Par Guylaine Campion, ND et journaliste

Poignées de main, baisers, accolades… le temps des fêtes est sans contredit le moment tout indiqué pour la transmission des virus, bactéries, infections et autres microbes indésirables, d’où l’importance d’optimiser notre système immunitaire et renforcer nos défenses.  

Étant plus vulnérables et fatigués à cette période de l’année, il est heureusement possible de bien préparer notre organisme, maximiser notre système immunitaire et adopter de bonnes habitudes d’hygiène en prévision d’éventuels assauts.  

SE BÂTIR UNE ARMÉE DE « PETITS SOLDATS »

Étonnamment, alors que certaines personnes sont plus susceptibles d’être la cible de « gros microbes » durant le temps des fêtes, d’autres n’attrapent ni rhume ni grippe. Alors, quel est leur secret?

À la base, lorsque vous optez pour une alimentation saine et équilibrée, la pratique d’une activité physique régulière et que vous bénéficiez d’un sommeil réparateur, votre vitalité est à son meilleur et vous êtes fins prêts à combattre virus et microbes sans en être atteints. 

En contrepartie, stress, angoisse, anxiété, mauvaise alimentation et fatigue ouvrent toute grande la porte aux infections et virus de toutes sortes. Il est donc essentiel de se bâtir une armée de « petits soldats » qui sauront tenir la garde de votre immunité. 

D’abord, il est essentiel d’avoir un bon apport en vitamines C et D durant la saison hivernale. Ces deux vitamines si précieuses sont importantes pour le bon fonctionnement du système immunitaire. À propos de la vitamine D, précisons qu’une supplémentation est grandement recommandée durant l’hiver, car la plupart des gens en sont carencés en raison du manque de soleil. 

DES ALIMENTS-CLÉS POUR PRÉSERVER VOTRE IMMUNITÉ 

Les aliments sont des trésors de la nature qui regorgent de propriétés antivirales et antibactériennes.  Hippocrate nous le rappelle: « Que ton aliment soit ton remède, ton remède ton aliment! »

Nous connaissons tous les vertus de l’ail, cette arme puissante pour affronter les pires microbes! Depuis l’Antiquité, l’ail est reconnu pour stimuler le système immunitaire. On dit que les Égyptiens auraient élevé l’ail au rang de divinité et les ouvriers qui travaillaient à construire les pyramides d’Égypte consommaient quotidiennement une gousse d’ail pour ses vertus antiseptiques. Consommer de l’ail régulièrement aide à prévenir les maladies respiratoires, diminuer les symptômes de la grippe, de la bronchite et de la congestion nasale. Pas étonnant puisque l’ail possède de puissantes propriétés antivirales et antibactériennes.

Dans la même famille des alliacées, l’oignon, riche en zinc et en soufre, est excellent pour lutter contre le rhume, la grippe et les infections à répétition. Il agit aussi comme expectorant. 

Toujours et encore le chou! Outre sa protection légendaire contre le cancer, le chou possède également des capacités à stimuler le système immunitaire qu’il soit vert, rouge ou petit chou de Bruxelles. 

Chez les fruits, le citron se démarque incontestablement! Grâce à sa richesse en flavonoïdes, il active la production de globules blancs et assure une protection contre les radicaux libres qui peuvent rendre l’organisme plus vulnérable aux infections. La traditionnelle bonne tasse d’eau chaude et de jus de citron à jeun le matin protégera votre système immunitaire sans oublier son action efficace sur le foie.  

De leur côté, les bleuets, les framboises et les mûres sont des petits fruits très riches en antioxydants qui agissent tels des antibiotiques naturels. 

L’œuf est l’un des aliments les plus complets. En fait, la richesse en sélénium du jaune d’œuf contribue au bon fonctionnement du système immunitaire. Rappelons que le sélénium est un puissant antioxydant.  Consommer régulièrement des œufs fournit plusieurs bénéfices à la santé. 

N’oubliez pas le miel qui fait partie des superaliments. Une cuillerée à soupe de miel quotidiennement peut renforcer vos défenses immunitaires durant tout l’hiver.

Durant l’hiver, prenez l’habitude de boire régulièrement du thé vert. Riche en antioxydants, il est un précieux allié grâce à la théanine qu’il contient.  

Pour leur part, les champignons shiitaké et reishi contiennent des substances antibactériennes qui en font de grands amis du système immunitaire.

En terminant, n’hésitez pas à ajouter du curcuma et du thym à vos plats. Le curcuma agit comme antibactérien, alors que le thym possède des propriétés antiseptiques et désinfecte les muqueuses pulmonaires fragiles et sensibles aux attaques.

À l’opposé, saviez-vous que certains aliments peuvent diminuer vos défenses immunitaires? Consommer trop de sucre, d’aliments raffinés, de produits laitiers, de produits transformés et remplis d’additifs et de restauration minute est nuisible à votre immunité et peut accentuer votre vulnérabilité à la maladie. 

PLANTES ET ALLIÉS NATURELS POUR OPTIMISER LE SYSTÈME IMMUNITAIRE 

Parmi les plantes, l’astragale agit de façon préventive en augmentant la vitalité et en redonnant de l’énergie surtout dans les moments de fatigue et d’épuisement. Contrairement à l’échinacée qui est efficace lorsqu’une infection ou un virus est installé, l’astragale aide à résister aux attaques de manière préventive. 

De son côté, le ginseng contribue à l’amélioration des fonctions immunitaires. Depuis fort longtemps, on l’utilise en médecine traditionnelle chinoise comme tonique général, notamment dans les cas de fatigue et d’affaiblissement. 

Riche en protéines et en acides aminés, la spiruline peut apporter soutien au système immunitaire. 

Au fil du temps, plusieurs études ont confirmé que la santé du système gastro-intestinal influence grandement celle du système immunitaire d’où l’importance de maintenir une flore intestinale équilibrée avec des probiotiques.  

DE BONNES HABITUDES ET UNE HYGIÈNE EXEMPLAIRE 

La grippe et le rhume peuvent se transmettre par de fines gouttelettes de salive d’une personne infectée lorsqu’elle éternue ou postillonne. La vigilance est donc de mise. 

Parmi toutes les mesures recommandées pour éviter de transmettre des microbes, c’est l’hygiène des mains qui se révèle la plus efficace. C’est la conclusion d’une étude menée par des chercheurs britanniques de la London School of Hygiene.   

Il est bien de se laver les mains plusieurs fois durant la journée avec du savon liquide sans oublier les ongles et les essuyer avec une serviette propre. De plus, il est important de bien hydrater nos mains surtout en hiver. En effet, des mains desséchées sont de véritables nids à microbes! 

Par ailleurs, il va sans dire qu’il faut éviter de se frotter les yeux, le nez et la bouche, surtout si vos mains ne sont pas propres. Les poignées de porte, claviers d’ordinateur, cellulaires, stylos, etc. regorgent de petits microbes que l’on peut ensuite transporter de nos mains à nos yeux, notre nez ou notre bouche, portes d’entrée de notre organisme. 

Attention aux poignées de main, il suffit qu’une personne infectée vous donne la main après avoir éternué pour vous transmettre ses microbes! Les Japonais ont trouvé la solution avec leur salut, car ils ne se touchent pas, tout en demeurant polis! 

À la salle de bain, après avoir lavé vos mains prenez soin de prendre d’abord une serviette dans vos mains avec laquelle vous fermerez les robinets et rouvrirez la porte. Ainsi, vos mains bien propres ne seront pas en contact avec des objets contaminés. 

À la cuisine, que ce soit pour s’essuyer les mains ou la vaisselle ou encore sortir les plats du four, utilisez des serviettes en tissus réutilisables, lavables et écologiques.  

Idéalement, au réveillon, chacun devrait avoir sa propre serviette de table en tissu que l’on glissera dans le panier à linge à la fin de la réception. 

Les femmes enceintes ou qui allaitent, les enfants, les personnes qui prennent des médicaments ou qui souffrent de maladies graves ou d’allergies devraient consulter un spécialiste en santé naturelle avant d’utiliser les plantes médicinales.  

Les informations fournies dans cet article ne peuvent remplacer des conseils médicaux, un diagnostic ou un traitement.