Par Nathalie Beaudoin, herboriste-thérapeute accréditée

Afin d’équilibrer le système gastro-intestinal, plusieurs méthodes naturelles et plantes médicinales peuvent apporter un soulagement efficace contre les brûlures de l’œsophage. L’alimentation saine, la gestion du stress, la pratique d’un sport au quotidien et les plantes médicinales font partie de ses recommandations.

APPROCHE CLASSIQUE ET APPROCHE NATURELLE

L’approche classique pour soulager le reflux propose de prendre des antiacides, basée sur l’idée que l’estomac est hyperactif. Contrairement à cela, les suggestions de plantes médicinales de cet article misent sur le fait qu’un reflux peut être plutôt créé soit par une déficience du système gastro-intestinal, soit par un manque de sécrétions et de tonicité des muscles lisses ainsi que des sphincters digestifs.

Voici cinq plantes qui sauront calmer le système digestif en général, tout en soulageant les ulcérations au niveau de l’œsophage.

Le calendula (Calendula officinalis)

Les fleurs de calendula, aussi appelé souci des jardins, sont utilisées en teinture dans l’alcool ou en tisane. Elles réduisent les dommages causés par l’acide chlorhydrique sur la muqueuse de l’œsophage. Ces mêmes fleurs, utilisées fraîches ou séchées, favorisent la régénérescence des cellules. On peut en boire une infusion tiède par petites gorgées ou prendre quelques gouttes de teinture dans un peu d’eau, deux fois par jour, entre les repas.

La camomille allemande (Matricaria recutita)

Les fleurs de la camomille allemande sont utilisées depuis longtemps pour les problèmes de reflux. C’est une plante très efficace pour calmer les états de nervosité, tout en agissant comme plante anti-inflammatoire et digestive. Il est recommandé de boire une tisane de fleurs fraîchement séchées ou une dose de teinture de plante fraîche après chaque repas. Cette infusion doit se prendre en petite tasse (environ ¼ de tasse à la fois) afin de ne pas trop diluer les acides et autres sucs gastriques, qui peuvent déjà être très bas.

La guimauve (Althaea officinalis)

La racine de guimauve est réputée pour créer un mucus artificiel qui recouvre les lésions de l’œsophage. Elle protège les muqueuses pour qu’elles aient le temps de se régénérer. Pour l’utiliser, il suffit d’infuser de la racine de guimauve en petits copeaux ou réduite en poudre dans un verre d’eau froide, en laissant infuser pendant quelques heures, en remuant de temps en temps (ou laisser infuser toute une nuit). On doit ensuite filtrer le mélange, où la partie plus aqueuse doit être récupérée avec une cuillère. On prend une gorgée de ce gel situé au-dessus de la poudre au cours de la journée, lorsque des brûlures se font ressentir.

Le plantain (Plantago lanceolata, P. major)

Les plantains, soit commun ou lancéolé, sont riches en allantoïne, un composé réputé pour calmer l’inflammation et qui stimule la régénérescence cellulaire. Le plus simple est de prendre la plante fraîche entière (ou séchée) en infusion tiède, par petites gorgées, deux fois par jour, entre les repas.

La mélisse (Melissa officinalis)

En cas de reflux, la mélisse est une plante qu’on utilise idéalement fraîche pour ses feuilles. Elle est à la fois anti-inflammatoire, digestive et calmante. L’infusion se prépare avec des feuilles fraîchement coupées si vous avez un plant dans votre jardin ou sinon, l’extrait liquide préparé à partir des feuilles fraîches peut être utilisé.

RECOMMANDATIONS SUPPLÉMENTAIRES

Le reflux gastrique est un problème multifactoriel. Il requiert une vision globale pour arriver à une solution personnalisée. Les idées pour retrouver un équilibre sont diverses, comme introduire à son quotidien une alimentation saine et variée, boire du gel d’aloe vera et des infusions de plantes calmantes, prendre des probiotiques et éviter de consommer de l’alcool, du chocolat, du café, des épices et du tabac.

La pratique de la méditation, du yoga, d’un sport, la massothérapie, le jardinage, l’acupuncture : tous ces outils peuvent contribuer à diminuer la production de gaz, améliorer la digestion, diminuer le stress, et ainsi contribuer pour beaucoup à l’élimination des reflux gastriques.

Sources : Christophe Bernard du blogue Althea Provence, Herboristerie Desjardins, Passeport Santé.