prévenir le diabète. Voici quelques exemples.

1. La pratique quotidienne d’une activité physique

La sédentarité fait partie des causes du diabète de type 2. La pratique d’une activité physique tous les jours permet d’éliminer les glucides en trop et de diminuer les risques de maladies cardiovasculaires. Parmi les activités à privilégier, on retrouve : la marche, la natation, le yoga et le Pilates.  

2. Le maintien d’un poids santé

Nous le savons tous, un surplus de poids contribue à l’apparition du diabète de type 2 et à l’aggravation de ses effets néfastes sur la santé de la personne diabétique.  Il est donc primordial d’adopter une alimentation saine et équilibrée.  

3. La préparation de plus petits repas (6 par jour)

Manger plus souvent de plus petites portions permet de mieux contrôler le taux de glycémie tout en fournissant l’énergie nécessaire tout au long de la journée.  

4. Des aliments à IG bas

Comme nous l’avons vu précédemment, les aliments jouent un rôle crucial dans le maintien d’un taux de glucose sanguin stable. Dans le cas d’une hyperglycémie, il est important d’opter pour des aliments à IG bas et aussi à faible teneur en gras. On privilégie les bons gras tels que l’huile d’olive « première pression à froid » et l’huile de canola.  

5. Des aliments riches en antioxydants

Les petits fruits tels que les bleuets, mûres, canneberges et framboises sont de bonnes sources d’antioxydants tout comme l’artichaut, la pomme et les noix (pacanes).  

6. L’ajout de cannelle à vos menus

Des études affirment que la cannelle pourrait abaisser le taux de glycémie chez les personnes atteintes de diabète de type 2 dont la glycémie n’est pas bien contrôlée. La cannelle agit sur l’insuline. Il est aussi possible de se procurer des extraits de cannelle sous forme de capsules dans les magasins de produits naturels.  

Voir la cannelle dans la boutique en ligne

7. Des infusions de feuilles ou de racines de bleuets (myrtilles)

Saviez-vous que le bleuet et la myrtille possèdent des propriétés hypoglycémiantes? Il est possible aussi de se procurer des capsules de bleuet ou de myrtille. 

8. Un supplément de chrome

Le chrome est un oligo-élément qui participe à la régulation des fonctions des hormones pancréatiques responsables de l’équilibre du taux de sucre dans le sang. De plus, le chrome prévient les maladies cardiovasculaires en réduisant le taux de cholestérol sanguin. Les céréales complètes biologiques, le poivron rouge, le thym et le poivre noir sont riches en chrome. 

9. Un supplément de spiruline

La spiruline aiderait à stabiliser le taux de sucre dans le sang. 

Les femmes enceintes ou qui allaitent, les enfants, les personnes qui prennent des médicaments ou qui souffrent de maladies graves ou d’allergies devraient consulter un spécialiste en santé naturelle avant d’utiliser les plantes médicinales.  

Les informations fournies dans cet article ne peuvent remplacer des conseils médicaux, un diagnostic ou un traitement.  Si vous souffrez de diabète, il est important de suivre les conseils de votre médecin. 

Laisser un commentaire