Conserver une saine santé sexuelle et raviver la libido naturellement

Par Guylaine Campion, ND et journaliste

Une baisse de libido ou panne du désir sexuel peut affecter autant les hommes que les femmes à un moment ou l’autre de leurs vies. Cependant, elle se manifeste plus fréquemment avec l’âge. L’intensité du désir sexuel dépend de plusieurs facteurs tels que la relation de couple, la santé physique, l’état psychologique ou certains événements de la vie, par exemple, un deuil, une grossesse ou un stress intense au travail.

Cette baisse de libido devient problématique lorsqu’elle est source d’inquiétudes dans le couple et qu’elle affecte la vie amoureuse. 

Un trouble du désir est diagnostiqué lorsqu’il y a une baisse de libido sans raison apparente et que celle-ci persiste dans le temps. À noter que chez l’homme, les facteurs impliqués dans les problèmes de dysfonction érectile peuvent aussi nuire à la libido (voir autre article sur la dysfonction érectile). 

L’ÂGE ET LA SANTÉ SEXUELLE 

En général, pour la majorité des gens, les mécanismes physiologiques pour vivre une vie sexuelle satisfaisante sont présents peu importe l’âge. Être actif sexuellement contribue à une bonne santé physique, ce qui augmente du même coup la longévité et maintient un bon fonctionnement sexuel.

Cependant, il est tout à fait normal qu’avec l’âge, une certaine évolution de la sexualité se produise au sein du couple et des mises au point sont parfois nécessaires afin d’adapter sa sexualité comme dans le cas de problèmes d’érection. 

QUELLES SONT LES CAUSES D’UNE BAISSE DE LIBIDO?

Les causes d’une baisse de libido peuvent être multiples tant sur le plan physique que psychologique. En fait, plusieurs facteurs interagissent dans le désir sexuel : le bien-être physique et émotionnel, les expériences de vie du passé, le rythme de vie de même que l’intimité dans le couple.  

Parmi les causes physiques, on retrouve : 

  • La douleur durant les relations sexuelles causée notamment par la sécheresse vaginale lors de la ménopause;
  • Une incapacité à atteindre l’orgasme;
  • Une maladie affectant le désir sexuel (arthrite, cancer, diabète, hypertension, dépression, maladies neurologiques);
  • Les effets d’un médicament (antidépresseurs, médicament pour traiter les problèmes de prostate, la perte de cheveux ou pour réguler la pression artérielle);
  • Une intervention chirurgicale (par exemple : aux seins ou aux organes génitaux);
  • Un abus d’alcool ou des drogues;
  • L’excès de fatigue;
  • Les changements hormonaux durant la ménopause;
  • Les changements hormonaux durant la grossesse, après l’accouchement et l’allaitement;
  • Une élévation anormale de la prolactine (hormone responsable du déclenchement et du maintien de la lactation);
  • Un taux faible de testostérone chez l’homme; 
  • La pilule contraceptive.

D’autre part, des causes psychologiques peuvent aussi être en cause :

  • Un abus sexuel durant l’enfance;
  • Une dépression;
  • Un stress intense associé à des problèmes financiers ou au travail;
  • Un stress engendré par la venue d’un nouveau bébé;
  • Une faible estime de soi;
  • Des conflits dans la relation de couple (infidélité, manque de confiance en l’autre, manque de communication).

QUOI FAIRE QUAND IL Y A UNE BAISSE DE LIBIDO?

Parfois, le désir sexuel disparaît sans vraiment de raison apparente et cette panne se prolonge dans le temps.  En tout premier lieu, face à une baisse de désir, il est important de consulter son médecin afin qu’il procède à un bilan de santé médical. Par exemple, certains médicaments ou maladies chroniques pourraient être en cause. D’autre part, outre les problèmes médicaux qui peuvent nuire au désir, certains problèmes psychiques peuvent aussi affecter la libido.  

Bien entendu, afin de maintenir le désir sexuel, il est nécessaire d’avoir une bonne communication à cœur ouvert avec son ou sa partenaire. Les couples qui apprennent à communiquer, échanger et partager avec ouverture réussissent habituellement à maintenir un lien fort et à vivre une sexualité plus saine.  

DES PLANTES POUR RALLUMER LA FLAMME DU DÉSIR

Selon des chercheurs australiens de l’Université du Queensland, le fenugrec, une plante herbacée, aurait un effet positif sur la libido et le taux de testostérone chez l’homme. En effet, lors de l’étude, après avoir consommé un extrait de fenugrec pendant six semaines, parmi la soixantaine d’hommes participants âgés de 25 à 52 ans, 81% auraient constaté une augmentation de leur libido. Plusieurs d’entre eux ont aussi rapporté avoir plus d’énergie.   

Le fenugrec est une plante qu’utilisaient les Égyptiens, les Grecs et les Romains dans les temps anciens. 

En Chine, le champignon cordyceps favorise la vigueur sexuelle tant chez l’homme que chez la femme. 

Le maca est une plante vivace qui jouit d’une bonne réputation sur le plan « aphrodisiaque » et particulièrement dans la médecine traditionnelle péruvienne. 

On attribue à la rhodiole le pouvoir d’accroître la vigueur sexuelle et la longévité. 

DES ALIMENTS ET ÉPICES APHRODISIAQUES À AJOUTER AU MENU

Il existe bel et bien dans la nature, des aliments pouvant stimuler le désir sexuel. En somme, la libido peut être à la baisse lorsque le corps ne reçoit pas tous les nutriments dont il a besoin. Des carences nutritionnelles peuvent mener à la dépression, à de la fatigue et des baisses d’énergie pouvant nuire à une sexualité saine.  

Dans toute sa générosité, la nature nous offre de nombreux aliments reconnus pour leurs vertus aphrodisiaques. Parmi ceux-ci : les œufs, les huîtres, les épinards, les asperges, le céleri, les avocats, les bananes, la pastèque, les myrtilles, le cacao. 

Par ailleurs, les épices contiennent des essences volatiles et différents composés pouvant exercer une action stimulante sur les plans sexuels: gingembre, safran, muscade, clou de girofle, anis étoilé, cannelle, sans oublier la vanille qui a la réputation de donner force et vigueur aux hommes. 

Le secret de la vitalité amoureuse réside aussi dans une condition physique optimale et une bonne oxygénation de l’organisme. Il va sans dire que la pratique quotidienne d’exercices physiques et le contact avec la nature peuvent grandement contribuer à une meilleure vie sexuelle.  

Les personnes qui prennent des médicaments ou qui souffrent de maladies graves ou d’allergies devraient consulter un spécialiste en santé naturelle avant d’utiliser les plantes médicinales.  

Les informations fournies dans cet article ne peuvent remplacer des conseils médicaux, un diagnostic ou un traitement.  

Précédent

Suivant

Pin It on Pinterest

Share This